Le streghe sostenibile : la nouvelle ligne éco-responsable

Par Karine Gauthey | Publié le 01/12/2021 à 07:00 | Mis à jour le 01/12/2021 à 07:00
Un lot de confections posé sur une table

Dans une société où la sur-consommation gagne chaque jour un peu plus de terrain, il est agréable de voir que certaines n'ont pas peur de se lancer à corps perdu dans l'aventure de l'éco-responsabilité.

 

Le Petit Journal de Rome a eu l'occasion de rencontrer Morgane et Louise, respectivement couturière et illustratrice, qui viennent de lancer leur marque éco-responsable : Le streghe sostenibile. Installées à Rome depuis plusieurs années, elles se définissent toutes deux comme de véritables petits couteaux suisses encore et toujours émerveillées par la lumière, les personnes et les secrets que cette ville qui leur porte. 

 

Le Streghe sostenbile

 

Le Petit Journal de Rome : Pouvez-vous présenter votre projet en quelques phrases ?

Nous venons de lancer un projet ensemble, une marque eco-responsable pour consommer autrement tout en se faisant plaisir. Nous proposons des gammes axées sur l’éthique, l’éco-responsabilité et la consommation durable. Même si cette pression est un peu galvaudée, l’idée c’est « consommer moins pour consommer mieux ». Nous travaillons entre autre sur 3 lignes :

La cuisine, où papier aluminium et cellophane sont remplacés par le bee-wrap, les éponges jetables par des éponges lavables… Et pour sa consommation alimentaires, on se réfère au calendrier des fruits et légumes de saison en impression A3 sur papier recyclé.

Pour la salle de bain, on laisse tomber les cotons démaquillants et produits chimiques (et toxiques !) pour la peau et l’environnement  et on retire son maquillage simplement avec le gant double face et de l’eau, rien de plus ! Et pour prendre soin de sa peau, nous proposons un masque de soin en tissu compostable accompagné de 3 recettes facile à réaliser à la maison et 100% naturelles.

Pour finir, on s’intéresse aux nouveaux-né.e.s, en leur offrant des doudous 100% Oekotex, avec des couleurs joyeuses, des hochets/anneaux de dentition en bois, des bavoirs avec un côté en coton enduit pratique tant pour les bébés baveurs que les bébés gourmands ! Et pour les plus précoces, un avant goût de la lecture grâce à l’abécédaire illustré.

On propose également d’autres créations qui font du bien à la planète et à nous ! Le mieux c’est de venir nous rencontrer ou de nous suivre sur Instagram pour voir tous les autres produits disponibles! 

 

Le Petit Journal de Rome : Comment vous est venue l'idée de vous lancer dans la confection de produits eco-responsable ? Y a-t-il eu un événement déterminant ?

Morgane : Ma conscience écologique est arrivée très précocement, même enfant la pollution, les déchets jetés n’importe où, le gaspillage … autant de pratiques qui me rendaient très triste et terriblement impuissante. Lors de ma rencontre avec Louise, une grande amitié est née, et nous nous sommes très vite aperçues de nos sensibilités communes, et nos envies de faire bouger les choses, à notre échelle, comme deux colibris.

Louise : Je crois que depuis longtemps je sens le poids d’une responsabilité écologique et qu’à un moment je me suis dis « tant pis c’est trop lourd je lâche » et puis il y a eu Rome, et puis il y a eu Morgane et tout m’a semblé évident : c’est pas trop lourd si chacun.e prend le poids qu’il ou elle peut porter, pas plus, c’est pas trop lourd si on s’y met tous ensemble. Ce n'est pas trop lourd si ça nous fait du bien d’être entouré.e d’objet qui redonnent de la valeur aux gestes du quotidien, et puis en réalité, c’est tellement léger et doux de travailler avec Morgane que je ressens ce petit feu à l’intérieur qui me dit « c’est possible tu vas voir, on peut changer les choses ».

 

Le Streghe sostenbile

 

Le Petit Journal de Rome : Comment décririez-vous votre marque ? D'ailleurs, pourquoi accompagner vos confections de dessin à l'aquarelle ?

L’idée c’est surtout de proposer une nouvelle façon de vivre sans retirer ni la praticité ni l’esthétisme des objets du quotidien. Accompagner un changement de manière ludique et artistique. Les illustrations de Louise se retrouvent soit en infographie pour décrire et expliquer l’objet, l’accompagner d’astuce ou de recettes, soit en illustrations décoratives qui accompagnent les packs pour les sublimer. Ces illustrations sont une invitation à la poésie, à l’humour et bien sûr à la consommation responsable!

