Mardi 26 octobre 2021
TEST: 2283

Parce que lire donne des ailes, La librairie Stendhal se transforme en volière !

Par Noé MALAPRIS | Publié le 21/09/2021 à 08:29 | Mis à jour le 22/09/2021 à 14:51
Parce que lire donne des ailes, La librairie Stendhal se transforme en volière !

Ce week-end, les clients de la Libreria Stendhal ont pu assister à un spectacle étonnant : l’installation d’une volière faite notamment de dessins d’oiseaux disposés sur plusieurs murs de la librairie. Les artistes Caroline Chaix et Régis Lejonc ont exposé, trois jours durant, les fruits de deux semaines d’un travail effectué en résidence à la Villa Médicis.

 

Ce n’était pas la première fois que les deux artistes réalisaient une installation de volière, puisque ce projet fut initié il y a plus de six ans, mais ils ne l’avaient assurément jamais fait dans un tel cadre – bien que Carole eût déjà fait deux semaines de résidence à la Villa Médicis à l’automne 2018 !

 

La librairie Stendhal se transforme en volière : lire donne des ailes !

 

La beauté des oiseaux dessinés est conjuguée à celle des jardins de la Villa ; incorporés dans cet élément qui leur est naturel, ils en sont sublimés. Rien n’est laissé au hasard dans cette œuvre esthétiquement réussie : par volonté de continuité, les oiseaux en papier de Carole Chaix sont tous blancs, alors que Régis Lejonc les colorise. Une illustration de la complémentarité qui les caractérise, même s’il est à noter qu’ils ont travaillé distinctement, chacun de leur côté, pendant ces deux semaines. Cette différence dans la couleur est inversée dans les dessins où apparaissent les oiseaux : Régis opte pour le noir et blanc, Carole pour les couleurs vives et éclatantes. Les dessins de cette dernière sont réalisés sur le vif, lors de balades. C’est constitutif de sa manière de travailler, et elle tient des carnets qui ont été exposés à la librairie.

 

La librairie Stendhal se transforme en volière : lire donne des ailes !

 

Parmi les matières de travail qu’offrait la Villa, Régis Lejonc retient en premier lieu le « Studiolo ». Ce petit pavillon, qui servait au Cardinal Ferdinand de Médicis, a fait l’objet de peintures murales de Jacobo Zucchi au XVIe siècle, qui ornent les murs et le plafond. De magnifiques fresques, dont la plus impressionnante représente une… volière, communément appelée « chambre des oiseaux ». Cinq siècles plus tard, les oiseaux ont pu s’échapper de la volière et embellir les jardins de la Villa, grâce au travail des artistes qui racontent un récit à travers leur vol.

 

En définitive ce beau projet artistique surprend le visiteur par sa surprenante originalité, la variété de ses formats ainsi que sa beauté.

Nous vous recommandons
Noé MALAPRIS

Noé MALAPRIS

Étudiant à Sciences Po, j'ai la chance de passer ma 3e année à Rome, où j'effectue un stage d'un semestre au Petit journal.
0 Commentaire (s) Réagir

Vivre à Rome

Religion

Jean Castex rend visite au Pape !

Lundi 18 octobre, le Premier ministre s’est déplacé au Vatican afin de célébrer l’anniversaire des cent ans du rétablissement des relations diplomatiques entre la France et l’État pontifical.

Expat Mag

Lima Appercu

Après des mois de restrictions, le Machu Picchu accroît sa capacité d’accueil

Le ministère de la Culture a élargi la jauge des visiteurs du Machu Picchu, l’occasion de vous partager nos photos « sans touristes » de ce site magique issu de la civilisation inca.