Mardi 21 mai 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Découvrez le Testaccio écoresponsable !

Par Karine Gauthey | Publié le 22/01/2019 à 21:50 | Mis à jour le 22/01/2019 à 22:03
Altra economia

En plein cœur de Testaccio, près des murs d’Aurélien, dans ce qui se trouvait être auparavant le Campo Boario (ancien abattoir), on peut découvrir 3500 mètres carrés dédiés à des expositions, des magasins, une bibliothèque, des salles de jeux, un bio bar / restaurant, des festivals, des lieux de rencontre et de formation, le tout dans une dynamique éco responsable : agriculture biologique, commerce équitable, énergies renouvelables, recyclage.

L’architecture du lieu, faite de bâtiments peu élevés et étirés, parés de vitres, entourés d’esplanades aux pavés de grès d’où émergent quelques touffes de mauvaises herbes, exsude de ces utopies qui ont peuplé l’ère industrielle.

C’est dans ce cadre privilégié que la communauté et la consommation peuvent s’exercer dans un cadre différent, certes idéalisé, plus à même d’inspirer la paix, le calme, l’échange . . .

À l’origine, « il Mattatoio » et « il Campo Boario » formaient un gigantesque abattoir et un marché aux bestiaux, d’une superficie totale de 105 000 mètres carrés, dont 43 000 couverts.

Laissé à l'abandon en 1975

À partir des années 1975, le complexe a été laissé à l’abandon et a été placé sous la protection de la Surintendance du patrimoine architectural de Rome en 1988 ; ainsi il a été utilisé de diverses manières : siège de services et de bureaux municipaux, stockage de découvertes archéologiques, complexe d’expositions, de fêtes, de concerts, avant de devenir un lieu dédié à la culture.

Véritable petite ville prônant une autre économie, cet espace est l’un des premiers à avoir vu le jour en Europe, qui met en avant de nouvelles pratiques à faible impact sur l’environnement, se donnant pour objectif de promouvoir une citoyenneté consciente et responsable, laissant de côté la recherche de profit.

La conception de ce projet se veut inclusive et ouverte. En effet, le Consortium Città dell’Altra Economia (CAE) a fait le choix d’une gestion participée, composant son comité directeur d’un vaste réseau de partenaires.

La restauration de ce lieu a été pensée en accord avec les intentions éthiques de la Ville de l’Autre Économie, selon les principes de la bio-architecture avec des solutions innovantes, tout en respectant l’aspect historique de Testaccio.

Tout cela se remarque avec plaisir lorsque l’on y vient pour déambuler, l’on peut y voir d’une manière différente toutes les surprises qui peuvent peupler une ville telle que Rome, parfois nébuleuse et chargée d’Histoire, mais aussi si agréable dans sa diversité, parfois cachée tel cette découverte inattendue, souvent enfouie sous le lustre d’antan et le luxe d’aujourd’hui.

Nous vous recommandons

Karine Gauthey

Karine Gauthey

Karine Gauthey est professeure de lettres et historienne. Passionnée par l'histoire de l'art, les mythes et l'antiquité, elle a décidé de poser ses valises à Rome après être tombée amoureuse de la ville durant son échange Erasmus il y a quelques années.
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Rome ?

Milan Appercu
LITTERATURE

Maurizio De Giovanni : Quand le crime passionnel laisse son empreinte

A l’approche de la parution de son dernier ouvrage, retour sur l’univers et les romans noirs de Maurizio de Giovanni, l’écrivain italien dont les ventes grimpent en flèche en France.