L’Union française a fêté le Beaujolais nouveau

Par Noé MALAPRIS | Publié le 30/11/2021 à 14:32 | Mis à jour le 30/11/2021 à 14:32
Photo : Les bouteilles étaient nombreuses lors de l’inauguration du Beaujolais 2021 avec l’Union française de Rome. /Image - Noé Malapris
vins union française

Au cours d’un mois de novembre particulièrement chargé en événements, l’Union française de Rome a célébré l’arrivée du Beaujolais nouveau au Ginger sapori & salute.

 

Environ soixante-dix personnes se sont rendues à cette soirée où l’humeur était aussi bonne que le rouge. Apprécié des participants, ce Beaujolais nouveau a tenu ses promesses et ravi les convives. Pour accompagner le vin, des mets furent servis tout au long de la soirée. Disposés en tables de quatre ou six, les participants ont d’abord pu déguster des amuse-gueules. Ensuite, pour plus de consistance, de la charcuterie principalement constituée de jambon et de mortadelle accompagnée d’un pain croustillant furent servis.

Le prix d’entrée à cette soirée festive était de 25 euros, mais pouvait revenir à 20 euros pour les membres de l’association.

 

La 28ème « opération coup de cœur » du 29 novembre au 3 décembre

Durant toute la semaine du 29 novembre au 3 décembre, une collecte de dons alimentaires sera organisée par l’Union française dans les trois établissements scolaires français de Rome. Chaque matin, avant les cours, les élèves pourront donner des denrées non-périssables (pâtes, riz, huile d’olive…) et des desserts à longue conservation. Cette opération sera réalisée au profit des volontaires laïques de la basilique de Sant’Eustachio afin de venir en aide aux plus démunis.

Sur le même sujet
Noé MALAPRIS

Noé MALAPRIS

Étudiant à Sciences Po, j'ai la chance de passer ma 3e année à Rome, où j'effectue un stage d'un semestre au Petit journal.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale