Jeudi 17 octobre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Gouvernement italien : une nouvelle majorité inédite et fragile

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 29/08/2019 à 22:01 | Mis à jour le 30/08/2019 à 10:51
Photo : Nicola Zingaretti, secrétaire du PD et Luigi Di Maio, chef du M5S, les deux partis de la nouvelle majorité
gouvrnement de colaition

Le Premier ministre sortant Giuseppe Conte, a officiellement été chargé de former un nouveau gouvernement ce jeudi. Matteo Salvini, exclu du pouvoir, appelle à une grande manifestation.

Jeudi matin, le président de la République Sergio Mattarella a chargé le Premier ministre sortant Giuseppe Conte, qui avait démissionné le 20 août dernier, de former un nouveau gouvernement de coalition. Ce dernier se fera entre le Mouvement 5 Etoiles et le Parti démocrate (centre gauche), une nouvelle majorité inédite. Le précédent gouvernement jaune-vert, formé par la coalition entre le M5S et la Ligue de Matteo Salvini avait été dynamité par ce dernier le 8 août, alors qu’il espérait des élections anticipées. Au pouvoir depuis juin 2018, le gouvernement populiste n’aura duré que 14 mois.

Au programme du gouvernement jaune-rouge

Mercredi, le PD et le M5S s’étaient mis d’accord pour la reconduction de Giuseppe Conte, proche du M5S, à la tête du gouvernement. Les deux partis doivent maintenant définir le programme et la composition du gouvernement. La liste des ministres devra être proposée au président de la République dans les prochains jours, puis Giuseppe Conte devra obtenir la confiance des deux chambres du Parlement.
Le Premier ministre reconduit a annoncé vouloir un pays « plus juste, plus compétitif et plus inclusif », grâce à un projet qu’il a qualifié de « nouvel humanisme ».

Si les sociaux-démocrates et les 5 étoiles sont opposés, l’instauration d’un salaire minimum, proposé par le Mouvement 5 étoiles devrait figurer au programme. A l’agenda politique également, la coupe drastique du nombre de parlementaires (souhaitée le M5S), que le parti démocrate pourrait accepter avec une réforme de la loi électorale. Les décrets sécurité de Salvini – qui limitent fortement l’immigration - devraient par ailleurs être corrigés, comme souhaité par le secrétaire du PD Nicola Zingaretti.
En attendant, la nouvelle coalition reste fragile. La moindre crise du nouveau futur gouvernement pourrait conduire à des élections anticipées au printemps prochain.

Salvini exclu du pouvoir

Le chef de la Ligue Matteo Salvini, a lui-même provoqué l’éclatement de la coalition, entraînant la chute prématurée du gouvernement populiste. Fort dans les sondages, le ministre de l’Intérieur et vice-président du Conseil espérait des élections anticipées. Mais il se retrouve exclu du pouvoir. Face à l’échec de ce coup de poker, il a appelé ce jeudi dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, à une « grande manifestation » à Rome, le 19 octobre, « une grande journée de la fierté italienne ».

 

Nous vous recommandons

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s)Réagir