 

Le Petit Journal de Rome : Racontez-nous comment s'est porté votre choix sur le nom "Le steghe sostenibile".

‘Le streghe’ ce sont les sorcières, celles dont on parle dans les contes et celles qui vivent dans les forêts, qui connaissent les plantes qui soignent et les potions, qui parlent avec la lune... ça nous a paru une évidence de nous appeler comme ça. La sorcière c’est aussi le pouvoir des femmes et la force qu’il y a derrière chaque choix et chaque pas que l’on fait. 

Et puis ajouter le mot ‘sostenibile’, c’est parce qu’on a rêvé d’une sorcière eco-responsable, une sorcière en jeans de friperie, qui vit avec son temps et qui propose des petits changements pour s’aligner avec soi, avec son environnement et avec les enjeux de notre époque.

 

Le Streghe sostenbile

 

Le Petit Journal de Rome : N'est-ce pas un pari un peu fou de vous lancer dans une activité dont la croissance est importante ces dernières années en pleine pandémie ?

Nous sommes extrêmement heureuses de voir que les boutiques proposant une consommation éco-responsable se développent, ce ne seront jamais des concurrents mais des alliés. Nous ne serons jamais assez nombreux.ses pour faire front à la consommation de masse, et de produits polluants alors autant se lancer et proposer une façons de plus d’essayer! 

 

Le Petit Journal de Rome : Qu'est-ce qui fait la différence entre vos produits et ceux que l'on peut trouver un peu partout dans les magasins à Rome ?

On s’est rendu compte qu’on ne trouve pas encore beaucoup ce genre de produits dans les boutiques romaines et on sent l’urgence de proposer une autre façon d’habiter le monde, de consommer en accord avec son éthique. On propose des produits et des créations qui se veulent durables, éthiques, qui ne vont pas du côté du superflu ou de l’usage unique, des objets du quotidien dont on ne se lasse pas, assez intemporels et donc qui ne suivent pas les modes de la fast-fashion tout en restant tout doux, tout mignons et faits avec nos mains et notre cœur. Au-delà de cela, c’est essentiel pour nous de sourcer nos matières premières: les tissus sont certifiés 100% Oekotex, coton Gots, compostables ou bien sont des tissus de secondes mains, le papier est issu de forêts durables, la cire vient d’un producteur du sud de la France et plus généralement on travaille avec l’idée d’utiliser ce que l’on a plutôt que de racheter du matériel. 

 

Le Streghe sostenbile

 

Le Petit Journal de Rome : Site web, Instagram, Facebook… est-il incontournable de communiquer au plus près des consommateurs afin de raconter votre histoire et de créer le lien avec le client ?  

Bien sûr tous ces réseaux sont importants si cela reste un outil, ce qu’on aime nous c’est rencontrer, échanger dans la vraie vie. On joue avec les règles du jeu et Instagram en fait partie mais cela reste une vitrine et peut être un lieu où tisser une communauté et passer des messages pour permettre la rencontre!

 

Le Petit Journal de Rome : Qu'est-ce qui vous inspire le plus ?

Les inspirations arrivent autour de nous, de nos ami.e.s, de nos doutes, de nos envies, de la lumière de Rome et de conversations entre nous deux. L’inspiration c’est aussi cette impression d’urgence d’apprendre à consommer mieux sans se sentir les épaules assez fortes pour en porter toute la responsabilité mais en faisant à notre échelle des choses qu’on espère justes. 

 

Le Streghe sostenbile

 

Le Petit Journal de Rome : Où vous retrouvera-t-on prochainement ?

Le 4 décembre nous participerons au marché de Noël du quartier Pigneto dans le jardin du Rösti al Pigneto. Nous serons accompagnées de plusieurs artisannes dont @Onirika et @Yume_kokedamaealtrisogni

Puis sur instagram @lestreghesostenibile pour retrouver nos actualités et nous contacter. On prépare également un site internet qui sera lancé bientôt, on vous dit tout sur Insta!

Sur le même sujet
Karine Gauthey

Karine Gauthey

Rédactrice en chef et Directrice d'édition bénévole pour Lepetitjournal.com/Rome
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale