TEST: 2275

A Milan, les températures augmentent plus rapidement

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 09/02/2021 à 18:49 | Mis à jour le 09/02/2021 à 18:54
milan météo températures

Le réchauffement global est particulièrement visible à Milan, une ville qui devient toujours plus chaude et plus rapidement qu’ailleurs en Italie, selon l’alarme lancée par la Fondation OMD.

Trente années sont nécessaires pour décrire les conditions climatiques d’un lieu. Le dernier paramètre international officiel de référence de l’Organisation Mondiale de météorologie (Wmo) couvrait la période 1961-1990. Celui-ci se base sur un ensemble de conditions atmosphériques : températures, humidité, vent. Mais il est désormais possible d’analyser la situation sur les trois décennies qui s’étendent de 1991 à fin 2020. Une analyse qui inquiète la Fondation Omd (Observatoire météorologique Milan Duomo), selon laquelle le réchauffement climatique à Milan s’est nettement accéléré au cours des 10 dernières années.
D’après la photographie établie par l’Observatoire météorologique de Milan, la température moyenne annuelle du chef-lieu lombard est passée de 13.7°C sur la période 1961-1990 à 14,9°C entre 1991-2020, soit une hausse de 1,2°C. Le même paramètre révèle une augmentation mensuelle des températures : +0,7°C en septembre et jusqu’à 2°C en août. Au niveau saisonnier, l’automne est plus chaud de 1°C (de 13,9 à 14.9 °C), de 1,2 °C en hiver (de 4 à 5,2 °C), de 1,3 °C au printemps (de 13,5 à 14,8 °C) et de 1,5 °C en été (de 23,2 à 24,7 °C).

Une augmentation des températures accélérée

Or non seulement les températures augmentent, mais la progression est toujours plus rapide. La température moyenne entre 2011 et 2020 s’est élevée à 15,8 °C, alors qu’elle se situait à 13,4 degrés entre 1897 et 1980.
Le réchauffement climatique touche certes d’autres métropoles telles que Rome et Bari, mais les experts s’inquiètent surtout du fait qu’à Milan, les températures minimales ont, elles aussi augmenté, selon la station météorologique de Milan Centre. Dans la capitale lombarde, la température moyenne maximum est passée de 17,6 à 19,2 °C entre 1991 et 2020, alors que la température minimum moyenne a progressé surtout au cours de la dernière décennie, passant de 10,4 °C sur la période 1961-1990 à 12,4°C entre 2011 et 2020.

Autre comparaison inquiétante entre les deux cycles de 30 ans : la moyenne des journées de forte chaleur (températures supérieures à 30 degrés) et celle des nuits tropicales (températures supérieures à 20 degrés) ont significativement augmenté, en passant respectivement de 29,8 à 54,8 pour les journées, et de 32,8 à 52,3 pour les nuits.

Réchauffement climatique en Italie

A Rome, la température moyenne annuelle a augmenté de 0,9 °C entre les deux périodes de 30 ans, passant de 16,1 à 17 °C. A Bari, l’augmentation s’est élevée à 0,6°C entre les deux périodes de référence, passant de 16,9 à 17.5°C.
L’impact du changement climatique se fait ressentir quotidiennement, particulièrement lors des pics de chaleur, entre violentes précipitations, inondations, et consommation énergétique en forte croissance.

 

Sur le même sujet
lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Milan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Milan.

À lire sur votre édition locale