Lundi 20 août 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Quelles expos à Rome en ce début d’année 2018 ?

Par Augustin Mollet | Publié le 04/01/2018 à 20:00 | Mis à jour le 04/01/2018 à 20:00
expos a rome

Lepetitjournal.com vous dresse un récapitulatif des expositions auxquelles nous nous sommes rendus cette année. Si certaines se sont déjà finies, il est toujours temps de vous rendre à ces quelques suivantes !

 

Éternelle Idole, jusqu’au 7 janvier

Éternelle Idole donne lieu à un surprenant dialogue entre Camille Claudel et Elizabeth Peyton, qui, bien qu’étant nées à un siècle d’intervalle et ayant recours à des médiums différents, ont en commun cette capacité à retranscrire dans leur travail une force de sentiments et une passion qui constituent l’essence de leur démarche créatrice. L’artiste américaine a consacré une partie de son travail à capter la singularité des sculptures de Claudel et à les retranscrire sur ses dessins, tableaux et impressions, pour parvenir à insuffler à ses œuvres l’évidente sensibilité de cette première.

https://lepetitjournal.com/rome/eternelle-idole-la-passion-delizabeth-peyton-et-de-camille-claudel-158774

 

Hokusai, Sull’orme del maestro, jusqu’au 14 janvier

L’exposition Hokusai, sulle orme del Maestro (sur les traces du maître), qui regroupe quelques 200 œuvres, vise à illustrer l’impact de la production du maître sur celle de sa postérité immédiate, comme son élève Eisen, mais aussi sur celle des futurs représentants du japonisme, parmi lesquels figurent notamment Manet, Monet, Toulouse-Lautrec et Van Gogh.

https://lepetitjournal.com/rome/hokusai-sur-les-traces-du-maitre-160247

 

Pablo Picasso, entre cubisme et classicisme : 1915 1925, jusqu’au 21 janvier

Aux Écuries du Quirinal sont exposées les œuvres et fresques de la vie du peintre catalan témoignant de l’impact fulgurant de son séjour italien sur son identité et sa production artistiques. Entre héritage antique et populaire comme celui de la Commedia dell’Arte, le tout sur fond de Ballets Russes, il revisite les codes du classicisme : il y puise la monumentalité et la sensualité qu’il insuffle à ses sujets, tout en poursuivant sa quête esthétique moderniste et primitiviste. 

https://lepetitjournal.com/rome/exposition-pablo-picasso-entre-cubisme-et-classicisme-1915-1925-157229

 

Mangasia, ‘‘Wonderlands of Asian Comics’’, jusqu’au 21 janvier

Fans de mangas ou simples curieux, ne manquez surtout pas cette exposition ultra-complète et tout public ! Mangasia présente aux visiteurs 281 planches originales et quelques 200 volumes de bandes-dessinées provenant du Japon, Corée du Sud, Corée du Nord, Chine, Inde, Taiwan, Philippines, Cambodge, Vietnam… le tout réparti le long de 6 espaces thématiques.

https://lepetitjournal.com/rome/mangasia-wonderlands-asian-comics-159587

 

Guido Reni District, jusqu’au 28 janvier

Les sciences sont à l’honneur au centre d’exposition Guido Reni. Des dinosaures à la conquête spatiale, en passant par la découverte de l’anatomie telle que vous ne l’avez jamais vue, quatre expositions vous donnent l’occasion de (re)découvrir les sciences en famille.

https://lepetitjournal.com/rome/guido-reni-district-4-expositions-pour-les-enfants-et-leurs-parents-158534

 

Jim Dine. HOUSE OF WORDS. The Muse and Seven Black Paintings, jusqu’au 3 février

L’artiste américain Jim Dine, âgé de 82 ans, nous invite à une immersion au cœur même de son univers poétique. Une immersion et non pas seulement une contemplation, puisque l’espace devient un support à part entière de son expression. Sculptures, poésie sur les murs et peintures sont les vecteurs que l’artiste a choisis afin de traduire concrètement les sentiments que celui-ci est allé puiser au fond de son inconscient.

https://lepetitjournal.com/rome/jim-dine-quand-la-poesie-envahit-lespace-161017

 

L’essenziale varità delle cose, jusqu’au 11 février

L’exposition donne à voir toute la diversité de l’œuvre du peintre, composée de portraits de femmes au teint de porcelaine desquelles émane une sensualité presque tangible, ou encore de natures mortes témoignant d’une approche néoclassique absolument personnelle et nous immergeant dans une atmosphère d’une pureté formelle et raffinée. Mais le sujet qui restera pour lui la vocation d’une vie est le paysage, notamment le paysage d’une Rome claire, déserte, archéologique et silencieuse.

https://lepetitjournal.com/rome/francesco-trombadori-et-lesseziale-verita-delle-cose-161392

 

