L’artiste JR invite tous les romains à porter Valeriia

Par Lepetitjournal Rome | Publié le 19/09/2022 à 22:34 | Mis à jour le 20/09/2022 à 11:34
Photo : @Ch.Mantuano / Ambassade de France en Italie
artiste JR à Rome

Vendredi 23 septembre, l'artiste français JR donne rendez-vous au public romain pour une action artistique et symbolique, autour du portrait monumental de Valeriia, une enfant ukrainienne dont l'image a fait le tour du monde. Ce projet, orchestré avec l'Ambassade de France en Italie, accompagne également la conclusion de l'installation de l'artiste sur la façade du Palais Farnèse, visible encore quelques jours.


Avec la conviction que ''l'art peut changer le monde'', l'artiste JR crée des installations et des actions éphémères dans les rues du monde, transformant l'espace urbain depuis vingt ans avec ses collages monumentaux qui envahissent les villes de visages et de regards, photographiés en noir et blanc. Des favellas brésiliennes à la frontière entre le Mexique et les États-Unis, ses créations artistiques prennent une dimension sociale et symbolique, en plus de leur présence esthétique. Souvent, les citoyens sont invités à se joindre à lui pour des actions symboliques, offrant un écho personnel et artistique à l'actualité de notre temps.

Pour cette raison, le 14 mars 2022, depuis le début du conflit en Ukraine, l'artiste s'est rendu à Lviv, ville ukrainienne située à 70 kilomètres de la frontière polonaise, pour dévoiler la photo géante de Valeriia, une réfugiée ukrainienne, âgée de 5 ans seulement. L'image est apparue en première page du magazine Time la même semaine. L'histoire commence quelques jours plus tôt, lorsque le photographe ukrainien Artem Iurchenko envoie à JR le portrait qu'il a réalisé de Valeriia alors qu'elle fuyait, avec sa mère, de sa ville de Kryvyi Rih au centre du pays, vers la Pologne. Ému par l'image de cette petite fille souriante, JR décide immédiatement de l'imprimer en format géant - 45 x 15 mètres -, et de se rendre à Lviv où il a déroulé la toile imprimée, en compagnie d'une centaine de personnes, devant le théâtre de l’Opéra de Lviv.
Cette action a ensuite été répétée à Paris, Berlin, Munich et aussi Venise à l'occasion de la Biennale d'art contemporain.

Le rendez-vous à Rome

Elle est désormais également proposée à Rome où JR invite le public à se rassembler vendredi 23 septembre pour dérouler et porter Valeriia. Le rendez-vous est donné sur la Piazza Papa Pio XII à 12h00. Le cortège se déplacera ensuite sur le Corso Vittorio Emmanuele et via dei Baullari pour atteindre la Piazza Farnese vers 12h30 où le portrait de Valeriia sera à nouveau ouvert. Plus d'une centaine de bénévoles sont attendus pour participer à l'événement. L'invitation a été lancée par l'artiste et l'Ambassade de France en Italie via les réseaux sociaux.

 

Piazza Farnese, la rencontre des deux oeuvres de JR

Sur l'emblématique Piazza Farnese, le portrait de Valeriia rencontrera une autre œuvre majeure créée par l'artiste sur la façade du Palazzo Farnese, dans le cadre du programme de mise en valeur artistique du chantier de restauration du bâtiment : Punto di Fuga, qui se déploie sur environ 600 mètres carrés. Une anamorphose impressionnante que l'artiste a créée pour répondre à l'invitation de l'Ambassadeur de France en Italie de garder le bâtiment ''ouvert aux travaux''. Inaugurée le 21 juillet 2021, pour la première phase du chantier - pour la restauration de la façade et du toit de la via dei Farnesi -, l'œuvre sera visible encore quelques jours au public romain, avant de céder la place à d'autres travaux artistiques qui seront annoncées prochainement.

Avec Punto di Fuga, JR crée une fantaisie architecturale qui orchestre la rencontre entre certains espaces fidèlement évoqués du bâtiment - comme la colonnade du vestibule de Sangallo ou les fresques de Salviati dans le Salon des fastes farnésiens - qui semblent percer une matière minérale, suggérant une profondeur à la fois spatiale et temporelle. Véritable hommage à l'histoire du Palais, l'œuvre restitue la sculpture de l'Hercule Farnèse à son emplacement d'origine, dans la Cour du Palais, comme en témoigne une gravure des XVIIe et XVIIIe siècles. Réalisée en panneaux de Dibond (aluminium embouti) fixés sur les échafaudages et en toiles de vinyle cirées sur les palissades, l'œuvre est un parfait exemple d'anamorphose, d'illusion mathématique et de jeu visuel qui fait et défait l'image en fonction de la position du spectateur. L'artiste JR a été frappé, lui qui s'inscrit dans une tradition picturale qui remonte à Piero della Francesca ou Hans Holbein, par la découverte des spectaculaires anamorphoses du couvent de la Trinità dei Monti à Rome (1642), qui comptent parmi les chefs-d'œuvre du genre. Au Palais Farnèse, il invite le spectateur à jouer avec l'image qu'il a construite et déconstruite, et à trouver le point d'anamorphose parfait (situé au début de la piazza Farnese, via dei Baullari).

 

JR et l'Italie

S'il a fait du monde entier son atelier, l'Italie est un pays que JR affectionne particulièrement et où il a créé à de nombreuses reprises, à Venise, San Gimignano, Florence ou Rome. En 2023, une rétrospective lui sera consacrée à la Gallerie d'Italia de Turin.

 

lepetitjournal.com rome

Lepetitjournal Rome

LePetitJournal.com de Rome, c'est le média de référence en français sur Rome et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale