Vendredi 14 mai 2021

Le Parc des Aqueducs pour une sortie au grand air

Par Nina Malleret | Publié le 08/04/2021 à 07:00 | Mis à jour le 08/04/2021 à 11:45
Le Parc des Aqueducs à Rome

En ces temps de restrictions sanitaires et de zone orange, les sorties en extérieur sont privilégiées par les habitants de la capitale italienne. Et comme pour répondre à un besoin de changer de l'air citadin, le Parc des Aqueducs, joyau romain à quelques kilomètres de la ville, est ouvert au public et permet une balade impressionnante au travers de l'histoire antique.

 

 

Malgré sa notoriété moins évidente que celle d'autres sites touristiques de la Cité Éternelle, le Parc des Aqueducs est un lieu fascinant, à seulement une dizaine kilomètres de Rome. Couvrant une superficie d'environ 240 hectares, il est situé au sein du parc régional de l'Appia Antica, entre la Via Appia et la Via Tuscolana au sud-est de la capitale. Espace vert impressionnant et riche en histoire, il est traversé en hauteur ou en souterrain par sept aqueducs, que sont les suivants : l'Anio Vetus, l'Anio Novus, l'Aqua Marcia, l'Aqua Tepula, l'Aqua Julia, l'Aqua Felice et l'Aqua Claudia. Tous datent de la Rome Antique, excepté le Felice, qui lui provient de la Renaissance. Ces derniers font partie des onze aqueducs qui, jadis, approvisionnaient les bains, les fontaines, ainsi que les maisons privées et nobles de l'Empire romain.

Parmi ces aqueducs, certains fonctionnent encore, comme le Felice qui ramène l'eau jusqu'à la fontaine Dioscuri sur la Piazza del Quirinale ou la fontaine Moïse de la gare Termini. Si le plus connu d'entre eux est l'Aqua Claudia et mesure 28 mètres de haut, le parc dispose également de sites archéologiques, comme la Voie Latine, le Campo Barbarico ou les ruines de la Villa delle Vignacce. C'est dans cet endroit majestueux, où se croisent et se dessinent à l'horizon de nombreuses ruines antiques, qu'ont notamment été tournées des scènes de films italiens incontournables, tels que "La Dolce Vita" de Fellini ou "Mamma Roma" de Pasolini. Le parc, ouvert en permanence au public de manière gratuite, possède un charme naturel et grandiose, qui lui vaut sa place parmi les lieux impressionnants de Rome.

Aimé par les habitants romains et découvert par les touristes curieux d'aventure, le parc est fréquenté par un grand nombre de personnes désireuses de faire du vélo, pique-niquer sur les tables en bois ou encore se promener dans un endroit majestueux. La beauté des ruines et des Aqueducs, qui ont résisté au temps et aux siècles, fascine encore aujourd'hui les visiteurs du parc, admiratifs devant de tels vestiges antiques. Sous l'ombre des pins méditerranéens, on peut également assister à un magnifique coucher de soleil qui se faufile entre les arcs, dans un lieu magique et chargé d'histoire. Accessible en métro ou en bus, le parc est protégé du développement urbain, formant ainsi une oasis de paix qui rappelle un air de campagne au sein de la capitale.

Nous vous recommandons

Nina Malleret

Nina Malleret

Étudiante en Master 1 Culture à Angers, Nina effectue un stage de 4 mois au sein du Petit Journal de Rome. Curieuse, investie et forte d’ambition, elle est une passionnée d’arts visuels ainsi que de littérature, et aspire au journalisme culturel Européen.
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Rome ?

Télévision

« Un Samouraï au Vatican », le nouveau documentaire historique d’Arte

En septembre 1613, tandis que l’évangélisation du Japon bat son plein, la première ambassade de l’histoire nipponne traverse les océans, à la rencontre du roi Philippe III d’Espagne et du pape Paul V.