Un projet de nouveau parc archéologique au cœur de Rome

Par Lepetitjournal Rome | Publié le 10/07/2022 à 18:07 | Mis à jour le 11/07/2022 à 17:31
chemin dans un parc avec de grands arbres


Des romains ont présenté, à la commission d’urbanisme de la capitale, le projet d’un parc archéologique et environnemental. Le projet intéresse la ville, mais d’autres promoteurs convoitent également ce terrain.

 

Entre les quartiers romains de Torre Spaccata, Don Bosco et Cinecittà Lamaro, se situe un espace vert de plus de 60 hectares actuellement, inutilisé. Si le plan d’occupation des sols indique que les deux tiers de cet espace ne peuvent être bâtis, les romains du quartier ont un autre projet pour le Pratone di Torre Spaccata. Ils sont plus de 2 700 à réclamer, à travers une pétition, que cet espace devienne un parc archéologique et environnemental. Le Pratone di Torre Spacata est dans la continuité du parc archéologique Centocelle, mais pour le moment séparé de celui-ci par le Viale Palmiro Togliatti.

Cohabitation entre découvertes archéologiques et écologie

Au cœur de cet espace vert constituant le couloir écologique de la ville, des archéologues ont d’ores et déjà trouvé des colonnes néolithiques, quatre villas romaines de l’époque républicaine et le site d’une hutte médiévale. « C'est un espace qui est capable de raconter l'histoire d'un territoire du quatrième millénaire avant Jésus Christ à nos jours ayant subi très peu de changements », a déclaré, lors de la commission d’urbanisme de la ville, l’un des archéologues du site, Mattia D’Amico.

En plus de ce pan indéniablement historique, le Pratone di Torre Spaccata est également un espace environnemental déterminant. En effet, il abrite des dizaines d’espèces animales, mais aussi, plus d’une centaine d’espèces végétales, parmi lesquelles certaines sont protégées. Les signataires de la pétition défendent le fait que ces aspects tant écologiques qu’archéologiques permettraient de fournir des services culturels et des opportunités d’emploi pour la capitale.

Cependant, cet espace se voit aussi convoité par d’autres promoteurs. Les emblématiques studios cinématographiques romains, nommés Cinecittà Studios, souhaitent étendre leur activité dans le quartier Torre Spaccata. Une occasion également de valoriser un nouveau centre culturel au cœur de la ville.

Si la ville accepte la demande des habitants du quartier, le Pratone di Torre Spaccata deviendrait  le deuxième plus grand parc archéologique après celui de l’Appia Antica.

Suzanne Zeller

 

lepetitjournal.com rome

Lepetitjournal Rome

LePetitJournal.com de Rome, c'est le média de référence en français sur Rome et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.

À lire sur votre édition locale