Vendredi 28 janvier 2022
TEST: 2283

Des visites en français et à un prix abordable avec Rencontres Romaines

Par Noé MALAPRIS | Publié le 03/12/2021 à 13:15 | Mis à jour le 03/12/2021 à 13:15
La basilique saint pierre

L’association Rencontres Romaines, fondée en 1975, est toujours active et a repris une activité pleine grâce à la réouverture des lieux de visite en intérieur.

 

Après deux années compliquées à cause du Covid-19, l’association est de nouveau sur un bon rythme. Pour une somme raisonnable, l’un des trois bénévoles à temps plein de l’association vous fera une visite guidée d’un monument ou quartier de Rome. Triés sur le volet, les bénévoles sont souvent des étudiants, notamment en histoire de l’art. Ils doivent être curieux, cultivés, passionnés. Surtout, avoir en eux la vocation de transmettre. Après un long processus de sélection, les trois heureux admis suivent une formation l’été précédant leur année de bénévolat, et étudient consciencieusement de nombreux livres pour s’y préparer.

Logés dans le couvent de la Trinité des Monts, leurs frais sont intégralement pris en charge, en contrepartie de quoi ils ne reçoivent pas de salaire durant leur année de travail. Il s’agit donc souvent d’une parenthèse enchantée dans une vie d’étudiant, permettant de découvrir Rome à moindre frais tout en expérimentant l’activité de guide.

 

Des visites en qualité comme en quantité

L’association fournit de nombreuses visites chaque semaine : une quinzaine sont proposées, des monuments légendaires comme la basilique Saint-Pierre aux quartiers entiers, tel celui de Trastevere.

Les tarifs sont abordables : pour les promenades et églises, les adultes payent 8 euros, les étudiants 4 euros et les 10-18 ans 1 euro. Ils augmentent légèrement pour les visites à entrée payante, dont l’entrée est d’ailleurs à la charge des participants. Des groupes – de maximum 30 personnes – peuvent aussi réserver une visite, pour un tarif de 80 euros (à quoi peuvent s’ajouter des prix d’entrée et d’audioguides).

Si les guides sont bénévoles, les visites sont, elles, d’un niveau professionnel. Nous avons fait l’expérience de la visite de la basilique Saint-Pierre avec Agathe, étudiante en histoire de l’art. Dotée de connaissances pointues, celle-ci a ravi le groupe dont elle s’est occupée pendant plus d’une heure et demie. Enchainant explications claires et anecdotes qui font le sel d’une visite dont on se souvient, notre guide fit preuve d’une grande compétence.

 

Nous vous recommandons
Noé MALAPRIS

Noé MALAPRIS

Étudiant à Sciences Po, j'ai la chance de passer ma 3e année à Rome, où j'effectue un stage d'un semestre au Petit journal.
0 Commentaire (s) Réagir

Communauté

POLITIQUE

Élection présidentielle : semaine cruciale pour l’Italie

Depuis quinze jours, la tension est montée d’un cran dans les états-majors politiques : consultations frénétiques, petites phrases assassines, vétos. Rien n’a manqué à un rituel bien rodé.

Expat Mag

Cambodge
CINÉ

Angkor en trois dimensions

Une nouvelle production cinématographique, Angkor 3D : The Lost Empire of Cambodia propose aux spectateurs d’explorer depuis leur siège et en 3 D les merveilles archéologiques du Cambodge.