Jeudi 24 juin 2021

Banksy revient au Chiostro del Bramante

Par Nina Malleret | Publié le 14/05/2021 à 07:00 | Mis à jour le 14/05/2021 à 07:00
Affiche présentant l'exposition de Banksy au Chiostro Bramante

L’exposition « Banksy, A Visual Protest », dont le bleu éclatant des affiches placardées dans les rues de Rome ne passait pas inaperçu, s’est clôturée le 11 avril dernier, alors qu’elle a malheureusement été interrompue par les restrictions sanitaires de la fin de l’année 2020 et la zone rouge du mois de mars. Mais si vous n’avez pas eu le temps de vous y rendre pour admirer les travaux engagés de l’artiste britannique, ce n’est que partie remise : Banksy revient justement à Rome, sous une toute nouvelle exposition !

 

C’est au Chiostro del Bramante, espace international culturel situé à seulement quelques pas de la Piazza Navona, que le célèbre artiste anglo-saxon revient dévoiler son univers et ses travaux, au cœur du même endroit où se tenait sa dernière exposition. La bâtisse architecturale du XIVème siècle devient donc à nouveau le théâtre d’expression de l’incontournable Banksy, cet « inconnu » dont l’identité demeure encore et toujours anonyme, qui a pourtant su charmer le monde à travers ses œuvres teintées d’ironie, de protestation et d’intelligence.

 

All About Bansky : Exhibition 2

Et pour marcher dans les pas de A Visual Protest, c’est désormais All About Bansky : Exhibition 2 qui vient orner les murs du centre, imaginés par Donato Bramante en 1500. Mettant en lumière un total de 250 travaux rassemblés depuis diverses collections privées, cette nouvelle exposition nous invite à creuser dans le style engagé et les modalités d’expression de l’artiste.

Photographies, reportages et vidéos au cœur d’une section documentaire représentent une nouvelle façon d’exposer dans les espaces Renaissance du centre, et incitent le spectateur à replonger dans les années 2000 afin d’en apprendre plus sur la carrière de l’artiste incognito le plus célèbre du monde. Cette narration en profondeur a pu voir le jour grâce à la contribution de Butterfly & David Chaumet – Butterfly Art News, commissaires d’exposition qui ont accepté d’ouvrir leurs archives dans le but d’agrémenter l’exposition.

Ils se sont par ailleurs exprimés : « Partout nous entendons parler de Banksy. Mais que savez-vous de lui si ce n'est qu'il est célèbre et que son identité est inconnue ? Nous avons documenté son parcours depuis le début des années 2000, entre la rue et les expositions, et nous ouvrons désormais nos archives ». 

 

Des oeuvres de 1999 à 2020

Suivant le parcours indiqué de l’exposition, il est donc possible de découvrir des œuvres qui retracent la période allant de 1999 à l’année 2020, catégorisées par sections thématiques : religion, pouvoir, guerre, droits des enfants, environnement, marché de l’art, phénomènes migratoires sont des sujets, entre autres, traités au cœur des salles. L’artiste désormais connu pour ses travaux dans des villes-monde comme New-York, Venise ou Londres, est aujourd’hui à découvrir sous toutes ses facettes à Rome, dans cette nouvelle exposition inédite qui retrace de façon encyclopédique son parcours et son travail, grâce à notamment une explication des différents supports ainsi que des techniques artistiques qu’il privilégie. Après de grands noms du monde de l’art (Bacon, Basquiat ou encore Turner), c’est donc au tour de Banksy de venir exposer ses puissantes, satyriques et provocantes œuvres d’art qui poussent avec ingéniosité à la réflexion, au cœur des splendides espaces Bramante et durant quelques mois.

 

Exposition Banksy à Rome

 

Exposition Banksy à Rome

 

 

Informations pratiques 

Dates : Depuis le 05 mai 2021 et jusqu’au 09 janvier 2022

Lieu : Chiostro del Bramante

Adresse : Arco della Pace, 5, 00186 Roma

Horaires : Tous les jours de 10:00 à 21:00

Billet : L’entrée par billet simple est à 15€ les jours de semaine, et 18€ le samedi et dimanche. La réservation est obligatoire et possible sur ce lien.

Nous vous recommandons
Nina Malleret

Nina Malleret

Étudiante en Master 1 Culture à Angers, Nina effectue un stage de 4 mois au sein du Petit Journal de Rome. Curieuse, investie et forte d’ambition, elle est une passionnée d’arts visuels ainsi que de littérature, et aspire au journalisme culturel Européen.
0 Commentaire (s)Réagir