Mercredi 2 décembre 2020

Journées Fai d’automne : six sites insolites à visiter à Milan

Par Chloris Ploegaerts | Publié le 15/10/2020 à 21:11 | Mis à jour le 15/10/2020 à 21:32
Photo : Milano Frigoriferi Milanesi restauro pittura Foto di Metamorphosi FAI - Fondo Ambiente Italiano
FAI frigoriferi milanesi

Pendant deux week-ends consécutifs, les journées Fai d’automne valorisent le patrimoine italien avec des visites de lieux confidentiels à travers tout le pays. Sélection des sites les plus insolites à découvrir à Milan.  

 

Châteaux, maisons bourgeoises, institutions, jardins, églises et villages… Mille sites méconnus dévoilent leur splendeur au public à travers toute l’Italie, dans le cadre des journées d’automne du Fonde Ambiente Italiano (Fai) les 17, 18, 24 et 25 octobre 2020.

Un programme riche pour cette nouvelle édition, organisée en hommage à Giulia Maria Crespi, fondatrice emblématique de l’organisme de préservation du patrimoine décédée en septembre dernier. Le concept reste le même : les visites se déroulent à prix libre, les dons versés par les participants servant à financer la conservation et la rénovation des monuments promis à l’abandon.

A Milan, l’événement donne accès à des lieux confidentiels, précieux pour découvrir la ville et son histoire sous un autre jour. Sélection des sites à ne pas manquer.  

L’Archivio Negroni (via Filippo Tajani 3)

L’atelier d’outillage du milanais Edoardo Negroni, situé entre Città Studi et Ortica, témoigne de l’excellence artisanale italienne de l’après-guerre. C’est dans cette manufacture qu’étaient fabriqués les outils utilisés pour concevoir les motifs artistiques ornant les objets d’orfèvrerie et d’argenterie dans les années 1950. Réputé dans le monde entier, le savoir-faire minutieux d’Edoardo Negroni était prisé jusque dans l’industrie automobile, notamment par les marques Fiat et Lancia pour qui il produisait des plaques d’immatriculation. L’ancienne usine, où l’on peut toujours admirer les équipements de l’époque, abrite aujourd’hui un espace culturel dédié à l’art contemporain.

Les Frigoriferi Milanesi (via Piranesi 10)

Leur mise en marche a permis un progrès important dans la société milanaise du XIXe siècle. C’est en effet aux Frigoriferi, ouverts en 1899, que l’on produisait la glace servant à conserver les denrées alimentaires. En 1923, l’usine stratégiquement située près de la gare et du marché de Porta Vittoria s’agrandit pour se diversifier dans les loisirs. On y annexe le Palais de la glace, plus grande piste de patinoire d’Europe de l’époque construite dans un style Art nouveau, et aujourd’hui devenue un espace événementiel. La mue du complexe industriel démarre en 1970, lorsque celui-ci est racheté pour se spécialiser dans la rénovation d’objets précieux, comme les fourrures ou les tapis. Une métamorphose aboutie en 2003 avec l’arrivée de la société de rénovation d’œuvres d’arts Open Care – Servizi per l’arte.

L’Umanitaria (via Francesco Daviero 7)

Autre trésor plus ancien à découvrir dans le programme de la Fai : le couvent franciscain de Santa Maria della Pace, situé derrière le Palais de justice. L’édifice bâti au XVe siècle, composé de quatre cloîtres et un réfectoire, héberge aujourd’hui la société de bienfaisance Umanitaria. Fondée à Milan en 1893 par le mécène Prospero Moisè Loria, la structure laïque œuvre encore pour l’insertion sociale des plus démunis par l’instruction et le travail. Elle organise notamment des projets contre le décrochage scolaire, des cours universitaires et des formations professionnelles, et a ouvert des antennes dans plusieurs autres villes italiennes.

Le Palazzo Edison (Foro Buonaparte 31)

Imaginé par l’architecte Enrico Combi entre 1891 et 1892 pour la société ferroviaire italienne de l’époque, le Palazzo Edison est racheté par le fournisseur d’énergie du même nom en 1923. Outre sa place dans l’histoire économique et industrielle du pays, le bâtiment se visite aussi pour son esthétique. En particulier la Salle des actionnaires, avec ses vitres colorées aux motifs Art nouveau, et la Salle Fontana avec sa fontaine de marbre. Celle-ci servait non seulement à décorer l’entreprise, mais avait aussi une fonction dépolluante puisqu’elle permettait d’absorber la fumée de cigarette qui s’échappait pendant les réunions. Le palais s’est depuis doté d’une autre aile plus moderne.

Le Borgo Chiaravelle (via San Bernardo 17)

Sorte de village dans le sud de Milan, le Borgo di Chiaravelle mérite une promenade. Ses ponts, sa ferme, son moulin, son ancienne école et ses pharmacies authentiques : le quartier a conservé les traces de la vie des habitants d’autrefois, retracée par plusieurs associations locales de passionnés et par les bénévoles de la Fai. On y découvre aussi un jardin partagé centré sur le développement du bien-être autour de plantes.

Le Campus Leonardo Politecnico (Piazza Leonardo da Vinci 32)

Un autre lieu chargé de prestige international ouvre exceptionnellement ses portes. Le site historique de Polytechnique, au cœur de la place Leonardo da Vinci, dévoile ses dernières rénovations à l’occasion des journées d’automne de la Fai. Notamment son jardin récemment agrandi, mais aussi son tout nouveau pôle d’architecture conçu par le studio Ottavio Di Blasi & Partners, remarquable pour ses espaces aérés et verdoyants.  

 

Au total, 20 lieux à Milan et dans ses environs dévoilent leurs trésors durant ces deux week-ends d'automne.

Réservation en ligne vivement conseillée : www.giornatefai.it. Une donation minimum de 3 euros pour chaque visite est demandée.

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Milan ?

GASTRONOMIE

Guide Michelin 2021 : Les restaurants étoilés à Milan

La 66ème édition du Guide Michelin, présentée il y a quelques jours en streaming, a révélé que le chef-lieu lombard est l’un des plus étoilés de la Péninsule, avec 17 restaurants et 59 en Lombardie.