La place de la Stazione Centrale de Milan changera de physionomie d’ici les J.O.

Par Monica La Rivière | Publié le 18/05/2022 à 16:46 | Mis à jour le 19/05/2022 à 11:25
Photo : Rendu de la future tour Mi.C sur la place de la Gare Centrale de Milan (crédits Park Associati)
D’ici 2026 le Mi.C, une nouvelle tour de bureaux de 22 étages dominera face au Pirellone, la place de la Gare centrale de Milan. Le projet inclut aussi le réaménagement des espaces publics avoisinants

D’ici 2026 le Mi.C, une nouvelle tour de bureaux de 22 étages dominera, face au Pirellone, la place de la Gare centrale de Milan. Dans la foulée le projet inclut le réaménagement des espaces publics avoisinants.

 

Le Mi.C, une nouvelle tour de bureaux pouvant accueillir plus de 2200 employés, dominera la place de la Gare centrale de Milan d’ici les J.O. d’hiver de 2026 sur l’emplacement de l’actuel hôtel Michelangelo. Dans la foulée les promoteurs du projet s’engagent à réaménager l’aire des taxis et reboiser les espaces verts environnants avec les fonds de la Municipalité.

L’hôtel Michelangelo a été le premier hôtel en Italie à proposer à la Région ses chambres pour la quarantaine des patients durant la Covid. Aujourd’hui cette nouvelle collaboration entre la Municipalité de Milan et la propriété privée est reproposée sur les lieux symbole du drame pour un nouveau départ : « un symbole du Covid qui devient un symbole de renaissance », affirme Diego Imperiale, project manager de la propriété Finleonardo.

De l’hôtel de 17 étages, qui a logé de nombreux touristes d’affaires depuis les années 60, il ne restera rien que le nom abrégé de la tour, baptisée Mi.C. Toutefois dans un souci d’architecture circulaire, 30% du béton et du fer qui constitue l’ancien hôtel voué à un démantèlement plutôt délicat, sera réutilisé par les architectes Park Associati dans le nouvel édifice qu’ils signent : un gratte-ciel de plus de 90 mètres en ligne avec les directives européennes de développement durable et d’efficacité énergétique.

L’édifice sera principalement composé de deux tours adjacentes qui se développent à partir d'un volume en transparence au niveau du sol créant un prolongement naturel de la place piétonne. Cet espace au rez-de-chaussée accueillera une activité de coworking. L’aménagement paysager se déploiera en continuité, de l’extérieur du bâtiment jusqu’aux espaces communs à l’intérieur, en particulier aux étages et terrasses panoramiques. L’enveloppe de la façade en verre sera dentelée et mouvementée pour créer des effets de lumières dynamiques tout au long de la journée. On doit déjà à Park Associati, agence d’architecture milanaise, de nombreux projets de récupération urbaine : qu’il s’agisse de requalification d’édifices existants à Milan tels que le nouveau siège social d’Engie ou le showroom Luxottica via Tortona ou bien de restructuration d’immeubles historiques, tel que le majestueux n.2 de piazza Cordusio qui abrite désormais les magasins Uniqlo.

 

gratte ciel MIC
Rendus de la future tour le Mi.C (Crédits Finleonardo)


De l'Expo 2015 aux JO 2026, l'âge d'or de Milan

La rénovation urbaine de Milan n’a jamais été aussi prospère depuis l’âge d’or de l’Expo 2015, et ce, aujourd’hui comme alors, grâce aux capitaux publics et privés qui vont de pair et font la caractéristique de cette capitale économique. La date des Jeux Olympiques d’hiver de 2026 constitue un objectif général pour la clôture des chantiers : en mettre plein la vue aux visiteurs et attirer les investisseurs. Non seulement la tour du MI.C. jouira d’une position stratégique offrant des bureaux aux portes de la gare mais le projet s’insère également dans le plan de revitalisation de la Gare Centrale comme pôle névralgique qui s’opère depuis une dizaine d’années. Tout comme pour la gare Termini de Rome, des galeries commerciales puis une food court, le Mercato Centrale, ont d’abord fait leur apparition dans les espaces internes de la gare monumentale. En ce qui concerne les quatre places extérieures qui entourent l’entrée principale du bâtiment, la place orientale nommée Luigi di Savoia sur laquelle fera face le Mi.C restera celle à embellir durant l’exécution du projet. Cette place sera ensuite reliée par une piste cyclable au futur pôle public du piazzale Loreto, autre grand projet urbain en chantier qui, grâce à reinventing cities, tiendra lieu d’agora et de parc public.

 

Le restyling de la place Luigi di Savoia : arbres, taxis et vélos à leur juste place

Les 4,2 millions d'euros que les promoteurs du Mi.C doivent verser à la Municipalité seront réinvestis par celle-ci dans le réaménagement des lieux : 65 arbres seront plantés, l'espace vert sera agrandi (900 mètres carrés de plus sur les 1 350 actuels) et un parking souterrain de 108 places mis à disposition. Le projet prévoit aussi la rationalisation de la station de taxis existante, une station pour les vélos et la remise en état du pavage tenant compte de parcours pour piétons et du nouveau mobilier urbain.

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Milan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Milan.

À lire sur votre édition locale