A la découverte de Matera

Par Fabien Fraticelli | Publié le 18/07/2020 à 10:00 | Mis à jour le 18/07/2020 à 10:00
Matera

Dans la région de la Basilicate se trouve la petite ville de Matera, ville dont on tombe sous le charme au premier regard.

 

Matera

 

Elle se situe à proximité des Pouilles, au sud de l’Italie ; certes la ville ne se trouve pas en bord de mer, mais après une quarantaine de minutes de voitures, vous trouverez les premières plages. Quand on se promène dans la cité des Sassi (surnom qu’on lui attribue en Italie), on est surpris par sa beauté et par la richesse architecturale des façades, des monuments et même de ses habitations, notamment avec l’utilisation du tuf.

 

Matera

 

Cette roche ayant la propriété d’être très tendre et facilement maniable, les populations locales décidèrent de l’utiliser pour creuser leur habitat dans cette pierre pendant des millénaires. Ils vivaient encore jusqu’en 1952 dans ces maisons troglodytes sans eau courante ni électricité, avec des animaux. Les choses changèrent à partir de 1993, puisque l’ancienne zone d’habitation de la ville fut admise au patrimoine mondial de l’Unesco.

 

Matera

 

A Matera, on apprécie se perdre à travers les petites rues qui offrent un paysage unique à chaque coin de rues. On appréciera tout particulièrement la Casa Grota di Vico Solitario, où l’on peut comprendre la manière dont vivaient les gens au XVIIIeme siècle.

 

Matera

 

Le soir, Matera se transforme, puisque les locaux, les familles et les touristes se rendent sur les artères principales de la ville, qui se retrouvent piétonnes, pour si balader.

Sur le même sujet
Fabien Fraticelli

Fabien Fraticelli

Fabien Fraticelli, expatrié français installé depuis deux ans et demi à Rome, est un blogeur et youtubeur amoureux d’une Italienne et de sa cité nous propose de découvrir quelques quartiers de Rome en dehors des sentiers battus.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale