Samedi 15 mai 2021

Histoire et légendes de la Fontaine des Tortues

Par Roxane Garoscio | Publié le 15/04/2021 à 07:00 | Mis à jour le 15/04/2021 à 07:00
Roma fontana delle tartarughe

Considérée comme l’une des plus belles pièces de Rome, la fontaine des Tortues se trouve dans le centre-ville de la capitale, plus précisément au cœur de la place Mattei dans le quartier Saint Ange. Premièrement baptisée la fontaine des Dauphins, ce trésor caché a en effet appartenu à l’illustre famille Mattei. Pourtant, elle ne fut pas initialement commandée par eux, ni prévue d’être construite au sein de leur demeure. Découvrez l’histoire et les secrets de cette mystérieuse fontaine !

 

Roma fontana delle tartarughe

 

Une œuvre à quatre mains ?

 

Alors que des travaux de restauration de l’aqueduc de l’Aqua Virgo se sont terminés en 1570, plusieurs projets architecturaux sont nés dont de nombreuses fontaines. Des entreprises, entre autres exécutées, grâce à la construction d’un branchement secondaire du conduit des eaux dans la ville. C’est au cours de cette occasion que Giacomo della Porta a proposé l’idée de l’élaboration de la fontaine des Tortues, une œuvre qu’il n’a pas réalisée seul. En effet, ce dernier s’est occupé des plans tandis que l’artiste Taddeo Landini a créé les quatre jeunes hommes poussant les tortues au réservoir supérieur. La mise en place du monument a débuté en 1581 et s’est terminée en 1588.

 

Selon les premières esquisses, les statuettes des jeunes garçons auraient dû porter quatre dauphins au-dessus d’eux et devaient être à la fois maintenues sur des coquilles en marbre africain et sur des dauphins en bronze. Malgré l’ambition des artisans et la durée des travaux, les mammifères marins n’ont jamais vu le jour. La suppression de cet élément essentiel s’explique par l’incompatibilité de la pression de l’eau avec l’élévation prévue initialement. Cependant, les sculptures des dauphins ont été conservées et utilisées par la suite pour la fontaine de la Terrina. Les tortues ont été ajoutées plus tard, lors de la première restauration de l’œuvre en 1658 à la demande du pape Alexandre VII. Néanmoins, le mystère plane sur l’auteur des figures, il pourrait s’agir de Gian Lorenzo Bernini ou bien d’Andrea Sacchi.

 

Fontaine des tortues

 

Les légendes qu’elle a inspirées

 

À l’origine, la fontaine des Tortues devait être située sur la Piazza Giudia, aujourd’hui inexistante, place forte du marché aux poissons. Toutefois, ladite structure n’a pas été édifiée à cet emplacement mais à quelques pas, sur une place voisine et devant un palais bien particulier, celui de la famille Mattei. Muzio Mattei, l’un des ducs marchands contrôlant alors une partie du commerce du Tibre, avait tout mis en œuvre pour déplacer la fameuse fontaine près de sa demeure. Il avait même pris pour responsabilité, en échange de ce changement, de se charger de paver la place et du nettoyage de celle-ci.

 

Une autre légende raconte que la fontaine a été fondée en une seule nuit sous ordre d’un des ducs de la famille Mattei, dans le but d’impressionner sa future belle famille. Le jeune homme, propriétaire du palais éponyme et joueur invétéré, avait perdu une somme d’argent importante aux jeux. Un acte qui, selon le père de la future mariée, était un mauvais présage et menaçait la stabilité du mariage. Le considérant sans ressource financière, il avait décidé d’annuler les noces. Le duc, furieux de la nouvelle, était bel et bien déterminé à prouver qu’il se trompait sur son compte. Pour ce faire, il décida d’organiser une fête somptueuse, à laquelle la jeune femme et son père étaient invités, la réception dura jusqu’au petit matin. Pendant les festivités et à l’abri des regards, les artisans auraient bâti la fontaine devant l’immeuble du duc. À l’aube, Giacomo Mattei invita ses convives à regarder par la fenêtre la sublime pièce qui n’était pas présente à leur arrivée. Dès lors, par ce geste effronté, il démontra à son futur beau-père qu’il était toujours un noble romain important et puissant et de plus capable de faire construire une œuvre en une seule nuit.

 

Une histoire populaire, presque magique, dont la véracité est bien évidemment remise en question, de par l’impossibilité d’une réalisation aussi courte et également puisque le palais de la famille n’a été façonné qu’en 1616. Une autre légende davantage vraisemblable, narre que les quatre statuettes des tortues ont été ajoutées cette fameuse nuit. Quoi qu’il en soit, touché par cette attention et la beauté de l’objet, le père changea d’avis et accorda de nouveau la main de sa fille au duc Mattei.

 

Fontana delle tartarughe

 

Nous vous recommandons

Photo profil PJ Roxane

Roxane Garoscio

Diplômée d'un Master en Littérature Comparée, apprentie journaliste et reportrice, Roxane est passionnée par la littérature et l'écriture. Curieuse, investie et attentive, elle s'intéresse principalement aux sujets de société, à l'actualité et la culture
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Rome ?

Télévision

« Un Samouraï au Vatican », le nouveau documentaire historique d’Arte

En septembre 1613, tandis que l’évangélisation du Japon bat son plein, la première ambassade de l’histoire nipponne traverse les océans, à la rencontre du roi Philippe III d’Espagne et du pape Paul V.