L’Italie prête un fragment du Parthénon à la Grèce

Par Karine Gauthey | Publié le 14/01/2022 à 10:34 | Mis à jour le 14/01/2022 à 10:37
Fragment du pied d'Artémis au musée d'Athènes

Le ministère italien de la Culture a décidé de rendre le pied d’Artémis à la Grèce. Bien qu’il ne s’agisse pour le moment que d’un prêt, les autorités grecques espèrent que l’Italie cédera définitivement le fragment et que cette initiative engagera d’autres musées à faire de même.

 

Alors que depuis de nombreuses années le British Museum de Londres refuse catégoriquement de restituer les marbres du Parthénon à la Grèce, l’Italie a prêté au pays, ce lundi 10 janvier, un morceau de de frise, qui représente un pied de la déesse Artémis. Ce fragment était conservé jusqu’à présent au musée Antonino Salinas de Palerme ; c’est d’ailleurs le maire de la ville, qui l’a remis, en personne.
 

Un prêt de l’Italie pour huit ans minimum

Consul britannique en Sicile et à Malte, Robert Fagan disposait d’une vaste collection privée de pièces antiques, dont le fameux pied d’Artémis. En 1820, la pièce est achetée par l’université royale de Palerme, mais ce n’est qu’en 1893 qu’on l’identifie comme appartenant à la frise du Parthénon. En effet, jusqu’à cette date, on la prenait pour un vestige de Tyndaris, ancienne cité grecque puis romaine située dans la province de Messine, en Sicile. 

Le ministère de la Culture grec a annoncé que l’Italie avait décidé de prêter le fragment pour une durée de huit années, mais ce prêt pourrait se voir renouvelé par la suite. La ministre de la Culture grecque, Lina Mendoni, voit dans ce geste la voie pour un retour définitif des différentes pièces qui forment les sculptures du Parthénon. Reste à savoir maintenant si d’autres musées prendront des décisions similaires. 

Le British Museum ne s’est pour le moment pas prononcé à ce sujet, alors qu’il détient depuis le début du XIXe siècle différents marbres du Parthénon : “le British Museum doit comprendre à présent qu’il est temps que les marbres du Parthénon reviennent ici, dans leur maison” a indiqué le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis.

Sur le même sujet
Karine Gauthey

Karine Gauthey

Rédactrice en chef et Directrice d'édition bénévole pour Lepetitjournal.com/Rome
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale