Dimanche 17 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

L’Italie toujours en attente d’un nouveau gouvernement et 1er ministre

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 25/08/2019 à 22:07 | Mis à jour le 25/08/2019 à 22:18
Photo : Palais du Quirinale à Rome | Flickr @Enzo Abramo
Palais Quirinale Rome

Le président de la République Sergio Mattarella, recevra mardi les leaders du M5S et du Parti Démocrate, en négociations intenses depuis vendredi afin de tenter de trouver un compromis pour former un gouvernement stable et ainsi éviter des élections anticipées.

L’Italie fait face à nouvelle instabilité politique depuis l’éclatement de l’alliance populiste le 8 août dernier. Elle aura résisté 14 mois. Et le président de la République Sergio Mattarella veut aller vite pour désigner un nouveau Premier ministre et la formation d’un nouveau gouvernement. Aussi, il n’a donné que quatre jours aux différents chefs des formations politiques pour tenter de former une nouvelle majorité. En cas d’échec, un retour aux urnes anticipées sera inévitable.

Après un dialogue intense qui a perduré tout le week-end, les leaders des deux forces politiques, le Mouvement 5 étoiles et le Parti Démocrate, bien que fortement opposées depuis les législatives de l’an passé, se rendront au Quirinal mardi matin pour présenter leur éventuel compromis.

Les points de discorde

Malgré des négociations qualifiées de « constructives », le nom du prochain président du Conseil demeure un important point de discorde ce week-end. Luigi di Maio reste ferme sur le maintien du Premier ministre démissionnaire Giuseppe Conte, alors que le dirigeant du PD Nicola Zingaretti affirme son souhait d’un nouveau gouvernement marquant une rupture avec le passé.
Autre divergence : la question d’une importante réduction du nombre de parlementaires (de 945 à 600), cheval de bataille du Mouvement 5 étoiles. Mais le parti Démocrate s’est toujours dit contraire à cette réforme. Il y a aussi la volonté d’une réforme bancaire de la part du Mouvement 5 étoiles afin de séparer les banques commerciales de celles d’investissements. Une réforme non souhaitée par le PD.

A cela s’ajoutent des divergences au sein même des deux partis. Certains proches de Luigi Di Maio souhaiteraient une réconciliation avec la Ligue de Matteo Salvini et de l’autre côté, des leaders du Parti Démocrate ne voient pas d’un bon œil un rapprochement avec le M5S.

Quelques points d’entente

Reste que les deux partis trouvent quelques points d’entente, notamment sur les questions environnementales, à travers les énergies renouvelables. Mais aussi sur la politique économique et sociale, avec le souhait d’instaurer un salaire minimum ou encore de soutenir les familles afin de favoriser la natalité.

Si aucune majorité solide n’émerge ce mardi, Sergio Mattarella n’entend pas accorder davantage de temps. L’organisation d’élections anticipées à l’automne mettraient à mal les exigences du calendrier politique, à savoir notamment, la présentation du budget 2020 à Bruxelles.

 

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Heidelberg Mannheim Appercu
MICRO-TROTTOIR

L’Allemagne va sanctionner le « Upskirting ». Elles témoignent

La curiosité est un vilain défaut comme le dit l’adage, surtout si c’est pour regarder sous les jupes des filles. L’Allemagne a décidé de sanctionner dorénavant les amateurs de clichés impudiques.