Dimanche 9 août 2020

Lieu de culture alternative : Rome-Est, Fanfulla 5/a

Par Simon Deniaud | Publié le 07/06/2020 à 20:44 | Mis à jour le 07/06/2020 à 20:49
Fanfulla 5/a

La première fois que j’allai au Fanfulla, c’était aussi la première fois que je découvris les rues à l’agréable obscurité de Pigneto. Il faisait déjà nuit, et entre les bâtiments aux allures écornées, désuets, lézardés, dans le calme de ses quartiers qui ont gardé un caractère piéton et à travers les rues étroites et droites, comme enclavé tout autour par les lumières de la ville, je ne trouvai pas tout de suite le lieu indiqué par une simple adresse. Il y a un certain plaisir à passer une rue, par deux fois, sans imaginer que se dresse un lieu chaleureux et très vivant de l’autre côté des murs gris qui rappellent quelque ancien passé industriel. Car c’est par une porte dérobée, j’entends par là qu’elle s’ouvre sans qu’on s’y attende, que se passe le porche de l’âtre du Fanfulla. C’était bien avant que le concert ne commence quand la nuit n’en est encore qu’à ses arcanes.

Le Fanfulla 5/a ne saurait manquer d’apparaître comme un lieu de culture alternative. Tout d’abord par son fonctionnement, où l’on accède par l’obtention d’une carte ArciRoma (à laquelle il faut adhérer pour aller dans les différents lieux qui font partie de ce « cercle », lieux souvent musicaux mais aussi culturels). La possession de cette carte vous fait donc entrer dans le « club » ou le « cercle ». Ce symbolisme de société secrète qui sonne à travers les termes n’est en fait qu’un symbole que l’on peut facilement attribuer à cette culture artistique qu’on nomme volontiers alternative. En effet, l’entrée derrière vous, c’est un lieu assez nu où des gens de tous âges et de tous horizons se rassemblent sans que vous paraissiez le moins du monde pas à votre place, serait-ce même la première fois que vous vous y rendriez.

 

Fanfulla

 

Le bar est placé de biais par rapport à la scène très légèrement surélevée, et en cela, c’est un modèle de salle de concert de taille modeste qui s’ouvre en dessous d’un toit qui rappelle celui d’une fabrique, avec cet atout toutefois que sans coulisse les artistes se baladent dans le public sans distanciation, effet amplifié par ce très léger dénivelé entre la salle et la scène qui offre un aspect très intimiste à l’expérience. L’atmosphère enfumée et chaude, les lumières tamisées font balance à l’austérité du lieu. On peut y entendre, comme ce soir-là, de la musique (en l’occurrence un blues-garage de Chicago très convaincant) mais aussi des performances artistiques et des séances dédiées au cinéma expérimental.

Le Fanfulla 5/a, est donc en tout point un lieu de rencontres. Rencontre artistique et surtout musicale, point de repère pour une certaine scène européenne et américaine. Culturel il l’est aussi en deux sens : celui de l’art musical ou autre auquel il peut être plus difficile d’avoir accès par son caractère performatif et moins « commercial », mais aussi comme un lieu de rencontre où se mêlent ceux qui errent là sans aucun autre but que de passer une agréable soirée dans un lieu qui se veut tout sauf guindé. Le Fanfulla est installé depuis 2006 dans cette rue de Pigneto, avant peut-être que le quartier ne s’auréole de cet attrait touristique qu’on nomme en général « mainstream ». L’attractivité du lieu n’y est sûrement pas pour rien, non plus que son caractère original et vecteur d’une certaine idée de la culture et de son partage. Depuis cette date, c’est en tout cas l’une des meilleures voies d’insertion pour la culture Underground qui transite plus souvent peut-être entre les succursales des États-Unis, de Londres ou de Paris, mais qui grâce à des lieux comme le Fanfulla atterrissent jusqu’à Rome-Est, ou ils ont tout à fait leur place.

Après avoir ouvert à nouveau les portes il y a presque une semaine (avec installation de tables et chaises), le Fanfulla propose pour le moment une programmation de dj set et un streaming radio.

 

Fanfulla

 

Informations pratiques

Via Fanfulla da Lodi, 5/a, 00176 Roma

Téléphone : +39 06 8902 1632

Site web du Fanfulla et page facebook

IMG_3486

Simon Deniaud

Spécialisé en Histoire antique, passionné de voyages et découvertes, Simon s’est installé à Rome par amour de la capitale italienne.
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Rome ?

PORTRAIT D'ENTREPRENEUR

BeyondRoma: créateur d’émotions

Créée il y a trois ans, la société de Cécile Beyondas Garmier, BeyondRoma (Beyond Travel, Events & Consulting, basée en Suisse), connaît un essor phénoménal depuis son ouverture.