TEST: 2283

Enterrement nazi à Rome : une enquête ouverte

Par Le Petit Journal de Rome | Publié le 12/01/2022 à 12:10 | Mis à jour le 12/01/2022 à 12:13
Une photo montrant un cercueil avec un drapeau nazi à Rome

Lundi 11 janvier, une cérémonie funéraire a eu lieu pour Alessia Augello, membre de Forza Nuova. Une photo prise à l’extérieur de l’église montrant son cercueil recouvert d’un drapeau rouge avec une croix gammée dessus a fait scandale.

 

Une offense inacceptable selon le diocèse de Rome et la famille de la défunte

Les funérailles se sont déroulées dans le quartier Prati, dans l’église Santa Lucia. Suite à la publication de ladite photo par le journal La Repubblica, le diocèse de Rome a exprimé dans un communiqué sa profonde indignation, qualifiant le drapeau nazi de “symbole horrible incompatible avec le christianisme”, avant de nommer cet acte “offensant et inacceptable”. 

La famille de la militante de 44 ans a déclaré qu’elle n’est pas à l’origine de cet acte et que la défunte n’aurait pas partagé ni apprécié ce geste : "Nous sommes attristés par la perte de notre bien-aimée Alessia. Nous nous dissocions totalement des événements qui se sont déroulés en dehors de l'Église, dont nous n'étions pas au courant et que même Alessia elle-même n'aurait partagé ou apprécié en aucune façon. Nous demandons aux journalistes et à chacun, étant donné la gravité de notre perte, de respecter notre douleur et le nom d'Alessia Augello ». 

 

Une enquête ouverte

La police a quant à elle annoncé avoir ouvert une enquête.  Pendant ce temps, Digos a ouvert une enquête sur l'incident. Quelques dizaines de militants d'extrême droite, appartenant à certains mouvements, ont déjà été identifiés lors des premières enquêtes. Il s’agit maintenant de retrouver les personnes à l'initiative de cet acte et aussi ceux qui ont déposé le drapeau du Troisième Reich. 
 

Pour rappel, le groupe d’extrême droite néofasciste Forza Nuova, créé en 1997, est accusé depuis le mois d’octobre d’être à l’origine de nombreuses manifestations violentes dans le centre de la ville.

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.

À lire sur votre édition locale