Samedi 24 octobre 2020

A la découverte des plus beaux jardins d’Italie

Par Hugo Messina | Publié le 11/06/2020 à 21:39 | Mis à jour le 12/06/2020 à 11:23
Photo : Jardin botanique André heller
jardin italie andré heller

Les plus beaux jardins d’Italie ont eux aussi réouverts leurs portes au public. Escapade en Lombardie, Piémont et Vénétie.

La Villa Carlotta (Côme)

Bordant les rives du lac de Como, cet édifice du XVIIème siècle s’entoure d’un jardin botanique au style très italien. Entre fontaines, escaliers en marbre et tonnelles d’agrumes, c’est un endroit incontournable pour un week-end autour de la région des lacs. L’arrière de la villa a été entièrement refait au XIXème pour accueillir un parc romantique, avec une vue imprenable sur le lac et les montagnes environnantes. De plus, on y trouve une large collection d’œuvres d’art, avec des sculptures d’Antonio Canova, des peintures, des fresques, et des tapisseries anciennes.

La Villa Arconati-FAR (Bollate, province de Milan)

L’un des plus beaux jardins lombards se situe au cœur de cette demeure surnommée la Versailles lombarde. Il représente une véritable bulle de verdure pour les Milanais, qui aiment profiter de cette oasis paisible composée d’arbres centenaires. La véritable spécificité de ce lieu est qu’il ne cache qu’en majorité des espèces régionales, comme le châtaignier ou l’hêtre, qui ont marqué la campagne de Lombardie depuis des siècles. Les fontaines et bassins sont dotés d’un système hydraulique que l’on dit hérité de Léonard De Vinci, offrant un spectacle somptueux.

Le jardin botanique de Brera (Milan)

En plein centre de Milan, le jardin du Palais de Brera est une enclave verte dans une ville où la mode et la modernité règnent en maître. Désigné en 2011 par l’architecte italien Marco Bay, il adopte un style plus contemporain, avec des bambous géants, ou encore des glycines bleues de Chine.

Le Crespi Bonsai Museum

Ouvert en 1991 dans la ville de Parabagio, à quelques kilomètres de Milan, il fait office de curiosité dans la région. Premier musée au monde consacré au bonsaï, art venu du Japon visant à cultiver les végétaux miniatures, il permet aux passionnés comme aux novices de profiter d’une large collection. Celle-ci comprend des arbres ancestraux, mais également de précieux vases des dynasties Qing ou Meiji. Les arbres exposés sont de vraies œuvres d’art, dont les plus grands maîtres japonais en ce domaine ont pris le plus grand soin durant des années. Parmi les 200 compositions, trône le bijou de la collection : un Ficus millénaire dormant sous une magnifique pagode.

Le jardin botanique André Heller

Du côté de Brescia, à proximité du lac de Garde, un jardin invraisemblable apparaît sous les yeux ébahis des visiteurs. Dans ce jardin botanique, des centaines d’espèces florales et végétales du monde entier ont trouvé refuge. Chaque sorte d’arbre et d’arbuste est sauvegardé dans son environnement naturel, recréé dans ce parc de 10.000 mètres carrés. Ces plantes, venues de l’Himalaya, de Nouvelle-Zélande, d’Europe, ou encore du Canada, réussissent à faire naître chez le spectateur un dépaysement total, en les plongeant dans un voyage autour de la Terre.

 

isola bella lac majeur

Isola Bella (Lac Majeur, Piémont)

Un palais et un gigantesque jardin sur une île entière. C’est ce que l’on peut trouver en se rendant sur l’Isola Bella, située sur la partie piémontaise du lac Majeur. Un splendide paysage, sorti tout droit d’un conte de fée, qui comprend un château du XVIIème siècle, le Palais Borromée, et un jardin qui s’organise sous une forme pyramidale avec dix terrasses. A admirer également, un belvédère de style très baroque et un paon blanc qui se promène dans les jardins du palais.

Les jardins du Palais Royal de Venaria Reale (Piémont)

De magnifiques jardins à l’italienne faisaient le renom de cette demeure de la famille royale de Savoie aux XVII et XVIIIème siècles. En 2007, un nouveau parc a été reconstruit, après que les jardins ont été détruits par l’armée napoléonienne. Aujourd’hui, le palais ainsi que son jardin figurent au patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco. Ces nouveaux jardins ont réussi à mêler un côté historique qui fait le charme des lieux, à une touche de modernité apportée par la rénovation. Entre verger et roseraie, cet endroit rappelle la gloire passée de la puissance piémontaise.

Le jardin Giusti à Vérone (Vénétie)

Datant du XVème siècle, ce jardin enchanteur de Vérone est un savant mélange entre créations florales et végétales de la Renaissance et des années 30, et arbres et buissons centenaires. Un labyrinthe de haies de buis, un des plus vieux d’Europe, est accessible dans le parc. On peut également atteindre un belvédère, qui offre une vue imprenable sur la ville et le jardin environnant.

Le jardin de la Villa Nazionale Pisani (Vénétie)

Sur les rives du fleuve de la Brenta, un parc de plus de 11 hectares décore le château qui appartenait à l’une des plus puissantes familles vénitiennes de l’époque. Avec son labyrinthe ou encore son orangeraie qui abrite une vaste collection d’agrumes, ce jardin à la française rappelant Versailles est un des joyaux de la région.

 

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Philippe FERRAND dim 14/06/2020 - 07:59

bonjour, Grâce à votre article, nous allons découvrir aujourd'hui le jardin botanique d'André Heller situé à Gardone Riviera. Lorsque j'ai fait la recherche, j'ai découvert que cette fondation se trouvait sur la même commune du Vittoriale du poète d'Annunzio, une maison et surtout un jardin pensé et conçu comme une oeuvre d'art contemporaine pour l'époque. J'ai voulu plus d'une fois visité ce lieu, fermé l'hiver et à la belle saison, il est recommandé de réserver au moins 1 semaine à l'avance, aujourd'hui, je pourrais dons. Je recommande aussi la visite du Vittoriale d'Annunzio. Merci à vous et au Petit Journal.

Répondre