Samedi 18 septembre 2021

A la découverte du Palais Spada

Par Juliette Haudidier | Publié le 01/05/2021 à 07:00 | Mis à jour le 01/05/2021 à 07:00
vue de la façade du palais Spada

Le Palazzo Spada, situé à proximité du Palais Farnèse est un bijou architectural à découvrir sans attendre. Donnant directement sur la Piazza Capo di Ferro, le palais est un haut lieu du pouvoir italien puisque qu’il abrite le Conseil d’État du pays depuis 1927.

 

Histoire du Palais

L’édifice fut construit en 1540 par le cardinal Girolamo Capodiferro. Il choisit comme architecte, Batolomeo Baronino. Le Palais est racheté en 1632, par le cardinal Bernardino Spada, qui lui donne son nom. Le nouveau propriétaire des lieux charge Francesco Borromini de le modifier selon les nouveaux canons esthétiques de l’époque. Au XVIIème siècle, le mouvement Baroque est à son apogée et Borromini est l’artiste le plus en vogue de la capitale. Sur la façade, on peut encore apercevoir le blason de la famille Spada qui est composé de trois lis et de trois épées.

 

La galerie en trompe-l’œil

La réalisation la plus étonnante de Borromini se trouve dans la cour du palais. En effet, la galerie en trompe-l’œil est vraiment surprenante. Avec le mathématicien Giovanni Maria da Bitonto, ils imaginent un corridor donnant l’illusion de mesurer 37 mètres de long alors qu’il n’en fait réellement que huit. Cette technique emblématique du Baroque, est connue sous le nom de « Perspective Forcée ». Pour cela, ils ont recours à plusieurs colonnes de hauteurs décroissantes et le sol est légèrement ascendant. Cet effet est renforcé par l’installation au bout de la galerie d’une statue qui semble être de grandeur nature, alors qu’elle ne mesure que 60 centimètres de haut.

 

galerie en trompe l'oeil de spada

 

Une riche collection d’oeuvres

Le Palais abrite une très riche collection d’œuvres d’art, répartie en quatre pièces. En effet, la famille Spada a eu une immense influence dans le développement du patrimoine artistique de la capitale romaine entre le XVI et le XVIIème siècle. On peut y admirer des toiles de Guido Reni, le Parmigianino, Pietro Testa, Nicolas Régnier ou encore le Guerchin.

De plus, la cour du Palais regorge de statues représentant les dieux Mars, Vénus, Junon ou encore Jupiter et Pluton. Ce dernier perdit son petit doigt en 1849 à cause d’un boulet de canon français.

NB : Le Palazzo Spada est représenté sur la pièce de 200 lires italiennes de 1990, qui commémorait le centenaire de la quatrième session du Conseil d’État.

Nous vous recommandons
Juliette Haudidier

Juliette Haudidier

Juliette est étudiante en 3ème année à Sciences Po Paris et effectue un stage de 4 mois au Petit Journal de Rome.
0 Commentaire (s) Réagir

Vivre à Rome

SPORT

La Roma étrille le CSKA Sofia et démarre fort sa campagne en Conference League

Après un début de saison réussi sous les ordres de leur nouvel entraîneur José Mourinho, les Giallorossi avaient à cœur de démarrer en trombe la campagne européenne 2021-2022 face à leur public.