Vendredi 19 octobre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Bandiera arancione, les nouvelles merveilles du tourisme italien

Par Azaïs Perronin | Publié le 26/01/2018 à 00:13 | Mis à jour le 26/01/2018 à 00:13
Photo : Le village de Bellano, sur le lac de Côme, a obtenu la bandiera arancione
Bellano Touring club

Pari remporté pour 19 communes italiennes. Couronnées ce lundi du prestigieux « drapeau orange », elles ont su convaincre le Touring Club Italiano édition 2018 de leur attractivité touristique.

 

Ce lundi 22 janvier au Palais Ducal de Gênes s'est tenue la cérémonie des 20 ans de l'initiative Bandiera arancione du Touring Club Italiano (Tci). La capitale de la Ligurie n'a pas été choisie au hasard, c'est en son sein qu'est né le projet en 1998 sous l'impulsion de l'adjoint au tourisme de la région.
L'objectif est simple : décerner un label de qualité touristique aux villes et villages engagés à valoriser leur patrimoine culturel et historique tout en préservant leur territoire. Ceux-ci se démarquent notamment par la promotion de leur artisanat local, l'attachement à leur identité locale ou encore l'accueil des touristes et l'accès à l'information. Le « drapeau orange », alors attribué à ces communes de moins de 15.000 habitants, permet de mettre en avant l'arrière-pays et toutes ses richesses à tort oubliées. Effectivement le Tci, pour accompagner les territoires vers une augmentation de l'offre, met en place des plans d'amélioration. 45% : c'est l'augmentation moyenne de l'affluence touristique que les heureux élus « drapeau orange » ont enregistré ces dernières années. Un élan économique permettant non seulement de préserver la beauté de ces sites mais également de repeupler des zones en perte de vitesse.

 

Une labellisation exigeante

Qui dit qualité dit exigence. En 20 ans, seuls 8% des 2.800 demandes ont été accueillies favorablement. Une fois reçue, la certification n'est pas pour autant acquise définitivement. Elle doit être reconfirmée tous les trois ans et incite donc à un engagement constant. À la plus haute marche de la valorisation touristique, avec 38 villages gratifiés du prestigieux label, berceau de l'humanisme et de la renaissance mais pas seulement, se trouve la Toscane et ses inépuisables joyaux culturels. Viennent ensuite le Piémont avec 28 labels et Les Marches qui en comptent 21 à ce stade. Au total, ce sont 19 nouvelles localités, havres de trésors historiques et environnementaux, qui ont été reconnues ce lundi en plus de celles maintenues.

 

Trois nouveautés en Lombardie

La région de Milan compte trois nouveaux venus au palmarès des Bandiere arancioni.
Dans la province de Crémone, Pizzighettone fait son entrée. Reconnue pour être l’une des villes fortifiées les mieux conservées, elle enferme aussi un peu d'histoire de France. En 1525, François Ier, roi de France, a été emprisonné dans la Tour del Guado. Et l'intérêt touristique ne se cantonne pas à l'aspect historique. La commune offre également une grande diversité de sentiers pédestres et pistes cyclables à l’intérieur du parc Adda Sud et le long de la vallée du Serio Morto.

A seulement une heure de Milan, proche de Bergame, Almenno San Bartolomeo est un joyau d'architecture. Selon certains chercheurs, son origine remonterait à la domination romaine.  L'art roman y a aussi sa place avec l'église San Tomè qui n'est autre que l'une des plus remarquables dans toute la région.

Enfin, la rive orientale du lac de Côme, près de Lecco, à environ une heure de Milan, accueille le vieux bourg de Bellano. Terre de naissance pour nombre d’artistes, l'écrivain Andrea Vitali y a notamment laissé sa trace. Au-delà de son intérêt historico-culturel, c’est aussi un parfait point de départ pour les diverses excursions autour du lac et dans l'arrière-pays. Parmi les immanquables : dans le lit du torrent de la Pioverna s'est formé le spectaculaire canyon de l'Orrido il y a 15 millions d'années.

Il appartient désormais à ces communes fraîchement récompensées de maintenir leur engagement pour espérer conserver leur drapeau remis en jeu tous les trois ans.

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet