Lundi 18 octobre 2021
TEST: 2283

« Mondocane » : Alessandro Borghi dans la peau d’un chef de gang

Par Anaïs Lucien-Belliard | Publié le 31/08/2021 à 08:12 | Mis à jour le 31/08/2021 à 11:26
Mondocane, le premier long-métrage d'Alessandro Celli

Covid-19 ou non, le cinéma italien a bien l’intention de faire sa rentrée, après plus d’un an d’incertitudes et d’espoirs abîmés de pesantes restrictions. Ainsi, vous pourrez très bientôt découvrir Mondocane, le premier long-métrage du réalisateur, scénariste et auteur de télévision italo-canadien, Alessandro Celli. Mettant en scène Alessandro Borghi dans le rôle principal, ce film produit par Matteo Rovere, mêle amitié, fraternité, passion et crime dans un futur proche. Le film sortira en salles le 3 septembre et déjà les fans de Borghi s’agitent pour dénicher la moindre nouvelle information disponible, depuis la révélation de la bande-annonce.

 

Mondocane est sans aucun doute l’un des films les plus attendus de la rentrée. Alors qu’il sera présenté à l’occasion de la 78ème Mostra de Venise, le film se place déjà parmi les favoris de la 36ème édition de la semaine internationale de la critique.

 Deux amis, presque frères, entre l’amour, le crime et l’ambition dans un monde futuriste terriblement semblable au nôtre. 

Réalisé par le romain Alessandro Celli et coécrit par Antonio Leotti, le film verra Alessandro Borghi dans le rôle de Testacalda, chef de file du gang des Fourmis (Le Formiche), une organisation criminelle réduite à survivre plutôt que vivre, dans un futur dystopique, non loin de Tarente (Pouilles).

 

 

Le synopsis d’un drame voguant sur l’action et la science-fiction

Dans un futur pas si lointain, Tarente est une ville fantôme entourée de barbelés, dans laquelle pas même la police n’ose s’aventurer. On y trouve les plus populations les plus pauvres luttant pour leur survie, tandis qu’un gang, celui des Fourmis, dirigé par le charismatique Testacalda se dispute le territoire avec un autre clan. Au milieu de cela, deux jeunes orphelins élevés ensemble rêvent d’entrer dans la bande. Pietro, surnommé Mondocane après avoir réussi le rite d’entrer dans le gang, contraint Christian à rejoindre le groupe tout en l’affublant moqueusement du sobriquet Pisciasotto. Mais quand l’équilibre de leur amitié vient tout à coup à être brisé, cela met en péril tout ce en quoi ils ont toujours cru.

 

Mondocane

 

Mondocane

 

Mondocane

 

Une solide équipe de tournage et un casting qui respire la jeunesse !

Pour ce premier long-métrage, Celli s’est doté d’un riche casting. Outre Alessandro Borghi qui n’est sans nul doute plus à présenter, vous retrouverez l’actrice Barbara Ronchi (Padrenostro), la jeune Ludovica Nasti de L’Amie Prodigieuse, mais aussi Federica Torchetti (The Italian Recipe) Josafat Vagni (Where the Shadows Fall) et Francesco Simo (Lo fumo). Dennis Protopapa et Giuliano Soprano feront quant à eux, officiellement, leurs débuts cinématiques.

 

La photographie a été confié à Giuseppe Maio, la scénographie à Fabrizio D’arpino, et le montage à Claudio Benevento. Les costumes seront eux signés de la main d’Andrea Cavaletto, Roberto Pastore aura la charge du maquillage et de la prothétique, tandis que Sharim Sabatini s’occupera de la coiffure.

0 Commentaire (s) Réagir

Vivre à Rome

INSOLITE

Des maisons pas comme les autres : Les Trulli.

Témoignage vivant de la vie rurale présente et passée des Pouilles, le trullo est un habitat dont l’existence remonte aux temps préhistoriques.