Mardi 1 décembre 2020

Italie : le point sur les élections des 20 et 21 septembre 2020

Par Chloris Ploegaerts | Publié le 13/09/2020 à 21:20 | Mis à jour le 13/09/2020 à 21:28
vote italie référendum

La rentrée politique bat son plein en Italie, à l’approche d’un important rendez-vous électoral les 20 et 21 septembre 2020. Les Italiens sont appelés à voter pour trois élections. Le point sur les enjeux et modalités de ces différents scrutins.

Référendum, élections régionales et communales : décryptage des différents votes qui se tiendront en Italie les 20 et 21 septembre 2020.   

•    Un référendum sur la réduction du nombre de parlementaires


 Les Italiens devront se positionner sur la réduction d’un tiers du nombre de parlementaires. En cas de victoire du « Oui », le nombre de députés passerait ainsi de 630 à 400 et le nombre de sénateurs de 315 à 200. Les Italiens de l’étranger seraient quant à eux représentés par 8 députés contre 12 aujourd’hui, et 4 sénateurs contre 6 aujourd’hui.

Prévu au printemps mais reporté en raison du Covid-19, le référendum est au cœur des discussions politiques depuis près d’un an. La réforme des articles 56, 57 et 59 de la Constitution avait en effet déjà été approuvée par les députés et devait entrer en vigueur en janvier 2020, avant d’être suspendue à la demande de sénateurs exigeant de la soumettre au référendum.

Le pour et le contre

Le principal argument avancé en faveur de la loi est la réduction du coût de l’activité politique, qui aiderait à rééquilibrer le budget de l’Etat. On estime que la mesure permettrait d’économiser 100 millions d’euros par an. Les pro-réforme considèrent également que celle-ci rendrait la machine législative plus efficace. Pour ses détracteurs, une telle réduction éloignerait un peu plus les élus des électeurs et défavoriserait certaines régions.  

Avec 630 députés, l’Italie est le deuxième pays de l’Union Européenne qui compte le plus de parlementaires. En passant à 400 députés, la Péninsule deviendrait le pays européen avec le moins de députés par rapport à sa population (0,7 pour 100 000 habitants). Elle passerait alors derrière la France et ses 577 députés (0,9 pour 100 000 habitants). Dans le cadre de son projet de réforme des institutions, Emmanuel Macron avait lui aussi promis de réduire d’un quart le nombre de parlementaires, mesure qui n’a pas encore vu le jour.

Le « Oui » en tête

À une semaine du vote, le dernier sondage réalisé par Ipsos donne le « Oui » majoritaire à 71% des voix. Une victoire du « Non » entraînerait l’abrogation du texte.

 

•    Sept régions élisent leurs prochains gouvernants 

Les électeurs de Ligurie, de Vénétie, de Toscane, des Marches, de Campanie, des Pouilles et de la Vallée d’Aoste sont aussi appelés aux urnes pour choisir leur président de région et leur conseil régional pour les cinq prochaines années. L’élection se déroule en un tour, 80% des sièges étant attribués à la proportionnelle et 20% à la majorité plurinominale.

Avec des compétences variables d’un endroit à l’autre, les régions ont un pouvoir politique important, notamment dans les transports, la santé, la culture ou l’urbanisme. En plus de son pouvoir législatif local, le conseil régional peut proposer des lois à la Chambre des députés et partage de nombreuses prérogatives avec l’Etat, par exemple en matière d’enseignement, d’emploi ou de commerce extérieur.

Chaque région peut par ailleurs ajuster sa loi électorale, ce qui explique que toutes ne votent pas en même temps ni sous les mêmes conditions. Les dernières à avoir voté sont la Calabre et l’Emilie-Romagne en janvier 2020. Depuis, treize régions sont gouvernées par des élus issus de partis du centre à l’extrême droite (Forza Italia, Lega, Fratelli d’Italia) et six sont détenues par des coalitions de centre-gauche dominées par le Parti démocrate. Pour la gauche, un des enjeux des régionales à venir aura été les divisions entre celui-ci et le Mouvement 5 Etoiles, les deux formations ayant présenté des listes séparées dans certaines régions.

 

•    Des élections communales, notamment en Lombardie

Dans certaines petites villes, on vote également à ces mêmes dates pour élire son maire, comme c’est le cas dans 84 communes lombardes.

Ces élections se dérouleront une semaine après la très attendue rentrée scolaire. Les établissements accueillant des bureaux de vote seront réquisitionnés vendredi 18 septembre dans l’après-midi et rouvriront aux élèves le mercredi 23 septembre, le temps de désinfecter et réorganiser les locaux.

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Milan ?

GASTRONOMIE

Guide Michelin 2021 : Les restaurants étoilés à Milan

La 66ème édition du Guide Michelin, présentée il y a quelques jours en streaming, a révélé que le chef-lieu lombard est l’un des plus étoilés de la Péninsule, avec 17 restaurants et 59 en Lombardie.

Expat Mag

L’accent français est-il (toujours) le plus sexy du monde ?

Et si le règne de l’accent français sur la planète sexy était révolu ? C’est en tout cas ce que nous laisse présager un récent sondage sur les accents les plus sexys du monde, réalisé par Time Out.