Samedi 18 septembre 2021

FUORI : une exposition excentrique et inattendue

Par Roxane Garoscio | Publié le 10/05/2021 à 07:00 | Mis à jour le 10/05/2021 à 07:00
Des tableaux et sculptures dans un musée

Le passage en zone jaune de la région du Latium a permis à un certain nombre de musées d’ouvrir à nouveau leurs portes au public. Parmi les expositions actuellement en cours à Rome, FUORI sort décisivement du lot de part son excentricité, sa pureté et ses recherches d’expressions uniques. Un mélange d’arts visuels, design, danse, architecture, mode, musique et cinéma présenté par 43 artistes qui nous porte à la fois à une introspection personnelle et sur notre monde ainsi que vers un ailleurs.

 

Des tableaux dans un musée
Giuseppe Chiari, veduta dell’allestimento | courtesy Fondazione La Quadriennale di Roma, foto DSL Studio

 

Une exposition qui tend à dépasser les lignes

La programmation de l’année 2020 de La Quadriennale d’Arte est une démarche artistique qui tend à exposer de manière inédite l’art contemporain italien et international. Pas moins de 43 artistes participent à cette édition, un parcours hors norme au travers duquel les visiteurs sont invités à admirer des travaux variés et intergénérationnels, issus d’arts pluridisciplinaires. Chaque artiste a eu l’opportunité de présenter son travail au cœur d’un espace dédié, des pièces qui se chevauchent et se croisent, créant différentes atmosphères et liaisons entre elles. Ancien travaux et œuvres réalisées spécialement pour l’événement sont disposées, un ensemble permettant d’offrir aux spectateurs divers univers et concepts. Le titre « FUORI » est une incitation à sortir des sentiers battus, à aller outre la représentation du réel telle que nous la connaissons, un dépassement des lignes préétablies qui est amplement représenté par les œuvres des auteurs.

 

Des fleurs dans un musée
Petrit Halilaj e Alvaro Urbano, veduta dell’allestimento | courtesy Fondazione La Quadriennale di Roma, foto DSL Studio

 

Le curateur Stefano Collicelli Cagol décrit cette réunion d’artistes comme un événement extraordinaire, fruit d’un long travail collectif et aux thématiques bien précises : « Pour construire une exposition visionnaire, nous nous sommes inspirés de quelques axes de recherche: l'expression des désirs et des obsessions; l'exploration de l'indicible et de l'incommensurable; l'enquête sur les tensions entre l'art et le pouvoir, représentée par la métaphore du Palais ».


Le mot d’ordre : liberté

Une exposition sortant de l’ordinaire et qui a l’ambition de dépasser les schémas et idées reçues des représentations traditionnelles du réel et de l’art. Briser les apparences quotidiennes et familières afin de se pencher vers des images nouvelles et libres des diktats, voilà ce que nous propose cette exposition. Les différentes salles portent le spectateur et lui permettent d’entrer rapidement dans des lieux où il doit adapter son regard, le calibrer. Peu à peu ce dernier s’adapte et est capable de créer une forme de relation mutuelle entre l’autre et lui-même. L’exhibition est une expression générale de liberté, un processus de délivrance de toutes les contraintes ou techniques auparavant mises en œuvre ou imposées dans l’art. De nombreuses thématiques y sont abordées et les pratiques artistes interrogées, les œuvres envahissent l’espace et se dévoilent sous nos yeux curieux.

La seconde curatrice, Sarah Cosulich, a notamment présenté ce projet tel un rendez-vous entre art et affranchissement : « Nous voulions relier les imaginaires des artistes plus jeunes et en milieu de carrière aux expériences de pionniers qui n'ont pas toujours trouvé une place dans le récit canonique de l'art italien. Ce sont des artistes qui se confrontent et ont traité de différents domaines. disciplines telles que la danse, la musique, le théâtre, le cinéma, la mode, l'architecture et le design, donnant lieu à des chemins parfois discontinus qui enrichissent la lecture de notre passé artistique et renforcent celle produite dans le présent ».

 

Des oeuvres d'art dans un musée
Nanda Vigo, veduta dell’allestimento | courtesy Fondazione La Quadriennale di Roma, foto DSL Studio

 

Infos pratiques :

Dates : Actuellement et jusqu’au 18 juillet 2021

Lieu : Palazzo delle Esposizioni

Adresse : Via Nazionale, 194 Rome

Horaires : De 11h à 20h du mardi au dimanche

Durée de la visite : Maximum 2 heures

Billet : L’entrée est gratuite à tous, la réservation est obligatoire et possible sur le site officiel.

 

Nous vous recommandons
Photo profil PJ Roxane

Roxane Garoscio

Secrétaire de rédaction du Petit Journal, Roxane est passionnée par la littérature et l'écriture. Curieuse, investie et attentive, elle s'intéresse principalement aux sujets de société, à l'actualité et la culture.
0 Commentaire (s) Réagir

Vivre à Rome

SPORT

La Roma étrille le CSKA Sofia et démarre fort sa campagne en Conference League

Après un début de saison réussi sous les ordres de leur nouvel entraîneur José Mourinho, les Giallorossi avaient à cœur de démarrer en trombe la campagne européenne 2021-2022 face à leur public.