TEST: 2283

Invernomuto : portrait d’un duo d’artistes avant-gardistes

Par Anaïs Lucien-Belliard | Publié le 07/01/2021 à 07:00 | Mis à jour le 18/02/2021 à 14:47
Photo : « Travailler à deux, c’est renoncer à son égo, tout en construisant quelque chose de solide. C’est le résultat de constantes négociations et discussions ». À gauche, Simone Bertuzzi – à droite Simone Trabucchi
Invernomuto

Ils s’appellent tous deux Simone, sont originaires de Vernasca, et depuis 2003, ils forment le duo artistique Invernomuto. Alliant images en mouvement et sons, leurs travaux explorent les dessous des sous-cultures.

 

C’est à l’Académie des Beaux-arts de Brera, en 2003, qu’est né Invernomuto, le duo artistique de Simone Bertuzzi, et Simone Trabucchi. Tous deux pétris de culture punk et hip-hop, il leur semblait naturel de s’associer, afin de poser les fondations de ce qui devait devenir simultanément un « studio de graphisme, un collectif audiovisuel expérimental et un duo d’art visuel ». Se voyant « comme une plateforme, une entité qui se rapprocherait plus de l’idée d’une troupe ou d’un groupe de musique que de l’identité égocentrique standard que l’on retrouve dans le milieu de l’art contemporain », ils ont choisi de ne pas travailler sous leurs véritables noms, au profit du pseudonyme « Invernomuto », en lien avec le roman de William Gibson, « Neuromancer » (1984).

Leur tout premier projet consiste en la création de ffwd_mag, un magazine entièrement conçu et imaginé par leurs soins. Puis, assez rapidement, les deux artistes s’engagent sur des projets plus ambitieux, mettant en scène des installations artistiques plus complexes, ainsi que des performances. Utilisant un panel varié de média, Invernomuto oriente ses projets vers une exploration sans filtre de ce qu’il reste de la sous-culture. Examinant à la loupe les cultures orales, l’Histoire et la Mémoire dans leurs formes écrites et vernaculaires, le duo enquête et croise chimère et histoire officiel, à l’image de MALÙ, film-essai explorant le passé colonial de l’Italie.

 

Invernomuto | ffwd_mag
Invernomuto | ffwd_mag

 

Partant d’observations prenant racine dans les paysages visuels et sonores qui ont peuplé leur enfance, Invernomuto travaille à donner de la valeur à la banalité. En 2013, les deux artistes arrivent finalistes lors de la 9ème édition de la cérémonie des Furla Art Awards, avant de remporter quelque temps plus tard, le Meru Art Science Awards. En 2016, leur long-métrage en noir et blanc « Négus », est exposé dans le cadre de l’exposition « Lost in Narration » du MAC de Belfast, avant d’être sélectionné à la Berlinale Talents. En parallèle de leur carrière d’artistes visuels, les deux hommes poursuivent également leur rêve de musique sous les pseudonymes de Palm Wine (Bertuzzi) et Dracula Lewis (Trabucchi).

 

Invernomuto | Sur le tournage de « Negus » - photo de Moira Ricci
Invernomuto | Sur le tournage de « Negus » - photo de Moira Ricci

 

Invernomuto | L’Œil sonique, Un nouvel intermédia d’avant-garde, installation
Invernomuto | L’Œil sonique, Un nouvel intermédia d’avant-garde, installation

 

L’une de leurs dernières réalisations, « Black Med », est une œuvre-plateforme permettant à des chercheurs, musiciens et même des DJs, de pouvoir s’exprimer sur la Méditerranée et ses paysages sonores. Élaboré dans le cadre de la Manifesta 12 Palermo, Black Med a pour objectif « d’intercepter les traces laissées par les sons, au travers de cet espace protéiforme ». Explorant « différents voyages sonores », ce projet titanesque approche des sujets liés au mauvais usage de la « technique, aux migrations et périphéries, ainsi qu’aux relations interespèces ». En 2019, ce projet artistique était au programme de la 58ème édition de la Biennale de Venise, avant d’être poursuivi l’année suivante sous l’impulsion de la Fondation Morra Greco de Naples.

 

The Mediterranean Sea,
« The Mediterranean Sea, once understood as a fluid entity aiding the formation of networks and exchange, is now the scenario of a humanitarian crisis and heated geopolitical dispute ». Invernomuto | Black Med, installation, Festival Dansem, Marseille, 2018

 

Vous l’aurez compris Invernomuto est le duo artistique à suivre si vous êtes un amoureux de l’art contemporain, ou si plus simplement, vous souhaitez vous frotter à l’art expérimental italien.

 

 

Informations Pratiques

Site Internet : http://www.invernomuto.info/

Vimeo : https://vimeo.com/invernomuto

Instagram : @invernomuto_hq

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.

À lire sur votre édition locale