L’excellence culinaire à l’Osteria Pocci

Par Noé MALAPRIS | Publié le 29/11/2021 à 11:45 | Mis à jour le 29/11/2021 à 14:18
L’excellence culinaire à l’Osteria Pocci

Chercher un restaurant proposant des plats typiques italiens, ou romains, sans tomber dans un piège à touristes peut être difficile. Chez Pocci, osteria traditionnelle située à côté de la place Re di Roma, on mange très bien pour un prix accessible.

 

L’excellence culinaire à l’Osteria Pocci
Une osteria à la décoration sympathique, rendant d’autant plus agréable l’expérience culinaire.

 

Un emplacement idéal

Un des avantages de Pocci est son emplacement. À deux minutes du métro A (station Re di Roma) et à cinq minutes à pied de la sublime basilique Saint-Jean de Latran, ce restaurant allie une desserte pratique et efficace, avec la gare de Termini joignable en à peine dix minutes grâce au métro, et une localisation dans un quartier agréable sans être touristique pour autant.

 

la carte comporte suffisamment de plats pour pouvoir choisir, mais pas de trop, ce qui garantit des produits frais et un réel savoir-faire.
La carte comporte suffisamment de plats pour pouvoir choisir, mais pas de trop, ce qui garantit des produits frais et un réel savoir-faire en cuisine.

 

Une carte authentique

Suivant la tradition italienne, la carte de Pocci est divisée en trois catégories. On trouve d’abord des antipasti, dont nous vous recommandons, si votre faim nécessite une entrée, le basique mais très bon crostone goloso (5 euros), tartines grillées avec du jambon et du fromage, servies dans une belle poêle individuelle.

Viennent ensuite les primi piatti, les « premiers plats », composés principalement de plats à base de pâtes. Presque tous coûtent 9 euros, sont délicieux et se suffisent à eux-mêmes à moins d’avoir un appétit bien éveillé. L’incontournable romain cacio e pepe est très réussi tout comme la Sainte-Trinité du guanciale que sont la carbonara, l’amatriciana et la gricia. Si vous avez de la chance, vous viendrez chez Pocci un jour de gnocchis frais. Car Pocci propose, certains jours, des gnocchis faits entièrement sur place, pour la somme de 10 euros.

 

Les excellentes pâtes à la carbonara.
Les excellentes pâtes à la carbonara. Prix : 9 euros.

 

Enfin, des plats plus élaborés mais plus chers sont au menu, dans la catégorie des secondi piatti. Vous pourrez goûter le plat typique de Rome saltimbocca alla romana, ou déguster une excellente pièce de bœuf, très longuement marinée dans une sauce délicieuse rappelant, conjointement, des saveurs de bœuf bourguignon et de cassoulet.

 

Le brasato di bue con patata schiacciata, et sa sauce rappelant un bourguignon.
Le brasato di bue con patata schiacciata, et sa sauce rappelant un bourguignon. Prix : 15 euros.

 

Prix moyen des secondi pasti : une quinzaine d’euros. Une fois encore, si vous optez pour un secondo piatto, vous n’aurez pas nécessairement besoin d’un plat de pâtes. Mais si votre estomac est en forme olympique, il pourra performer en ingurgitant deux plats consécutivement pour une somme d’environ 24 euros.

 

le rouge servi, d’un excellent rapport qualité-prix.
Du côté des vins, le rouge servi est très bon, le patron se révélant un excellent connaisseur, et si vous souhaitez un dessert, le tiramisu de la maison est une valeur sûre.

 

Un service chaleureux et professionnel

Une qualité de Pocci est, indéniablement, son service. Que ce soit le patron, Claudio, qui s’occupe de vous, ou ses employés, vous serez accompagnés durant votre repas par des professionnels souriants, agréables et très sympathiques. Claudio sera heureux de pouvoir échanger quelques mots de français avec vous, qu’il comprend plus ou moins depuis qu’il a travaillé dans un restaurant où il entendait souvent parler notre langue. Si vous êtes pressé, pas d’inquiétude à vous faire : entre l’installation, la commande, la dégustation, le dessert et le café, il faut compter un temps moyen de 40 minutes, et ce en prenant son temps.

 

est. 2 - Foto di Osteria Pocci, Roma - Tripadvisor

 

Si l’eau est payante comme dans tous les restaurants italiens, le pain est fourni gratuitement. Il est d’une qualité presque française, ce qui très appréciable surtout pour un expatrié à qui le pain français manque. Servi avec de l’huile d’olive et du sel, il vous permettra de saucer vos plats.

 

Un rapport qualité-prix très favorable

En définitive, que vous vouliez manger sur le pouce un plat de pâtes et boire de l’eau pétillante, ou que vous souhaitiez un festin avec entrée, deux plats, dessert et vin, vous en aurez pour votre argent. L’expérience est satisfaisante et donne envie de la réitérer.

Sur le même sujet
Noé MALAPRIS

Noé MALAPRIS

Étudiant à Sciences Po, j'ai la chance de passer ma 3e année à Rome, où j'effectue un stage d'un semestre au Petit journal.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.

À lire sur votre édition internationale