Dimanche 19 septembre 2021

« Firenze in Valigia » : Lucrezia et les sculptures de Folon aux Jardin des Roses

Par Michela Micheli | Publié le 20/07/2021 à 08:45 | Mis à jour le 20/07/2021 à 08:45
COPERTINA FIRENZE_IN_VALIGIA (2)

Lecteurs, asseyez-vous et préparez-vous à rêver, à voyager au cœur du Jardins des Roses de Florence. Écrit par Diletta Corsini et illustré par Luna Colombini, Firenze in valigia vous emmène à la rencontre d’un lieu magique, au cœur de la capitale des arts. Publié aux Éditions Federica, cet ouvrage illustré disponible dans toutes les librairies italiennes a en très peu de temps le cœur des grands et des petits.

 

Portrait d’une historienne de l’art ayant conservé son âme d’enfant

Auteure de guides touristiques et membre depuis plus de trente ans des « Amici dei Musei Fiorentini Didattica », Diletta Corsini une historienne de l’art travaillant sur les problématiques de transmission des savoirs dans l’art. Elle organise également des formations pour les enseignants, des conférences, ainsi que des visites guidées pour les associations culturelles. Pendant son temps libre, elle peint des fleurs, adore étudier les trésors cachés des églises peuplant la fameuse Cité du Lys, et partir à la chasse aux « Buchette del vino ».

 

Diletta Corsini
Diletta Corsini, auteure et historienne de l'art florentine

 

Une œuvre merveilleuse, une ode aux merveilles de Florence  

Lucrezia est une petite fille heureuse et curieuse. L’école à peine terminée, et la voilà en route pour des vacances à Florence, chez sa tante Paola et son oncle Riccardo. Au cours d’un voyage de trois jours seulement, et qui débute commence à la gare de Santa Maria Novella, la jeune fille découvre le Jardin des Roses, un espace réalisé en 1865 par l’architecte Giuseppe Poggi. Ce lieu situé à proximité des Piazzale Michelangelo est constitué d’une terrasse offrant une vue imprenable sur la ville, et notamment sur la Tour San Giorgio. Mille et une roses, cyprès, agrumes et sculptures de Folon : dans au Jardin des Roses tout prend vie.

 

Lucrezia et les sculptures de Folon dans le Jardin des Roses

 

Entre charme et magie, émerveillement et enchantement, le voyage de Lucrezia au cœur de ce jardin merveilleux, est une expérience immersive au cœur de l’œuvre du sculpteur belge Jean-Michel Folon. Elle ouvre votre imagination à la connaissance de quelques-unes de ses plus belles créations, à l’image de la statue d’un chat à tête de triangle et au corps ovale.

 

Entretien avec Diletta Corsini

LPJRome :  Comment est née l’aventure Florence en valise ?

DC : Le projet Florence en valise est né au printemps dernier, dans un jardin, lors d’une exposition végétale. Là, au stand de livres, j’ai rencontré Luna Colombini – qui devait devenir mon illustratrice – et qui présentait son dernier album. Je l’ai complimentée pour son style à la fois cool et pas « poupée », et j’en ai profité pour lui glisser un mot sur mon projet auquel elle a tout de suite adhéré. Et voilà ! En un clin d’œil, ou presque, Florence en valise était en chantier !

LPJRome : Pourquoi avoir choisi d’adresser cette œuvre aux jeunes en particulier ?

