TEST: 2283

Deux faucons sur le toit du Capitole pour chasser le fléau des goélands à Rome

Par Lepetitjournal Rome | Publié le 30/03/2022 à 13:31 | Mis à jour le 30/03/2022 à 13:36
goéland sur les toits

Depuis le 24 mars, deux faucons veillent sur la colline du Capitole. Leur mission : éloigner les goélands, dont la prolifération en fait une menace pour les passants et les bâtiments de Rome.


Depuis plusieurs années, les goélands romains, qui peuvent se montrer agressifs, et dont les déjections endommagent les bâtiments et statues des sites historiques, voient leur population augmenter, au détriment des autres espèces d’oiseaux. La mairie a décidé de faire appel aux services d’un fauconnier pour éloigner les envahisseurs, une initiative qui n’est pas nouvelle.

Le fléau des goélands à Rome

Véritable fléau, la question des goélands est devenue depuis quelques années centrale à Rome. La cohabitation est devenue en particulier difficile après des attaques répétées contre des passants et touristes.
Leur accroissement incontrôlé serait également une des conséquences de la gestion des déchets dans Rome, puisqu’ils peuvent, quand ils ne sont pas nourris par les touristes, piocher facilement parmi les détritus. Résoudre ce problème permettrait donc de freiner l’invasion par des espèces sauvages, les visites récurrentes des sangliers dans la capitale étant également motivées par la présence d’ordures.

Des faucons prédateurs pour éloigner les goélands

Perchés sur le toit du Palais sénatorial, les faucons effectuent un cours vol après avoir reçu un signal électrique. La technique utilisée est celle du « stress call » : les oiseaux de mer entendent le cri du rapace chasseur, ce qui a pour effet de les chasser. La technique est également utilisée pour lutter contre la prolifération de pigeons. Mais si cela ne suffit pas, les faucons peuvent également attaquer les goélands.

Ce n’est pas la première fois que la mairie de Rome fait appel aux services d’un fauconnier pour se débarrasser des goélands. Depuis trois ans, des faucons sont embauchés pour protéger certains sites archéologiques, la terrasse du Capitole n’est donc qu’un site supplémentaire d’utilisation des rapaces.

Eléné Pluvinage

 

lepetitjournal.com rome

Lepetitjournal Rome

LePetitJournal.com de Rome, c'est le média de référence en français sur Rome et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.

À lire sur votre édition locale