Les écoles italiennes seront ouvertes durant l’été

Par Juliette Haudidier | Publié le 18/05/2021 à 07:00 | Mis à jour le 18/05/2021 à 07:00
Intérieur d'une salle de classe

Le ministre de l’éducation Patrizio Bianchi a tranché : les écoles resteront ouvertes pendant l’été afin de permettre aux enfants de rattraper les lacunes dues aux différents confinements.

 

Ainsi, dans le cadre du nouveau décret, le premier ministre a prévu d’instaurer un plan de 150 millions d’euros pour permettre aux établissements scolaires de combler le retard engendré par la pandémie. Celui-ci prévoit notamment d’: « accompagner les institutions éducatives dans la gestion de la situation d’urgence et dans le développement d’activités visant à renforcer l’offre éducative extrascolaire», mais également d’œuvrer pour «   la récupération des compétences de base, la consolidation des disciplines mais surtout la promotion d’activités pour la récupération de la socialité ».

Le gouvernement souhaite mettre l’accent sur ce dernier point, pour cela le plan serait structuré en plusieurs modules. Le premier aurait lieu durant le mois de juin et serait centré sur la reprise des apprentissages. Le second se déroulerait entre les mois de juillet et août et serait davantage tourné vers la socialisation des enfants par la mise en place d’activités récréatives. Ces deux modules seront renforcés par des cours de soutien dispensés pendant e mois de septembre.

 

Une implication de la part des enseignants

Ce plan estival s’appuie sur l’implication d’enseignants volontaires qui recevront un salaire supplémentaire. En plus des 150 millions d’ores et déjà prévus, les écoles recevront environ 320 millions d’euros provenant des programmes européens du PON (programme opérationnel national de l’école).  Destiné à lutter contre les inégalités scolaires, ce fond de solidarité européen s’engage activement dans la lutte contre la pauvreté éducative. Ainsi, les écoles ont jusqu’au 21 mai afin de déposer leurs candidatures, bien que les régions du sud bénéficient d’un plus gros apport financier.

Enfin, une plateforme en ligne sera également lancée durant l’été afin d’assurer une assistance dans les activités de planification ou encore de gestion des activités. En parallèle, le gouvernement prévoit la mise en place d’une interface de « crowfunding » pour donner la possibilité aux établissements d’entreprendre des recherches de ressources futures.

Sur le même sujet
Juliette Haudidier

Juliette Haudidier

Juliette est étudiante en 3ème année à Sciences Po Paris et effectue un stage de 4 mois au Petit Journal de Rome.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.

À lire sur votre édition internationale