Samedi 6 mars 2021

Le Colibri - Prix du Roman étranger 2021 France Inter - Le Point

Par Juliette Haudidier | Publié le 20/01/2021 à 07:00 | Mis à jour le 20/01/2021 à 11:08
Sandro Veronesi

Le 13 janvier 2021, France Inter et Le Point se sont associés pour décerner le prix du Livre étranger. Le prix a été attribué à Sandro Veronesi, auteur italien pour Le Colibri.

 

Habitué des prix littéraires, Sandro Veronesi se voit récompenser pour la deuxième fois de sa carrière par le prestigieux Prix Strega (équivalent italien du Prix Goncourt) pour son nouveau roman. Né en 1959 en Toscane, le romancier est l’un des plus connus d’Italie et en France après avoir été le lauréat du prix Femina étranger en 2008 pour le Chaos Calme (Caos Calmo).

Il commence l’écriture dès le début des années 1980 à la fin de ses études d’architecture. Celle-ci sont centrales dans son œuvre, puisqu’il déclare au micro d’Augustin Trapenard que l’architecture est pour lui « l’étude du rapport entre les hommes et l’espace ». Depuis, il a publié plus d’une dizaine de romans, de recueils de nouvelles, d’essais ou a encore participé à la rédaction de plusieurs scénarios.

Son écriture est particulièrement marquée par l’influence de l’écrivain américain Thomas Pynchon. Au cours de ses créations, le romancier fait des mauvaises relations père-fils, l’héritage, ou encore la transmission ses sujets de prédilection. C’est notamment le cas de son second roman Les Vagualâmes, (Gli sfiorati), publié en 1990 et adapté au cinéma en 2011. En 2015, accompagné d’un groupe d’auteurs et d’éditeurs refusant la fusion de Bompiani, leur maison d’édition, à un groupe de presse, il fonde la leur à Milan appelée La nave di Teseo. 

Il colibrì est encensé par la critique dès sa parution en 2019. Le Corriere della Sera déclare à son propos « Le colibri de Sandro Veronesi est un chef-d’œuvre bouleversant. D’une beauté absolue jusque dans les moindres détails. »

Dans ce nouveau roman, Sandro Veronesi raconte l’histoire de Marco Carrera, cadet d’une fratrie de trois enfants, ophtalmologue renommé, père et heureux en ménage. Chaque été, il rejoint la propriété familiale en Toscane, c’est l’occasion pour lui de se replonger dans ses souvenirs et plus particulièrement ceux de l’été 1981. Une visite inattendue au sujet de son épouse et les aventures de l’été de ses vingt-deux ans vont cristalliser craintes et espoirs avant de balayer l’ensemble de ses certitudes.

L’auteur explique que le protagoniste est un colibri, puisque, comme l’oiseau, il déploie toute son énergie pour résister malgré les drames qui surviennent au cours de la vie. Le romancier explique alors que « comme le colibri, tu mets toute ton énergie à rester immobile tu réussis à t’arrêter dans le temps et dans le monde et même parfois à retrouver le temps perdu ».

Le travail des personnages n’est pas laissé au hasard et grâce à une architecture remarquable qui procède de coïncidences en découvertes, Veronesi livre un roman puissant dans lequel il dépeint une grande fresque d’un amour manqué. Le lecteur est alors pris dans un monde plus vrai que nature où la vie, toujours, l’emporte.

Juliette Haudidier

Juliette Haudidier

Juliette est étudiante en 3ème année à Sciences Po Paris et effectue un stage de 4 mois au Petit Journal de Rome.
0 Commentaire (s)Réagir