Jeudi 24 juin 2021

L’Italie en possible révision du couvre-feu à 22h00

Par Nina Malleret | Publié le 10/05/2021 à 18:24 | Mis à jour le 10/05/2021 à 18:45
Un bar dans le quartier Trastevere à Rome

Bien que le retour récent de la zone jaune ait été accueilli avec soulagement par les Italiens qui se réjouissent de se retrouver en extérieur, la mesure sanitaire du couvre-feu est demeurée en place, prévue pour durer jusqu’à la fin du mois de juillet. Pourtant, et depuis quelques semaines, une demande de la part des régions de repousser (voire de supprimer totalement) ce couvre-feu est de plus en plus évidente.

 

Alors que l’Italie vient d’annoncer son ouverture aux touristes étrangers avec l’introduction d’un passeport de voyage Covid-19 à la mi-mai, la pression sur le gouvernement pour repousser le couvre-feu national devient proéminente. Dans cette optique, le pays pourrait être amené à réviser son couvre-feu nocturne le 16 mai, et ce d’après le ministre des affaires étrangères Luigi Di Maio. Sujet de plus en plus brûlant, cette mesure sanitaire qui contraint les habitants à demeurer à leur domicile de 22:00 à 05:00 du matin amène désormais les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration à demander son retard de mise en place jusqu’à minuit, ou même à la supprimer totalement, tandis que les autorités régionales demandent à ce qu’il soit ramené à au moins 23:00 (d’après le journal italien Il Fatto Quotidiano).

Quelle que soit l’heure revendiquée, le message est clair : les pressions subies par le gouvernement quant au couvre-feu ont pour but de permettre aux habitants, et plus particulièrement ici aux restaurateurs, de travailler davantage le soir. Se référant au 16 mai comme la « date souhaitable » pour de telles modifications, le ministre des affaires étrangères Di Maio a déclaré que « tout le monde veut sortir de ce cauchemar », mais que « ce ne sera pas une partie de plaisir ». Il a également ajouté qu’il travaillait activement, aux côtés des ministres de la santé et du tourisme, à la réouverture du pays aux touristes étrangers pour la période estivale. Mario Draghi, premier ministre italien, s’était par ailleurs également exprimé sur le sujet en début de semaine dernière, indiquant que « le moment est venu de réserver vos vacances en Italie : nos montagnes, nos plages, nos villes rouvrent leurs portes ». Le ministre du tourisme, Massimo Garavaglia, a ensuite complété cette annonce, ajoutant que le passeport serait valable pour tout le monde, englobant ainsi les touristes américains et britanniques.

Si les négociations quant au déplacement du couvre-feu se poursuivent entre le gouvernement et les régions italiennes, la pression est de plus en plus accrue. En attente de preuves scientifiques et de chiffres qui indiqueraient le feu vert pour le changement d’horaires, la maire Virginia Raggi s’est d’ores et déjà montrée favorable à cette initiative, indiquant que le prolongement du diner en extérieur peut « aider au redémarrage de nos restaurateurs ». La décision officielle, qui ne peut provenir que du gouvernement national (et pas des organisations indépendantes des régions), sera donc normalement à découvrir courant le mois de mai.

Nous vous recommandons
Nina Malleret

Nina Malleret

Étudiante en Master 1 Culture à Angers, Nina effectue un stage de 4 mois au sein du Petit Journal de Rome. Curieuse, investie et forte d’ambition, elle est une passionnée d’arts visuels ainsi que de littérature, et aspire au journalisme culturel Européen.
0 Commentaire (s)Réagir