Mardi 27 juillet 2021

Regard sur les balados de la Libreria Stendhal

Par Anaïs Lucien-Belliard | Publié le 24/12/2020 à 08:00 | Mis à jour le 18/02/2021 à 14:47
Podcasts Libreria Stendhal

Cette semaine le Petit Journal de Rome vous donne l’opportunité de découvrir les podcasts de la Libreria Stendhal, l’occasion pour vous d’en savoir plus sur les précieuses perles de la littérature française et italienne.

 

Marie-Ève Venturino

 

Fondée au sortir de la Deuxième Guerre mondiale, en 1955, La Librairie française de Rome, aujourd’hui Libreria Stendhal, est le hub romain des expatriés français et des francophiles avides de littérature et de sciences humaines. Espace de vente, d’échange et de débat, cette librairie indépendante est un véritable « lieu de vie, d’expérimentations » et de « passages ».  Mettant un point d’honneur à offrir à ses lecteurs des ouvrages de qualité, aux contenus originaux, elle a fait le choix de l’exigence et de la cohérence. Engagée, sa propriétaire, Marie-Ève Venturino défend un modèle qui se veut libéré des « injonctions à lire-consommer ».

Espace convivial, dynamique et connecté, la librairie francophone est également une vitrine de l’exception culturelle française, qui prône l’ouverture et la diversité. Pour les amoureux de la langue de Molière, c’est un petit paradis qui réjouit les cœurs des curieux de passage entre ses murs. Accueillant rencontres-auteurs, conférences et ateliers pour enfants, la Libreria Stendhal vous invite aujourd’hui  à découvrir un aperçu de sa playlist de balados, disponibles en exclusivité sur son site internet, et sur sa chaîne YouTube.

 

Libreria Stendhal Rome

 

 

Roland Gori, « La Nudité du pouvoir » (18 Juillet 2020)

 

Dans ce podcast passionnant, Christine Dal Bon invite Roland Gori, psychanalyste et professeur émérite de psychologie et de psychopathologie à l'université Aix-Marseille, à s’exprimer sur son livre, « La Nudité du pouvoir : Comprendre le moment Macron ». Il ne s’agit pas ici de s’attaquer à l’homme politique Macron, mais plutôt de s’intéresser à l’accès, l’exercice et la conservation du pouvoir, à l’heure où le modèle néolibéral est constamment remis en question, et où le politique semble vouloir basculer vers une forme de gouvernement « post-démocratique ».

 

Sarah Rey, « Les larmes de Rome. Le pouvoir de pleurer dans l’Antiquité » (5 mars 2020) 

« Dans cette histoire inversée de la force romaine, il faut accepter de ne pas s’y reconnaître, de perdre pied. Le parcours que propose ce livre est ainsi celui d’un paradoxe : saisir l’étrangeté de ces larmes d’hier si semblables aux nôtres, c’est aussi comprendre qu’elles n’ont rien de celles d’aujourd’hui. » Présentant son ouvrage « Les larmes de Rome. Le pouvoir de pleurer dans l’Antiquité », publié chez Anamosa, Sarah Rey, historienne antiquisante et maîtresse de conférences à l'université de Valenciennes, revient sur la fonction des pleurs dans la Rome antique, un sujet d’études peu courant, et pourtant tout à fait passionnant. Faisant appel à des sources historiographiques, biographiques, et archéologiques, l’historienne brosse un portrait fascinant des larmes et de leur symbolique socio-culturelle. Loin d’être une caractéristique « féminine, » la pratique de l’affliction était majoritairement l’apanage des hommes, et surtout des puissants (empereurs, sénateurs, orateurs, etc.) qui en usaient, tel Jules César « sur les rives du Rubicon », afin de donner de la force à leurs discours. 

 

Dany Laferrière, « Je suis un écrivain japonais » (15 mars 2019)

 

À l’occasion des journées de la francophonie en Italie, Dany Laferrière, écrivain, membre de l’Académie Française, introduit son roman, « Je suis un écrivain japonais » au Palais Farnèse. Déconstruisant la folklorisassions de l’écriture, le romancier canado-haïtien s’amuse des ambivalences, de la porosité et de la multiplicité des influences culturelles qu’expérimente un auteur épris de liberté et aspirant au plaisir de jouer avec les mots et le sens.

 

Marie Pesenti-Irrmann « Lacan à l’École des femmes » (29 février 2020) 

Tandis que l’Italie commençait tout juste à mesurer la violence de la première vague de la pandémie de Covid-19, Christine Dal Bon a reçu Marie Pesanti-Irmann, professeure de psychanalyse à Strasbourg et à Paris. A cette occasion, elle présente son magnifique ouvrage Lacan à l’École des femmes. Revenant sur la figure du psychanalyste et psychiatre Jacques Lacan, Pesanti-Irmann nous donne un aperçu de la manière dont il « a su de manière magistrale lire dans l’inconscient freudien la grammaire signifiante qui y est à l’œuvre » tout en cherchant « des voies d’accès logique, topologique, poétique à un mystère plus lointain qui a trait à la jouissance, et tout particulièrement à celle en jeu dans l’énigme du féminin sur laquelle Freud avait buté. »

 

Annie Pietri – autour de ses livres (17 février 2018)

 

De « L’espionne du Roi-Soleil », aux « Orangers de Versailles », les romans historiques d’Annie Piétri ont et continuent d’accompagner des générations de jeunes lecteurs découvrant la puissance de l’imagination dans un univers pétillant aux couleurs du passé. Dans ce balado, la romancière revient notamment sur son métier d’orthophoniste et sur l’effondrement du niveau scolaire de jeunes Français en pertes de vocabulaire, confrontés de manière croissante à l’autisme, et à des retards de langage de plus en plus « massifs ».

 

Romain Dutter, « Symphonie carcérale » (15 décembre 2018)

 

Source de fantasmes, et parfois instrument politique, les prisons ne sont pas des lieux que l’on associe à l’art, la musique, et la culture. C’est pourtant dans ce cadre que Romain Dutter, anciennement coordinateur culturel au sein du Centre pénitentiaire de Fresnes, s’est lancé dans l’écriture de son tout premier roman graphique « Symphonie carcérale ». Dans ce podcaste plein d’humour, l’auteur prend de la hauteur, évoque son ancien métier et surtout son désir de voir la culture habitée davantage le milieu pénitencier.

 

Informations Pratiques

Site internet : https://www.libreriastendhal.com/

YouTube : https://www.youtube.com/channel/UCW1bWxSuftCLxg7L8cIvHhw

Facebook : https://www.facebook.com/librairiefrancaiserome

Instagram : @libreriastendhal

Nous vous recommandons
DSC_0220

Anaïs Lucien-Belliard

Secrétaire de rédaction et cinéaste, Anaïs a rejoint la rédaction du Petit journal en 2020. Ancienne étudiante de la Pulse College Film School, elle a étudié l’Histoire à la Sorbonne, avant d’obtenir un master en cinéma à la Queen’s University Belfast.
0 Commentaire (s) Réagir

Communauté

Pass sanitaire : comment les expatriés peuvent-ils obtenir leur QR code ?

Alors que l’obligation du pass sanitaire a été étendue le 21 juillet, et le sera davantage le 1er août, comment peuvent faire les expatriés pour l’obtenir ? Nous vous expliquons la démarche.