Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

Livres : Le CNL renforce ses aides à la traduction entre le français et l’italien

livre ouvert avec des lunettes poséeslivre ouvert avec des lunettes posées
Alexandre Boucey on Unsplash
Écrit par Lepetitjournal Milan
Publié le 26 janvier 2022, mis à jour le 26 janvier 2022

Dans la lignée du Traité du Quirinal signé entre la France et l’Italie, le Centre national du livre a porté le taux de subvention aux éditeurs d’ouvrages du français vers l’italien, et inversement, à 70%. L’augmentation concerne les projets examinés en commission en 2022 et 2023.

 

Les ouvrages traduits du français vers l’italien et du français vers l’italien pourront bénéficier d’une aide exceptionnelle du Centre national du livre (CNL). Le taux de subvention adressé aux éditeurs est porté à 70% pour les projets qui seront examinés en 2022 et 2023, contre des taux de subvention habituels allant de 40 à 60%. Le but : encourager la traduction de livres entre la langue de Molière et la langue de Dante. La mesure prise par le CNL s’inscrit dans la lignée du Traité du Quirinal, signé le 26 novembre 2021 entre la France et l’Italie. Le texte vise une « coopération bilatérale renforcée », tant les domaines diplomatiques et de la défense que dans la recherche et la culture.

 

Encourager la traduction de livres entre le français et l’italien

Chaque année, plus de 500 projets de traduction à partir ou vers le français, sont soutenus par le Conseil national du livre, dont l’une des missions est d’assurer la diversité culturelle et littéraire, grâce à ses aides accordées aux professionnels du livre.
Parmi ces projets, en 2020 et 2021, le CNL a soutenu 29 traductions de l’italien vers le français et 49 traductions d’ouvrages du français vers l’italien, pour un total de 210.000 euros.

Ces aides ont permis aux librairies françaises d’accueillir des ouvrages d’auteurs italiens tels que Benedetta Craveri – auteure de La contessa, qui relate l’histoire de Virginia Verasis, comtesse de Castiglione -, Antonio Moresco et son livre Les ouvertures, Laura Mancini et son ouvrage humoristique La bague au doigt, ou encore Marco Balzano. Ce dernier est notamment l’auteur de Je vis ici, roman historique qui se déroule à Curon, village de montagne situé dans le Haut-Adige en temps de guerre, et plus récemment du récit bouleversant de Quand je reviendrai.

De l’autre côté des Alpes, les librairies italiennes ont aussi pu proposer les ouvrages d’auteurs français comme Bruno Latour, Sylvain Prudhomme, Mathias Enard ou Ivan Jablonka, traduits en italien.

 

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

    © lepetitjournal.com 2024