DC : En fait, ce n’était pas tout à fait mon intention. En réalité ce choix a été en partie modelé par les instigations des parents et enfants, qui après chaque visite du Jardin des Roses me demandaient s’il existait bel et bien un ouvrage sur le « Rose Garden ». La visite de ce magnifique parc municipal, particulièrement attrayant en mai, est sans aucun doute parmi les visites préférées des élèves d’écoles primaires. Par ailleurs, je suis membre des Amis des Musées Florentins-Didactiques, un Association culturelle née justement pour faire découvrir les Musées, les bâtiments et les jardins historiques de Florence aux étudiants et à leurs familles. Cela vous paraîtra sans doute étrange, mais le Jardin des Roses n’est pas très connu. Il n’apparaît que de manière très succincte dans les publications ou les guides de la ville. Chaque fois que des visiteurs me demandaient, au terme d’une excursion, s’il existait un ouvrage sur le Jardin des Roses, j’étais bien obligée d’admettre qu’il n’en existait pas encore, ce à quoi on me répondait bien volontiers « eh bien écrivez-en un ! ». Et c’est ce que j’ai fait, éventuellement.

 

Lucrezia et les sculptures de Folon dans le Jardin des Roses

 

LPJRome : A quoi ressemble le jardin du point des plus jeunes ?

DC : D’après les dessins que je reçois, je comprends que les enfants et les jeunes vivent le Jardins des Roses comme un lieu à part, extraordinaire. Ils sont intrigués par les sujets insolites qu’incarnent des sculptures telles que la valise vide avec à l’intérieur un bateau, ou l’homme à la tête de poisson, qui les invite à réfléchir et fantasmer. Les petits tombent tout de suite amoureux des roses, de leurs couleurs éclatantes et de leurs parfums ; ils courent à droite à gauche pour les renifler et les caresser, puis ils les peignent dans les moindres détails ! Certains enfants sont fascinés par l’incroyable biodiversité du lieu. Le Jardin n’est pas seulement une roseraie, il abrite également des cyprès, des camélias, des agrumes, des pivoines et même des papyrus. Quant au bassin aux poissons rouges, il attire aussi bien les insectes que les grenouilles.  Il y a tout un monde à observer au Jardin des Roses ! Je voudrais aussi ajouter que les jeunes apprécient le calme du jardin, dans la mesure où il s’agit d’un lieu dédié à la contemplation (du panorama, des statues, des roses). Aussi débordant de vie soient-ils, eux aussi désirent parfois ralentir le rythme et se poser.

LPJRome : J’ai été très impressionnée par votre « liste des choses indispensables pour un voyage imaginaire ».  Quelles sont les trois choses essentielles à faire avant de visiter le Jardin des Roses ?

DC : Pour une visite réelle et non imaginaire il est important de :

- Porter une paire de chaussures confortables. Le jardin est en pente, il y a des sentiers avec des bévues, des cailloux ; mieux vaut donc éviter les talons de 12 cm !

- Apporter un livre de loisirs ou d’étude, s’asseoir sur un banc, se plonger dans sa lecture, et après un chapitre ou deux, lever les yeux distraitement. La vue est spectaculaire, quel que soit l’endroit du jardin où vous vous trouverez !

- Aller avec ceux que vous aimez vraiment ; c’est un lieu magique qui invite que confidences.

 

, Firenze in Valigia

 

LPJRome : In fine, quel est le message de ce livre ?

DC : Le message de Firenze in Valigia est qu’il est merveilleux de partager ce qui nous est précieux avec ceux que nous aimons. Nous devrions remercier, ne serait-ce que par la pensée, tous ceux qui nous ont offert un grand cadeau.

 

Michela Micheli

Michela Micheli

Michela Micheli est une journaliste passionnée par l'historie de l'art, la littérature française, la culture et les voyages.
0 Commentaire (s) Réagir

Vivre à Rome

SPORT

La Roma étrille le CSKA Sofia et démarre fort sa campagne en Conference League

Après un début de saison réussi sous les ordres de leur nouvel entraîneur José Mourinho, les Giallorossi avaient à cœur de démarrer en trombe la campagne européenne 2021-2022 face à leur public.

Expat Mag

Cambodge Appercu
CULTURE

Quelle est la posture de Bouddha qui vous correspond ?

Dans les pagodes cambodgiennes, les statues du Bouddha prennent différentes postures. Ces gestes symboliques sont associés aux principaux épisodes de sa vie et aux jours de la semaine.