Lundi 1 juin 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les Jardins de Lucullus dans l’Antiquité

Par Karine Gauthey | Publié le 22/05/2020 à 14:39 | Mis à jour le 27/05/2020 à 17:26
Maquette Jardins de Lucullus dans l’Antiquité

Dans Vies Parallèles, Plutarque évoque la vie de Lucullus, consul de la République romaine, d’une extrême richesse (dont la fortune se serait élevée à plus de 100 millions de sesterces). À la retraite, il se retire de la vie publique et se rend célèbre grâce au faste de son train de vie et de sa table. Son nom reste de plus attaché à ses magnifiques jardins à Rome, sur lesquels a été construite la Villa Médicis. Les Jardins de Lucullus sont aménagés au Ier siècle av. J.-C., vers 60, sur les pentes de la colline du Pincio ; l’emplacement est choisi de manière stratégique car orienté à l’ouest, au sud et à l’est, il recevait donc largement la lumière du soleil du lever au coucher. Lucullus dépensait son argent dans l'organisation de soirées grandioses, mais également dans l’aménagement d’une bibliothèque ouverte à tous, même aux grecs.

 

Lucullus

 

Un repas fastueux

Cicéron et Pompée voulurent vérifier la somptuosité et la magnificence que l’on prêtait à la maison de Lucullus ; alors qu’ils le rencontrèrent sur une place publique romaine. Ils demandèrent à venir dîner chez lui le soir même en exigeant que Lucullus ne fit rien préparer, outre son ordinaire. De fait, ils ne lui permirent pas de parler à ses serviteurs, pour qu’ils ne puissent rien préparer à l'avance. Cependant, l’hôte usa d’un subterfuge : il dit haut et fort (en présence d’un serviteur) qu’ils dîneraient le soir en Apollon, nom de l’une des plus somptueuses pièces de la villa, ce qui lui permit de tromper les deux hommes, puisque le serviteur comprit qu’il fallut préparer un véritable festin. Le soir venu, Cicéron et Pompée s’émerveillèrent devant le faste du repas.

 

Postérité des Jardins

Après la mort de Lucullus et de son fils, ses biens sont saisis et attribués aux partisans d’Octave et Marc Antoine, puis, sous l’empereur Claude, ses jardins appartiennent à Valerius Asiaticus (sénateur gaulois). Mais, en 47, il est accusé de complot et contraint au suicide à l’instigation de Messaline (femme de Claude), qui convoitait les Jardins. De fait, l’empereur récupère les jardins et Messaline peut y déambuler comme bon lui semble, seulement durant un temps, puisqu’une aventure amoureuse devait tout chambouler. En effet, l’impératrice brûlait d’amour pour Silius, le plus beau des jeunes Romains, qui parvint à la convaincre de l’épouser (reniant ainsi l’empereur Claude), ce qui causa sa perte. Informé de cette nouvelle, Claude, persuadé qu’un complot visant à le remplacer est en place, décide de faire tuer Messaline. Alors qu’elle s’était réfugiée dans les Jardins de Lucullus, l’impératrice décide de se suicider, mais l’infortunée n’y parvient pas et est exécutée par un soldat sur le lieu de convoitises.

Durant le Moyen Âge, la colline du Pincio fut abandonnée (pendant 10 siècles). Aujourd’hui encore, sous le couvent de la Trinité Des Monts, se trouvent les fouilles du palais de Lucullus, malheureusement celui-ci n’est pas ouvert au public.

 

Nous vous recommandons

Karine Gauthey

Karine Gauthey

Passionnée par l'histoire, l'histoire de l'art, la littérature, les mythes et l'antiquité, Karine Gauthey a décidé de poser ses valises à Rome après être tombée amoureuse de la ville il y a de nombreuses années.
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Rome ?

IDÉE SORTIE

Réouverture du bioparc de Rome le vendredi 29 mai

Envie de dépaysement en famille sans quitter Rome ? C’est l’occasion d’aller faire une visite au bioparc de Rome, jardin zoologique qui a ouvert ses portes en 1911 dans la villa Borghèse.

Expat Mag

Chennai Appercu
#MAVIEDEXPAT

Une "confinée" à Pondichéry se déconfine doucement (3)

Arrivée par hasard en Inde il y a 10 ans, Isabelle Pacaud n'est plus jamais repartie. Aujourd'hui résidente de Pondichéry, elle nous raconte, avec ses mots, son quotidien de "confinée".