Mardi 13 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Classement : Les universités italiennes parmi les meilleures du monde

Par Fiona Bonassin | Publié le 07/03/2018 à 00:15 | Mis à jour le 07/03/2018 à 10:56
Photo : L'Italie est 3ème au niveau européen
etudiants classement universités italiennes

L’institut QS, qui répertorie les meilleures universités au monde dans 48 disciplines, a publié son classement 2018. Les établissements de la Péninsule n’ont pas à rougir, mais la Bicocca dénonce les résultats.


La huitième édition du QS World University Rankings by Subject, classifie les meilleurs établissements du monde. Parmi eux : La Sapienza de Rome qui bat Harvard, Cambridge et Oxford en Sciences de l'antiquité. Le Polytechnique de Milan et la Bocconi sont aussi en tête des classements.


L’excellence des universités milanaises

Le Polytechnique de Milan obtient la cinquième place en Design, la neuvième place en Architecture et Ingénierie Civile et Environnementale et la 17ème pour l’Ingénierie Mécanique et Technologique. Le programme Européen Horizon 2020 a contribué à la renommée de l’établissement grâce à la mise en place de financement pour la recherche et le développement dans les secteurs technologiques de l’école.
Quant à l'université Bocconi, elle se situe au 10ème rang en Business et Management et au 11ème en Comptabilité et Finance. En comparaison, HEC Paris ne pointe qu’à la 36ème place cette année. Depuis 2012, la Bocconi ne cesse de remonter dans le classement dans le secteur de l’économie : 29ème il y a 6 ans, l’université atteint aujourd’hui la 16ème place au niveau mondial.

En comparaison, la France arrive 5ème au niveau européen avec seulement 270 établissements, alors que l’Italie excelle sur la troisième marche du podium avec 497 universités. Les voisins transalpins sont néanmoins loin derrière le Royaume-Uni et ses 1.250 universités d’excellence.
Dans le monde, l’université d’Harvard (États-Unis) continue d’écraser la concurrence avec 14 places de numéro 1 sur les différentes matières étudiées. Suivie par le Massachusetts Institute of Technology avec 12 départements en tête.

L’université de Bicocca boycotte le classement

Le vice-président de l’université milanaise, Paolo Cherubini a décidé de ne pas faire apparaitre son établissement dans le classement de QS. Il remet en cause l’équité entre les établissements américains – privés – et les établissements européens souvent publics. Pour lui, l’institution de statistique est : " un service commercial qui récompense les universités privées américaines et des pays arabes qui demandent des frais d’inscriptions élevés pour attirer des étudiants riches." La course à la réussite est perdue d’avance pour les établissements publics.

 

Nous vous recommandons

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Suzanne lun 12/03/2018 - 14:08

Assez d'accord avec la Bicocca. Depuis des années de classement, le peloton de tete des universités privées , hors de prix conforte l'entre-soi de l'élite économique mondialisée. Certains critères comme le choix d'ouvrir l'université au plus grand nombre en ne pratiquant ni des prix prohibitifs, ni des sélections drastiques à l'entrée, ne figurent pas comme paramètre de réussite d'un établissement. Je doute que ces classements soient une chance pour les étudiants ou les futurs étudiants. Ce qui ne retire rien aux talents des prix Nobels ou Fields issus des établissements du classement!

Répondre