Jeudi 22 février 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Francesco Trombadori et L'esseziale verità delle cose

Par Augustin Mollet | Publié le 08/11/2017 à 22:00 | Mis à jour le 08/11/2017 à 22:00
WP_20171012_11_52_41_Pro

A la Gallerie d’Art Moderne de Rome sont exposées soixante toiles réalisées entre 1915 et 1961 par le peintre Francesco Trombadori, et ce jusqu’au 11 février 2018. Une plongée au cœur de Rome et de la vérité des choses…

 

« N’est art, qu’il soit moderne ou antique, que celui qui parvient à exprimer l’essentielle vérité des choses avec une profonde humanité et spiritualité ». Cette réflexion de Francesco Trombadori a inspiré le nom de l’exposition retraçant son parcours artistique et illustrant son amour pour Rome. Né à Syracuse en Sicile, il fait de la capitale sa ville d’adoption et s’installe à la Villa Strohl-Fern avec sa famille. Il participe à prend part aux débats culturels et artistiques de son époque, marquée par les bouleversements sociaux et politiques (en partie suite aux guerres mondiales et au reconstructions qui ont suivi), notamment en contribuant à plusieurs revues d’art et littérature au cours de sa carrière. Chaque section de l’exposition est par ailleurs illustrée par un riche patrimoine documentaire ayant pour objectif de donner la mesure de son importante activité en tant que critique.

 

Trombadori
Piazza di Spagna

 

L’exposition donne à voir toute la diversité de l’œuvre du peintre, composée de portraits de femmes au teint de porcelaine desquelles émane une sensualité presque tangible, ou encore de natures mortes témoignant d’une approche néoclassique absolument personnelle et nous immergeant dans une atmosphère d’une pureté formelle et raffinée. Mais le sujet qui restera pour lui la vocation d’une vie est le paysage, notamment le paysage d’une Rome claire, déserte, archéologique et silencieuse. La Ville Éternelle n’a d’ailleurs probablement jamais aussi bien porté son nom que lorsqu’elle fut peinte par Trombadori : celui-ci s’est attaché à représenter son essence même, dans une dimension où l’agitation humaine ne corrompt pas la sérénité des lieux, où Rome irradie de toute son immobile et éternelle splendeur, comme si le peintre été parvenu à peindre un autre niveau de réalité qui referme l’essentielle vérité des choses…

 

Trombadori

 

Jusqu'au 11 février 2018, Galleria d'Arte Moderna di Roma, Via Francesci Crispi, 24

Du mardi au dimanche de 10h à 18h30.

Tarif plein non-résidents : 7,50€ / Tarif réduit non-résidents: 6,50€

Tarifs plein résidents : 6,50€ / Tarif réduit résidents : 5,50€

 

Pour plus d'informations : http://www.galleriaartemodernaroma.it

Nous vous recommandons

7

Augustin Mollet

Rédacteur - Elève de l'école Audencia Nantes, projet de management culturel
0 CommentairesRéagir

Actualités

Milan Appercu
DROIT

Harcèlement sur le lieu du travail : les nouveautés en Italie

Le problème du harcèlement sexuel, aussi au travail, a atteint un degré élevé de sensibilisation au phénomène partout dans le monde. En Italie, la loi de stabilité 2018 apporte plusieurs nouveautés.

Vivre à Rome

Milan Appercu
IMMOBILIER

Quelle fiscalité pour vos biens immobiliers résidentiels en Italie

Vente d’immeuble, impôt sur les revenus locatifs, taxes foncières et impôt sur les plus-values : tout la fiscalité relative aux biens immobiliers résidentiels en Italie, déchiffrée.