Vendredi 24 mai 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Librairie Stendhal : des nouveautés, une inauguration, un festival

Par Augustin Mollet | Publié le 01/10/2017 à 11:37 | Mis à jour le 01/10/2017 à 20:27
Librairie Stendhal Rome

Lepetitjournal.com de Rome a rencontré Marie-Eve Venturino, directrice de la librairie Stendhal, qui parle ici des nouveautés et de la belle saison qui s’annonce.

Lepetitjournal.com de Rome : La librairie Stendhal a connu des travaux cet été. Pourriez-vous nous expliquer en quoi ont consisté ces travaux ?

Marie-Eve Venturino : Les travaux ont commencé lorsque j’ai repris la librairie en décembre, j’ai souhaité un changement rapide dans l’organisation de la librairie. C’est pour cela que dès le premier weekend, nous nous sommes attaqués au rayon jeunesse ! En avril, nous avons refait l’entrée de la librairie, puis le rayon des sciences humaines en mai. Puis les deux-tiers des travaux ont été réalisés cet été. Aujourd’hui, il reste encore deux ou trois choses à faire, mais le déplacement des stocks est une contrainte non négligeable ! 

Quelle a été votre philosophie ? Pourquoi avoir voulu changer l’organisation des lieux ?

Nous avons voulu revoir l’organisation des différents secteurs de la librairie pour plus de cohérence entre ces derniers et pour les adapter aux besoins de notre public. Par exemple, nous avons pensé que le rayon religieux devait, pour plus de cohérence, avoir sa place entre les rayons philosophie et histoire. Nous avons aussi déplacé le rayon jeunesse qui, avant, se trouvait au centre du magasin et ne laissait pas de place pour organiser des ateliers. Celui-ci se trouve donc désormais au fond de la librairie, et constitue un réel espace où les plus jeunes se sentent bien. Enfin, nous avions deux rayons BD, un pour les enfants et un pour les adultes. La bande dessinée étant un genre qui gagne en ampleur aujourd’hui, nous avons choisi de constituer un seul grand rayon BD où chacun y trouvera ce qu’il lui plait. 

Librairie Stendhal Rome

A quelle concurrence devez-vous faire face ? 

Internet est notre principal concurrent. Avec l’arrivée d’Amazon, notre chiffre d’affaire n’a pas connu de hausse depuis des années, il est même en diminution... Cela doit nous faire changer la façon de faire, vivre et penser la librairie. La situation est d’autant plus compliquée que nous sommes une librairie française qui, installée en Italie, dépend tout de même des circuits de distribution français dont nous sommes éloignés géographiquement. Le délai entre la commande et la réception d’un ouvrage est donc plus important qu’une librairie dans une grande ville française où une commande peut arriver en quelques jours seulement...

De quelle nouveauté êtes-vous plus particulièrement fière ?

Déjà, je suis très fière des travaux ! Les derniers ont eu lieu il y a 20 ans et ce n’était pas des travaux de fond… Maintenant, nous avons la volonté de montrer du changement, d’y mettre notre touche personnelle, notamment dans les stocks !  Quand j’ai commencé il y a 24 ans, on nous conseillait de ne pas faire notre bibliothèque. Je pense que maintenant c’est le contraire, il est juste de défendre ses choix. La librairie est un monde en soi et constitue de plus en plus un lieu de subjectivité. Nous voulons une librairie à notre image, avec un lieu et des livres qui nous plaisent avant tout et que nous prenons plaisir à partager avec nos clients. Enfin, je suis aussi très fière de mon équipe, qui s’est agrandie !

Justement, pouvez-vous nous parler de votre équipe ?

