Vendredi 24 septembre 2021
TEST: 2283

Alessandro Borghi : un nouvel enfant prodige au panthéon du cinéma italien

Par Anaïs Lucien-Belliard | Publié le 07/07/2021 à 08:11 | Mis à jour le 07/07/2021 à 11:00
Photo : Alessandro Borghi est Aureliano Adami dans la série « Suburra » | © Netflix
Alessandro Borghi est Aureliano Adami dans "Suburra"

Puissance. Emotion. Sensualité. Tension. Les mots ne manquent pas pour décrire le style Alessandro Borghi. Originaire du quartier de l’EUR (Rome), l’interprète de Numero 8 dans Suburra, est une de ces présences dont l’on dit qu’elles crèvent l’écran. De lui émanent une passion brulante, une discipline toute sportive, ainsi qu’une sensibilité à fleur de peau qui fascine chaque fois qu’on le redécouvre à l’écran. Partez à la rencontre d’Alessandro Borghi, nouvel enfant prodige du cinéma italien.

 

Le moins que l’on puisse dire, est que le chemin fut long, avant qu’Alessandro Borghi ne soit adoubé « sex symbol » du cinéma Italien. Incarnant tantôt un demi-dieu plein d’ambition dans Le Premier Roi, un ami fidèle dans Il più grande sogno, Alessandro Borghi s’est aussi révélé un parfait mafieux au caractère volatil dans la série Suburra, ainsi qu’un musicien fougueux et aux tendances suicidaires dans Dalida.

 

Alessandro Borghi
Alessandro Borghi incarne le chanteur Luigi Tenco dans Dalida (Lisa Azuelos, 2016)

 

À lire aussi – Kasia Smutniak : star polonaise du cinéma italien

 

Un Cascadeur devenu acteur

Né à Rome le 19 septembre 1986, d’un père employé de bureau et d’une mère cuisinière, c’est loin des paillettes et du luxe qu'Alessandro Borghi grandit. Grand fan de Léonardo Di Caprio, il débute sa carrière au cinéma en tant que cascadeur à Cinecittà, avant de faire ses premiers d’acteurs à la télévision italienne. En 2011, les portes du Septième art s'ouvrent enfin à lui, et  il obtient son tout premier rôle au cinéma dans Cinque, un film de Francesco Dominedò. En 2015, son interprétation de Vittorio dans Mauvaise Graine (Non essere cativo, Claudio Caligari) lui vaut de décrocher le David di Donatello du meilleur acteur.

 

 

Un acteur millefeuille

Les qualités d’acteur d’Alessandro Borghi sont celle d’un artiste dont la palette de couleur ne finissent jamais de surprendre. Il sait être passionné, drôle, voluptueux et même animal. De lui transparait une fascinante sensibilité qui se traduit notamment par sa capacité à transmettre des émotions se trouvant aux antipodes de la virilité. Interprète de Stefano Cucchi dans Sur ma Peau et de Boccione dans Il più grande sogno, il embrasse avec subtilité une authentique et touchante fragilité

 

Alessandro Borghi Un acteur millefeuille
Alessandro Borghi durant l'événement Netflix « See What's Next », à la Villa Miani | © Iodonna

 

À lire aussi – Antonia Fotaras : le cinéma italien a sa nouvelle perle rare !

 

Sportif de haut niveau, Alessandro Borghi pratique la natation et l'équitation ; il maîtrise également la boxe et l'escrime. En couple avec Irene Forti, ancien modèle photo devenu cadre dans les ressources humaines, il est co-propriétaire d’un restaurent fusion, à Parioli (Rome), mettant à l’honneur les cuisines mexicaines et méditerranéennes.

 

Alessandro Borghi en 5 films et séries

Devils (Depuis 2020)

Si le monde de la finance vous séduit, Devils est pour vous. Produite par les Studios Sky et réalisée par Lux Vide, cette série en 10 épisodes dénude l’univers du trading et le présente dans toute sa dureté et cruauté. Inédite dans la plupart des pays francophones, elle nous emmène au cœur des états d’âme de Massimo, un immigré Italien travaillant comme trader à Londres et qui voit ses actions dirigées par l’argent.

 

 

Suburra (2017 - 2020)

En 2017, Alessandro Borghi replonge dans le sombre univers de la Suburra, mais cette fois pour interpréter le rôle d’un jeune mafieux aussi immature qu’impulsif : Aureliano Adami. Produite par Netflix, cette série-mafia a transformé Borghi en véritable célébrité internationalité.

 

 

À lire aussi – 5 séries italiennes à voir absolument sur Netflix

 

Non essere cattivo (Claudio Caligari, 2015)

En 1995, à Ostia deux frères de cœur, Vittorio et Cesare tombent dans la délinquance et la consommation de drogue afin déchaper à leur destin social : devenir ouvrier. Réalisé par Claudio Caligar, ce long-métrage dramatique sorti en 2015 fut sélectionné comme entrée italienne lors de la 88ème édition des Oscars.

 

 

Sulla mia pelle (Alessio Cremonini, 2018)

Inspiré de faits réels, Sur ma Peau narre le destin tragique de Stefano Cucchi, un jeune romain arrêté en octobre 2009, en possession de drogue et victime de violences policière. Décédé dans la souffrance une semaine après son arrestation, on lui aurait refusé les soins médicaux dont il aurait dû bénéficier. Pour entrer dans la peau de son personnage, Alessandro Borghi change de régime alimentaire, perd du poids, se replonge dans les archives vocales du procès Cucchi, et parvient à saisir et reproduire avec beaucoup de talent, les intonations vocales et la peine perceptible de Stafano.

 

 

Delta (Michele Vannucci, 2021)

Dans ce nouveau film de Michele Vannucci, bientôt en salles, le delta du Pô devient le théâtre d’affrontements entre pécheurs et braconniers. Osso, incarné par Luigi Lo Cascio, fait ce qu’il peut pour défendre l’intégrité du cours d’eau, et le protéger de la pêche agressive d’une famille originaire du Danube, les Florian dont Elia (Alessandro Borghi) fait partie.

 

Delta un film de Michele Vannucci

 

0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

Bangkok Appercu
GASTRONOMIE

Le chef étoilé Arnaud Dunand Sauthier se met à son compte à Bangkok

Après neuf ans à la tête du restaurant doublement étoilé Le Normandie à Bangkok, le chef Arnaud Dunand Sauthier s’apprête à ouvrir un restaurant gastronomique et un bistrot au printemps 2022.