Samedi 23 octobre 2021
TEST: 2283

Le Festival du Film de la Villa Médicis dévoile la sélection des films en compétition

Par Anaïs Lucien-Belliard | Publié le 09/09/2021 à 08:11 | Mis à jour le 09/09/2021 à 08:11
Festival de Film de la Villa Médicis 1ère édition

Ils sont au nombre de 14, tous genres confondus et viennent des cinq continents ; tel est le programme de la première édition du festival de la Villa Médicis, qui se tiendra à Rome du 15 au 19 septembre 2021. Sept des films présentés feront leur première mondiale, tandis que 5 autres feront leurs premières italiennes.

 

Réalisés entre 2020 et 2021, c’est-à-dire en pleine crise sanitaire, les films en compétitions sont le fruit du travail de « cinéastes habitués des circuits festivaliers », de « jeunes artistes fraîchement sortis d’écoles d’art » d’ « autodidactes ou » de figures internationales de l’art contemporain en passant par un collectif anonyme ».  Production engagés, intimistes, et même historiques, les films sélectionnés ont été réuni autour d’une seule et même question « Que peut le cinéma ? ».

 

 Compétition internationale

 

 

Les 14 films sélectionnés en compétition internationale

 

AMANSA TIAFI (PUBLIC TOILET AFRICA) de Kofi Ofosu-yeboah (2021, Ghana, 95')

Première italienne

Ama retourne dans la ville où, enfant, elle a été offerte à un collectionneur d'art blanc, pour récupérer son enfance volée, avec le soutien d'un ancien amant.

 

AMANSA TIAFI (PUBLIC TOILET AFRICA) de Kofi Ofosu-Yeboah

 

ASSOCIATIONS de Ed Fornieles (2021, Royaume-Uni, 39')

Première mondiale

Le subconscient du cinéaste est représenté par une chaîne d'images qui semble infinie, tandis que notJS entendons son esprit vagabonder dans un état de transe où les souvenirs, les pensées et les sentiments surgissent et disparaissent.

 

BETWEEN THE HEA VENS AND ME d'Alfredo Jaar (2020, États-Unis, 25')

Première mondiale

Between the Heavens and Me est un journal intime filmé en confinement dans les premiers mois du Covid-19 à New York.

 

BETWEEN THE HEA VENS AND ME d'Alfredo Jaar

 

EL GRAN MOVIMIENTO de Kiro Russo (2021, Bolivie, France, Qatar, Suisse, 85')

Première romaine

Après une marche de sept jours avec ses compagnons, le jeune Elder arrive à La Paz pour tenter de réintégrer son travail à la mine. La grande ville est écrasante, et Elder commence à se sentir malade.

 

GRAVEYARD CONNEXION de Jonathan Pêpe (2020, France, 11')

Première italienne

On dit que dans cinq ans Facebook comptera plus de morts que de vivants. Les Datacenter ont-ils vocation à devenir des mémoriaux, emmagasinant les fichiers résiduels des défunts ?

 

IL BUCO de Michelangelo Frammartino (2021, Italie, France, Allemagne, 93')

Première romaine

Août 1961 : dans le massif du Pollino, en Calabre, le Groupe Spéléologique Piémontais découvre la deuxième grotte la plus profonde sur terre l'Abîme de Bifurto.

 

IL BUCO de Michelangelo Frammartino

 

INSIDE THE RED BRICK WALL du collectif Hong Kong Documentary Filmmakers (2020, Hong Kong, 88')

Première italienne

Novembre 2019 : le mouvement de lutte pour la liberté à Hong Kong a choisi l'Université polytechnique comme base. La police bloquant toutes les voies de sortie, l'université est en état de siège.

 

 

LÈVLA TÈT DANN FÉNWAR de Érika Étangsalé (2021, France, 51')

Première internationale

Jean-René est un ouvrier à la retraite. Il vit en France, à Mâcon, depuis son émigration de l'île de La Réunion à l'âge de 17 ans. Aujourd'hui, pour la première fois, il raconte à sa fille son histoire.

 

LÈVLA TÈT DANN FÉNWAR de Érika Étangsalé

 

THE LOST DOG de Amie Barouh (2021, France, 13'48)

Première mondiale

Un chien est perdu dans le quartier de la Gare du Nord. Il passe de main en main en découvrant les contradictions du quartier.

 

THE LOST DOG de Amie Barouh

 

PETIT AMI PARFAIT de Kaori Kinoshita et Alain Della Negra (2021, France, 88')

Première mondiale

Au Japon, trois adultes tombent sous le charme de Rinko, personnage du jeu vidéo LovePlus. Cette idylle virtuelle les conduit pour un week-end dans la cité balnéaire d'Atami.

 

REPÜBLICA de Grace Passô (2020, Brésil, 15'30)

Première italienne

La pandémie révèle l'étendue de la nécropolitique opérant dans le pays tandis que la société traverse une crise d'éthique face à un gouvernement qui se fait l'expression du pouvoir colonialiste.

 

THE FOULED COMPASS de Madison Bycroft (2020, Australie, France, 24')

Première mondiale

Tirant son nom d'un poème d'Adrienne Rich datant de 1973, le film prend comme point de départ le flottement comme méthodologie de désorientation et pratique du plaisir.

 

THE FOULED COMPASS de Madison Bycroft

 

THE WORKS AND DA YS (of Tayoko Shiojiri in the Shiotani Basin) de C.W. Winter et Anders Edstr6m (2020, États-Unis, Suède, Japon, Royaume-Uni, 480')

Première italienne

Le film est une description géographique du travail et du non-travail d'une agricultrice : un portrait, sur cinq saisons, d'une famille, d'un terrain, d'un espace sonore et de la durée elle-même.

 

 

VAS-TU RENONCER ? de Pascale Bodet (2021, France, 72')

Première internationale

Paris, premier tiers du XXIe siècle. Edouard est peintre, Charles poète. Ils sont amis mais le découragement guette face à l'adversité. Gulcan, un étranger, surgit de nulle part. Une idée lui vient.

 

VAS-TU RENONCER ? de Pascale Bodet

 

0 Commentaire (s) Réagir