Dimanche 17 novembre 2019
Singapour
Singapour
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Laëtitia Dubois-Crochemore-Bye bye Singapour !

Par Laurence Huret | Publié le 16/07/2019 à 19:05 | Mis à jour le 19/08/2019 à 10:12
Photo : @ Yohan Medina
Laëtitia Dubois Crochemore

Juriste en droit des affaires, diplômée et passionnée d’histoire de l’art, Laëtitia Dubois Crochemore a aimé vous faire partager ses coups de cœurs et expériences singapouriennes, au fil de ses nombreux articles ou portraits publiés dans lepetitjournal Singapour. Elle quitte cet été Singapour pour Paris. Merci et Bon vent Laëtitia !

 

 

Quel était votre parcours avant votre arrivée à Singapour ? 

 

Laetitia Dubois Crochemore : De nationalité française, j’ai étudié l’histoire de l’art et le droit à Lille. Ce double cursus s’explique par une première attirance pour la profession de guide conférencière et par la suite par celle de juriste. Après une première expatriation de quelques mois en Géorgie, j’ai commencé ma carrière juridique en France. Je me suis spécialisée en droit des affaires (droit des sociétés, droit des contrats, fiscalité…). J’ai connu une deuxième expatriation à Houston en suivant mon futur conjoint. Enfin, je suis arrivée à Singapour en août 2015 en suivant à nouveau mon mari. Nos petites filles avaient à l’époque 2 ans et demi et 8 mois.

 

Que retiendrez-vous de vos années à Singapour ? 

 

A Singapour, j’ai fait la connaissance de personnes très attachantes au sein de la communauté expatriée. Il y a eu des Français mais aussi des rencontres révélatrices avec des Anglais, Australiens, Suisses, Belges… J’ai connu quelques locaux notamment une Singapourienne avec qui j’ai fait du co-voiturage et qui m’a expliqué de nombreuses coutumes et habitudes. J’ai appris à me remettre en question, à trouver en moi de nouvelles ressources et développer d’autres compétences notamment le journalisme. Cette expatriation a été l’occasion de reprendre du temps pour moi et de faire une sorte de bilan de ce que j’avais vécu avant.

 

Quelles sont les interviews qui vous ont le plus marquée ? 

 

Beaucoup d’interviews m’ont marquée. Parmi les femmes françaises et européennes : Julia Waters, bénévole à ACRES qui agit pour sauver des animaux piégés en zone urbanisée, Catherine Lesselin, qui s’est lancée dans la lunch box pour écoliers, Christine Amour-Levar, co-fondatrice et fondatrice des associations Women on a Mission et Her Planet Earth, Valérie Boffy, co-fondatrice de Women on a Mission et 6ème française à avoir gravi l’Everest, Sandra Marichal, passionnée par l’Antarctique et très investie dans la sauvegarde de l’environnement, Vittoria Volgare Detaille, épouse de l’ambassadeur de Belgique et encore Isabelle Allix, créatrice en maroquinerie.

Concernant les Singapouriennes, il y a Eunice Olsen, ex-miss Singapour qui œuvre dans de nombreuses causes à Singapour, Lavinia Thanapthy, spécialiste de la communication et vice-présidente du SCWO (Singapore Council of Women’s Organisations), Trina Liang-Lin, femme d’affaires, qui a été présidente de UN Women pendant 8 ans et qui a créé un programme d’éducation en nutrition, Janice Koh, actrice et comédienne, ou encore Natasha Latiff, avocate qui défend les droits de la femme en Afghanistan.

 

Parmi les hommes, il y a Khoo Swee Chiow, Singapourien passionné d’aventure et entraineur pour voyages hors du commun, les grimpeurs de l’Everest : Fabrice Imparato et Paul Valin, enfin Guillaume Levy-Lambert, brillant homme d’affaires devenu galeriste érudit.

 

Pour certains de ces portraits, mon ami photographe Yohan Medina m’a apporté son expertise.

 

Qu’est-ce qui va le plus vous manquer ? 

 

Les amis que je me suis faits durant ces 4 années, le climat et sa luminosité, la facilité de la vie et la sécurité de la ville-état vont me manquer mais également le contraste entre les différents quartiers : Orchard Road avec ses « malls » luxueux, China Town avec ses échoppes typiques, Little India ou encore l’île « superficielle » de Sentosa et l’authenticité d’East Cost

 

Qu’est-ce que vous emmenez avec vous ? Un conseil aux nouveaux arrivants ?

 

J’emmène avec moi des souvenirs magnifiques de rencontres et de voyages. Un approfondissement de ma connaissance de l’Asie et de ses différentes régions, cultures, coutumes. Des différentes destinations que j’ai eu la chance de visiter depuis Singapour, mon cœur balance pour la Birmanie. Les paysages, les monuments y sont magnifiques.

Singapour est une destination très facile pour les expatriés, la langue anglaise, l’accessibilité des transports, la simplicité des systèmes administratifs y sont très appréciables. La communauté expatriée y est très solidaire.

Par ailleurs, suivre un conjoint en expatriation peut être l’occasion d’une reconversion ou d’une reprise d’études.


 

Laetitia Dubois Crochemore Singapour
Milla, Laëtitia et Alice

 

Nous vous recommandons

Laurence Huret

Laurence Huret

Co-Directrice de l'édition. Avocate de formation, Laurence multiplie les engagements auprès de la communauté française à Singapour : Elue Conseillère consulaire, elle est membre du CA de l’Alliance française et du Conseil d’établissement du Lycée français
5 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Juliette KVDL mer 17/07/2019 - 16:13

Bonne continuation dans une nouvelle aventure ! La caravane se remet en route et bonne installation ! Bisous

Répondre
Commentaire avatar

singapour jeu 18/07/2019 - 13:50

Merci, oui une page se tourne et une nouvelle organisation est à prévoir!!

Répondre
Commentaire avatar

singapour jeu 18/07/2019 - 13:50

Merci, oui une page se tourne et une nouvelle organisation est à prévoir!!

Répondre
Commentaire avatar

E.M. mer 17/07/2019 - 04:11

Bonne route Laetitia ! Merci pour vos articles. C'était un plaisir de lire vos interviews ! Je ne vous connais pas personnellement mais quand je voyais votre nom à côté d'un profil de femme, je me disais souvent "Tiens, un nouvel article de Laetitia D-C ! Elle trouve toujours des personnes intéressantes à interroger ! Je vais lire !" E.M.

Répondre
Commentaire avatar

singapour jeu 18/07/2019 - 13:52

Je vous remercie pour votre très gentil commentaire. Tant mieux si les interviews vous ont plu. Bien à vous. Laëtitia

Répondre

Vivre à Singapour

Vintage – Une aventure de passionnés du vin

Allier la France à Singapour à travers des événements : tel était le défi des organisateurs des programmes du festival Voilah! Côté gastronomie, il a été relevé avec brio par Stéphanie Rigourd, sommel

Expat Mag

Heidelberg Mannheim Appercu
MICRO-TROTTOIR

L’Allemagne va sanctionner le « Upskirting ». Elles témoignent

La curiosité est un vilain défaut comme le dit l’adage, surtout si c’est pour regarder sous les jupes des filles. L’Allemagne a décidé de sanctionner dorénavant les amateurs de clichés impudiques.