Basketball : l’Eurobasket Roma pourra bientôt rejouer dans la capitale

Par Baptiste Coupelon | Publié le 24/06/2021 à 07:00 | Mis à jour le 24/06/2021 à 07:00
Équipe de Basket de Rome

C’est peut-être la fin d’un imbroglio vieux de plusieurs années. l’Eurobasket Roma, était obligée de jouer leurs matchs à domicile… à l’extérieur, faute d’infrastructures. Mais plusieurs solutions s’offrent au club de la capitale pour renouer avec ses terres.

 

Finis les déplacements à Ferentino, à quatre-vingt kilomètres de la Ville Éternelle ? C’est ce qui se dessine pour le futur du désormais seul club romain. Et de ses supporters. Orphelins du PalaTiziano depuis 2019 et le début de travaux de rénovation, le club de deuxième division était contraint de délocaliser ses matchs à domicile. Après avoir réalisé la meilleure saison de son histoire et atteint les demies-finales d’accession à la Série A, l’Atlante Eurobasket a attiré l’oeil des sponsors. En ce sens, Eur Spa a annoncé, par son PDG Antonio Rosati, faire don de la somme de 50 000 euros au club pour couvrir les frais de la saison prochaine. En parallèle, les travaux du PalaTiziano devraient prendre fin à l’horizon 2022, et donc disponible dès la saison 2022-2023. Mieux encore, le Palazzo dello Sport, ancienne antre de la Virtus Roma, pourrait accueillir l’Eurobasket dès la saison prochaine, et des discussions sont actuellement en cours avec Eur.

 

Le retrait de la Virtus comme facilitateur

Si la mise à disposition du PalaSport est possible, c’est avant tout parce que ce dernier est abandonné depuis la fin d’année 2020 et le retrait de la Virtus Roma de toutes les compétitions professionnelles. Le club, en faillite, a du déposer le bilan, bien qu’un projet de reprise soit en cours, mené par un ancien capitaine du club. L’Atlante est donc de facto devenu le principal club de basket de la capitale, et l’hypothèse de jouer dans une salle dotée de 12 000 places serait une grande évolution. La salle pourrait par ailleurs accueillir un club de volley-ball, Acqua & Sapone Roma, afin de partager les frais d’exploitation. Dans tous les cas, les supporters de l’Eurobasket entrevoient le bout du tunnel, et ne devraient plus être obligés de parcourir des dizaines de kilomètres pour soutenir leur équipe, à domicile du moins.

Baptiste Coupelon

Baptiste Coupelon

Actuellement en deuxième année de bachelor de journalisme à Nice, Baptiste intègre la rédaction pour un stage de deux mois. Passionné de sport, de voyages, de musique et curieux de tout, il ambitionne d’intégrer une rédaction de télé.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.

À lire sur votre édition internationale