TEST: 2283

Revenir à Rome au lieu de rester en France : le témoignage de Adeline

Par Le Petit Journal de Rome | Publié le 24/03/2020 à 19:03 | Mis à jour le 24/03/2020 à 19:09
témoignage coronavirus

Je m'appelle Adeline, j'ai 38 ans, je vis à Rome avec ma famille depuis bientôt six ans. J’ai deux enfants, la grande, en CP à Chateaubriand, travaille 3 à 4h par jour. Le reste du temps les enfants jouent, font de la peinture. Nous faisons également des gâteaux, et nous essayions de sortir avec eux tous les 2 jours pour leur faire prendre l'air (une dizaine de minutes le temps de faire le tour du quartier, dont la vie est actuellement particulièrement calme), mais avec le nouveau décret nous sortons seulement pour faire nos courses de première nécessité une fois par semaine. Lors de nos sorties, nous apprécions le silence et l'air frais, nous n'avons jamais aussi bien respiré à Rome, on sent presque le parfum des fleurs. Je ne travaille pas actuellement, mon mari s'est installé dans notre chambre pour télétravailler, notre fille ainée travaille dans sa chambre et le petit dernier qui est encore en crèche s'étale dans tout l'appartement.  

Nous étions en France au moment où le gouvernement a annoncé la fermeture des écoles. Nous avons tout de même décidé de rentrer à Rome, nous avons néanmoins pensé à regagner la France quand les rumeurs de confinement pour toute l'Italie ont commencé à être évoquées mais avons finalement renoncé sachant que la France finirait par elle aussi être confinée.

Le gouvernement italien et les réseaux sociaux ont relayé bon nombre d’informations quant à la situation ; en revanche j'ai trouvé curieux que l'Ambassade nous envoie un e-mail en rapport avec le confinement une semaine après le début ce dernier en Italie. Ils ont visiblement attendu les annonces de Macron, mais nous résidons en Italie, alors il aurait été bien de faire cela plus tôt.   

À l’heure actuelle, ce qui me semble le plus inquiétant, c’est la durée du confinement. Nous savons que l'école ne reprendra pas le 3 avril et nous savons que le confinement sera prolongé mais nous ne savons pas jusqu'à quand. Mon inquiétude est aussi pour les enfants qui vivent assez mal d'être coincés à la maison sans pouvoir voir ni la famille en France ni leurs amis. Et nous avons été assez inquiets pour la famille restée en France tant que les mesures de confinement n'y avaient pas été mises en place.

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.