Nous sommes très complémentaires : tout en étant polyvalent, chacun a sa spécialité et des références qui lui sont propres. Je trouve qu’il est très important d’avoir une cartographie affective dans une librairie : chaque libraire doit avoir ses auteurs de prédilection et ses coups de cœur en permanence. C’est aussi par-là que passe la construction de notre identité, c’est ce que recherchent nos clients et qu’ils ne pourront pas trouver sur des sites comme Amazon. Olivier par exemple, le pilier de la librairie, est un grand lecteur de polars et de littérature. Marion, qui a une formation de bibliothécaire, a un penchant pour la littérature. Delphine est la spécialiste de la jeunesse et du FLE (Français en Langue Étrangère). Michele, qui est le seul italien de la librairie et qui est traducteur de français en italien, préfère la poésie et la littérature contemporaine. Chloé est une mangeuse de livres et lit tout ce qui lui passe sous la main, et quant à moi, ma spécialité sont les sciences humaines.

Parlons de la rentrée littéraire. Quelques ouvrages ou coups de cœur à recommander aux lecteurs du petit journal ?

Le dernier Kamel Daoud est en boutique, ainsi que le Claudie Gallay, ou le dossier M de Grégoire Bouillier. Quelques coups de coeur : le dernier Leonor de Recondo, Point Cardinal, et Arno Bertina, un auteur engagé. Les librairies françaises à l'étranger ont un profil un peu atypique, l’essentiel des ventes se fait sur le fond, pas forcément les nouveautés. Les Français lisent davantage de littérature, les Italiens sont plus demandeurs d’essais. Quand je constitue le catalogue, connaissant mes lecteurs et leurs goûts, je sais parfois en quelles mains mettre tel ou tel livre…
Quelques nouveautés romaines aussi, avec S.P.Q.R. de Mary Beard, ou A Rome avec Nanni Moretti ...

Librairie Stendhal Rome

Vous préparez un grand évènement à l’occasion de l’inauguration en octobre. Quels seront les moments marquants ?

Après un an de chantier, que ce soit dans les travaux ou dans le réassortiment des stocks, nous voulons passer à autre chose. Pour marquer le coup, nous allons inaugurer la librairie par un festival qui durera une semaine, du 23 au 28 octobre. Chaque journée de ce festival Italiques abordera un thème différent (art, traduction, sciences humaines, BD, jeunesse…). Des figures du monde du livre que nous avons choisies seront présents pour animer ces journées à thèmes, qu’ils soient auteurs, éditeurs ou traducteurs. Ce que nous souhaitons pour ce festival, c’est présenter qui nous sommes, ce que nous faisons et ce que nous voulons faire, tout cela dans un lieu propice à l’échange et à la convivialité, où les lecteurs se sentent bien. D’ailleurs, j’invite les clients à venir tester le canapé en vitrine, faire une pause et se plonger dans la lecture ….

Festival Italiques Rome

Vous avez lancé une opération de crowdfunding afin de financer ce festival ?

En effet, la campagne Ulule est déjà ouverte : http://fr.ulule.com/libreria-stendhal/. Nous avons décidé de la mettre en place dans la seule intention de financer notre festival. Pour cela, nous avons un objectif de 6500€ afin de pouvoir proposer deux ou trois rencontres par jour, des activités gratuites pour les adultes et les enfants, des apéritifs, des dédicaces… Tout pour rendre cette inauguration la plus belle et la plus chaleureuse possible ! 

Marie Eve

Piazza San Luigi de' Francesi 23
+39 06 683 07 598
contact@libreriastendhal.com
Ouvert du lundi au samedi : 10h-19h

Site web

Facebook

 

 

7

Augustin Mollet

Rédacteur - Elève de l'école Audencia Nantes, projet de management culturel
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Rome ?

THÉÂTRE

Salomé d’Oscar Wilde, présentée en français au Teatro Palladium

Salomé, dont le spectacle se joue du 29 au 31 mai au Teatro Palladium, est une des pièces les plus controversées d’Oscar Wilde, le génie anglais qui choqua un XIXème siècle aux mœurs strictes.

Expat Mag

La miraculée des cimes Elisabeth Revol signe un double exploit dans l'Himalaya

Un an et demi après avoir échappé à la mort dans l'Himalaya, la Française Élisabeth Revol a gravi coup sur coup deux sommets mythiques, l'Everest et le Lhotse, un exploit pour cette miraculée des ...