Vendredi 17 septembre 2021

Variant Delta en Italie : une possible fermeture en Août

Par Le Petit Journal de Rome | Publié le 11/07/2021 à 14:49 | Mis à jour le 11/07/2021 à 14:53
Une personne préparant un vaccin COVID

Le ministère de la Santé a été très clair : il faut accélérer les vaccinations et augmenter le traçage des personnes contaminées par le virus pour éviter l’augmentation des cas positifs.

 

L’Italie fait face à un boom des infections depuis que le variant Delta a été détecté dans le pays. C’est la raison pour laquelle le ministère de la Santé met en garde les habitants pour éviter une possible fermeture de certaines régions.

 

Des régions à nouveau en zone jaune ?

Avec le taux de croissance actuel, il est fort probable que d’ici trois ou quatre semaines l’on voit des régions passer de la zone blanche à jaune, puisque le nombre d’infection a presque doublé en l’espace d’une semaine. Le sous-secrétaire à la Santé, Pier Paolo Sileri a indiqué lors de son allocution que dans trois semaines, nous arriverons à environ 4 000 cas positifs. Les jeunes semblent davantage infectés, en raison des voyages qu’ils effectuent durant l’été, mais également du fait de nombreux rassemblements le soir. Néanmoins, le nombre d’hospitalisations reste faible.

 

"N’oublions pas que nous avons 2,5 millions de personnes de plus de 60 ans en Italie, les plus à risque, qui ne sont pas encore vaccinées", souligne Sileri.

Le renforcement du traçage

Le ministère de la Santé a publié une circulaire dans laquelle il demande aux régions italiennes de renforcer le traçage, l'isolement des personnes positives et d'accélérer les vaccinations. De nouvelles mesures sont actuellement étudiées, notamment le fait de filtrer les arrivées du Portugal et d’Espagne, pays où le variant Delta fait des ravages. Une autre solution envisagée serait d'appliquer la même formule choisie pour le Royaume-Uni : un test antigénique négatif avant de monter dans l'avion, cinq jours d'isolement en Italie, puis un nouveau test.

 

La remise en cause du « green pass »

Cette recrudescence des cas positifs remet en cause l’utilisation du green pass pour les personnes non vaccinées, mais présentant un test antigénique négatif. En effet, de nombreux italiens sont actuellement bloqués en Grèce ou à Malte en raison de résultats Covid positifs avant de prendre leur avion de retour.

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir