TEST: 2275

Milan reste une des villes les plus polluées d’Italie

Par Chloris Ploegaerts | Publié le 04/10/2020 à 16:55 | Mis à jour le 04/10/2020 à 17:03
milan pollution italie

Le dernier rapport sur la qualité de l’air publié par l’association Legambiente épingle notamment Milan, qui figure parmi les villes italiennes les plus polluées. Une pollution atmosphérique principalement causée par les émissions des véhicules diesel.

L’air de Milan fait toujours partie des plus irrespirables d’Italie avec Côme, Turin, Rome et Palerme. C’est ce que montre un rapport sur la qualité de l’air publié par l’association Legambiente jeudi 30 septembre 2020, à l’heure où plusieurs régions prennent de nouvelles mesures pour lutter contre la pollution atmosphérique.

L’étude se fonde sur les taux de particules fines et de dioxyde d’azote enregistrés dans l’air entre 2014 et 2018. Les chercheurs se sont appuyés sur les limites d’émission fixés par l’OMS pour noter et classer 97 villes italiennes. Résultat : 86% d’entre elles ne respectent pas le seuil préconisé. Outre Milan et Côme, les villes lombardes apparaissent particulièrement mauvaises élèves, comme Lecco et Sondrio qui obtiennent un score de zéro.


 
Le diesel pointé du doigt

La voiture reste la principale responsable de la dégradation de l’air, et en particulier le diesel qui continue de faire augmenter la mortalité causée par les maladies respiratoires. À Milan, 568 décès liés à la pollution atmosphérique supplémentaires ont ainsi été comptabilisés par rapport à l’année dernière. Legambiente invoque les émissions de CO2 des véhicules diesel, bien supérieures aux normes imposées lors de leur commercialisation.

L’étude paraît alors que la Région Lombardie a confirmé lundi 28 septembre de nouvelles restrictions, bientôt imposées après avoir été reportées en raison de la crise sanitaire. À partir du 1er janvier 2021, les véhicules diesel Euro 4 ne pourront plus circuler à Milan et dans quasiment toute la région. Après la baisse de la pollution observée pendant le confinement, la Lombardie entend également inciter les automobilistes les plus pollueurs à télétravailler.  

 

2 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

HinaTou lun 05/10/2020 - 09:37

Bonjour, mais donc, à quoi a servi la ZTL ? l'objectif, n'est pas atteint ? Il est vrai, ZTL modifiée par les règlements Covid

Répondre
Commentaire avatar

le geste écologique mar 06/10/2020 - 10:19

sans la ZTL ca serait pire...la solution est habiter dans la campagne lombarde...pas trop loin d une gare connectée a Milan...et télétravailler

Répondre

Soutenez la rédaction Milan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Milan.

À lire sur votre édition locale