Arcimboldo, jusqu’au 11 février

Il s’agit de la première fois que les œuvres du maître milanais sont exposées dans la capitale. Etonnantes par leur virtuosité et leur complexité qui démontrent un vif intérêt pour l’étude de la nature et du vivant, les compositions du peintre milanais charment aussi par leur caractère léger et irrévérencieux. Bien que ses œuvres soient des commandes officielles de la cour, l’artiste n’a pas boudé son plaisir en leur insufflant toutes les caractéristiques de la caricature, genre cher à Léonard de Vinci. 

https://lepetitjournal.com/rome/arcimboldo-lirreverence-la-renaissance-160560

 

Monet, l’œuvre d’une vie, jusqu’au 11 février

En 1966, le second fils du peintre, Michel Monet, lègue au Musée Marmottan une centaine de tableaux hérités de son père, soit la plus importante collection d’œuvres de Monet au monde. L’exposition « Monet » présentée à Rome, au Vittoriano, est constituée de la moitié des œuvres de cette collection. Elle nous permet d’entrer dans l’intimité du peintre en retraçant la carrière de Monet à partir des œuvres qui lui étaient chères et qu’il a jalousement gardées toute sa vie dans sa maison de Giverny.

https://lepetitjournal.com/rome/monet-loeuvre-dune-vie-159715

 

I grandi maestri, 100 anni de fotografia Leica, jusqu’au 18 février

Cette exposition se veut faire la synthèse des cent dernières années de la photographie, depuis le développement du premier appareil photo compact, portable, léger et instantané qu’est le Leica. Son format est révolutionnaire puisqu’il permet aux photographes d’expérimenter et découvrir de nouveaux horizons pratiques et esthétiques.

https://lepetitjournal.com/rome/trois-expositions-photo-en-ce-moment-rome-162209

 

Artisti all’Opéra, il Tatro dell’Opera de Roma sulla frontiera dell’arte da Picasso a Kentridge, 1880-2017, Jusqu’au 11 mars

L’exposition Artisti all’Opéra, il Tatro dell’Opera de Roma sulla frontiera dell’arte da Picasso a Kentridge, 1880-2017 célèbre les transformations du genre de l’Opéra et le rôle qu’y a joué l’Opéra de Rome, où ont eu lieu les représentations parmi les plus influentes. Costumes, dessins préparatoires et extraits audio et vidéos sont dévoilés au public dans cette exposition retraçant l’histoire d’une genre artistique né et perfectionné en Italie.

https://lepetitjournal.com/rome/lopera-celebre-au-palazzo-braschi-163360

 

Gravity : imaginer l’univers après Einstein, jusqu’au 21 avril

L’exposition Gravity : immaginare l’universo dopo Einstein se penche sur les points de convergence entre la compréhension scientifique du cosmos et l’impact que celle-ci a exercé sur la réflexion artistique contemporaine.

https://lepetitjournal.com/rome/exposition-gravity-imaginer-lunivers-apres-einstein-215222

 

Trésors de l’Antiquité, jusqu’au 22 avril

Le musée du Capitole, plus ancien musée public européen et dans lequel se trouve « le trésor des antiquités romaines » et où « il est permis de les étudier librement du matin au soir », accueille une sélection de 124 œuvres antiques. L’exposition célèbres les anniversaires de naissance et de mort de Johann Joachim Winckelmann, qui révolutionne l’étude des témoignages antiques et donne par conséquent naissance à l’archéologie moderne.

https://lepetitjournal.com/rome/les-antiques-au-rendez-vous-dans-la-ville-eternelle-215438

 

Home Beirut, jusqu’au 20 mai

L’exposition Home Beirut, qui restera ouverte jusqu’au 20 mai 2018, regroupe plus de cent travaux réalisés par 36 artistes. Cette exposition raconte l’histoire de cette ville qui s’est trouvée mêlée à divers conflits depuis plusieurs années et qui est devenue un laboratoire de résistance, d’innovation artistique et d’espoir. 

 https://lepetitjournal.com/rome/home-beirut-une-exposition-sur-une-ville-en-constante-evolution-162727

 

Trajan, construire l’Empire, créer l’Europe, jusqu’au 16 septembre

A l’occasion du 1900ème anniversaire de sa mort, l’exposition se concentre sur la vie exceptionnelle de l’homme ordinaire qu’était l’Empereur Trajan et qui a réussi l’exploit d’avoir à la fois pour lui le support de l’armée, du Sénat et du peuple jusque dans les confins les plus « exotiques » de l’Empire

https://lepetitjournal.com/rome/les-antiques-au-rendez-vous-dans-la-ville-eternelle-215438

 

 

 

Nous vous recommandons

7

Augustin Mollet

Rédacteur - Elève de l'école Audencia Nantes, projet de management culturel
0 CommentairesRéagir

Que faire à Rome ?

ÉVÉNEMENT

Gladiator au Circo Massimo

Le 8 et le 9 juin aura lieu au Circo Massimo de Rome la projection de Gladiator, le colossal film réalisé par Ridley Scott avec Russel Crowe dans le rôle de Maximus Decimus Meridius.