Mardi 20 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Rome et l'art de rue : l’âne volant

Par Karine Gauthey | Publié le 10/12/2018 à 21:31 | Mis à jour le 10/12/2018 à 21:40
âne volant Rome murale art de rue

Rome ne cessera de nous étonner, comme en témoignent les nombreuses œuvres d’art murales que l’on peut trouver aux quatre coins de la ville.

Dans une rue longeant le Lungotevere, on découvre l’unique vestige d’une immense fresque via Tor di Nona : l’âne volant déployant ses ailes devant les passants et badauds.

Jadis célèbre parce qu’elle abritait le célèbre théâtre Apollo (anciennement Teatro Tor di Nona, fondé sur le testament de la reine Christine de Suède en 1670), la rue a été laissée à l’abandon après les travaux d’aménagement des rives du Tibre pour cause d’insalubrité. Néanmoins, elle fut le théâtre de fêtes étudiantes et un véritable « squat » à partir des années 1970.

Tournant en 1976

L’année 1976 devait marquer un tournant dans l’histoire de cette rue : c’est à ce moment-là que certains étudiants décidèrent de se soulever pacifiquement contre la municipalité en colorant les murs de diverses fresques (un arbre à oiseaux, un bateau de pêche, pour ne citer que ceux-là), comme signe de protestation contre la dégradation de ce quartier, à l’image de la célèbre Isabella Rossellini (on lui doit la reproduction de son chien).

À partir de 2006, la ville fit le choix de réhabiliter la zone, effaçant toute trace de ce passé, si ce n’est l’âne volant, symbole de liberté et d’une pensée utopiste : si Icare s’est brûlé les ailes par orgueil, l’âne, lui, lévite encore au-dessus de nos têtes comme s’il voulait nous affirmer que le hasard et l’art transforment le monde. D’ailleurs aujourd’hui, la rue abrite quelques galeries d’art, en souvenir de ce mouvement contestataire.

Si vous êtes curieux et que vous voulez observer cette peinture de vos propres yeux, il vous suffit de vous rendre au numéro 28 de la via Tor di Nona.

Nous vous recommandons

Karine Gauthey

Karine Gauthey

Karine Gauthey est professeure de lettres et historienne. Passionnée par l'histoire de l'art, les mythes et l'antiquité, elle a décidé de poser ses valises à Rome après être tombée amoureuse de la ville durant son échange Erasmus il y a quelques années.
0 Commentaire (s)Réagir