Dialogue du Farnèse : Abitare un mondo vivente. Creazione, forme, responsabilità

Par Le Petit Journal de Rome | Publié le 18/11/2021 à 17:14 | Mis à jour le 18/11/2021 à 17:32
Affiche de présentation des dialogues au Palais Farnèse

Cette année, la "Semaine du possible", en collaboration avec Actes Sud et la librairie Stendhal, s'ouvre sur un dialogue sur les possibilités d'habiter notre planète de manière responsable. Dans le cadre des Dialogues du Farnèse et d'Agir pour le Vivant, l'Ambassade de France vous propose d'assister à la présentation du dernier livre de Alexis JenniParmi les arbres, qui rend hommage à des compagnons de vie, lundi 22 novembre, à partir de 18h30.

 

Cette rencontre sera l'occasion d'aborder d'une manière différente le discours dominant sur la catastrophe, en le combinant avec la question de la durabilité de la création, de la construction de nouvelles formes de coexistence et de l'entretien des milieux de vie. Dans cette optique, l'écrivain Alexis Jenni est l'une des voix les plus intéressantes, liée à la revendication d'un espace d'intimité et de rêve utopique face à l'abattement d'une actualité oppressante. Le collectif d'architectes Orizzontale, représenté par Nasrin Mohiti Asli, traduit l'idée d'un avenir possible de coexistence en projets communautaires qui investissent et régénèrent l'espace public. Emmanuel Tibloux a imprimé à la direction de l'Ecole Nationale des Arts Décoratifs une trajectoire orientée vers la sensibilisation aux enjeux écologiques et climatiques, et à la durabilité, pour en faire les piliers de la formation aux métiers d'art.
 

La rencontre se fera dans le palais Fanèse, les places étant limitées, il est nécessaire de s'inscrire sur ce lien. Il sera également possible de suivre l'événement en direct, en streaming en italien et en français.

 

Événement organisé avec Actes Sud, Librairie Stendhal et avec le soutien de Edison, en partenariat avec RaiRadio3

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale