Mercredi 19 décembre 2018
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

S’installer à l'étranger : 8 bons réflexes

Par Marie-Pierre Parlange | Publié le 20/08/2018 à 08:00 | Mis à jour le 26/08/2018 à 17:42
Photo : Istock / © STURTI
installation checklist déménagement

Complètement nouveau, dans une langue peut-être incompréhensible, comment être sûr de ne pas oublier quelques formalités essentielles à une bonne installation ? Pas de panique, nous avons listé les 8 incontournables à traiter dans les meilleurs délais.

 

1- Mettez-vous en règle avec l’immigration

 

Les règles d’obtention d’un visa peuvent être compliquées et surtout changeantes, que vous souhaitiez obtenir un visa de résidence permanente ou d’étudiant.

 
Soyez rigoureux, organisé et patient pour éviter des situations embarrassantes, des amendes, voire l’expulsion. C’est la clé pour commencer la plupart des autres formalités.


2- Ouvrez un compte en banque

 

A l’étranger, l’utilisation de votre compte et carte bancaire française pour les dépenses courantes peut s’avérer très onéreuse, en dehors de la zone euro notamment. Sur le long terme, il est recommandé de disposer d’un compte dans votre nouveau pays de résidence. Selon le pays, ce compte peut être en devise locale ou en devise forte (euro, dollar, livre sterling…).

En fonction du pays où vous vous expatriez, il peut être prudent de vous renseigner sur la fiabilité et la sécurité financière des établissements bancaires locaux. Si votre banque en France a des filiales dans votre futur pays de résidence, renseignez-vous sur les possibilités offertes pour vous simplifier l’ouverture d’un compte sur place, vous faciliter les transferts de fonds, et vous proposer des moyens de paiement locaux. 

 

3- Inscrivez-vous au Consulat 

 
C’est facultatif mais fortement recommandé. 


Quels avantages ? L’inscription permet de :

  • Faciliter l’accomplissement de nombreuses formalités administratives et l’obtention de documents administratifs (passeport, carte nationale d’identité, actes notariés ...), ainsi que l’inscription sur les listes électorales consulaires. 
  • Accéder à certaines procédures ou à certaines prestations liées à la résidence à l’étranger comme par exemple, l’octroi de bourses scolaires ou aides sociales
  • Recevoir régulièrement des informations sur la situation sécuritaire du pays ou sur les principaux événements ou échéances concernant les Français 
  • Etre plus facilement localisé en cas de crise (épidémie, catastrophe naturelle…)
  • Obtenir un certificat d’inscription au registre qui permettra de prouver votre résidence à l’étranger, ce qui est utile notamment pour bénéficier de la détaxe lors de vos prochains achats en France.

L'inscription au Registre des Français établis hors de France peut se faire rapidement en ligne, il n’est plus nécessaire de se déplacer. 

 

4 - Assurez-vous… que vous êtes assurés !
 

Lorsque vous quittez la France (et donc que vous arrêtez de cotiser en France), vous perdez vos droits à la Sécurité Sociale française. Une fois à l’étranger, les frais d’hospitalisation, les consultations médicales etc. devront être payés sur place. 


Le Centre des liaisons européennes et internationale de sécurité sociale vous informe et vous aide à comprendre, selon votre statut et votre pays de destination, votre situation au regard des législations française et étrangère et des accords internationaux de sécurité sociale. 

Dans la majorité des cas, vous relèverez du régime local du pays où vous êtes salarié. Vous pouvez aussi souscrire une assurance privée ou décider de continuer à bénéficier du régime français en contrepartie du paiement de cotisations volontaires.

Créée en 1978, la Caisse des Français de l’Etranger est une caisse de sécurité sociale exerçant une mission de service public. Elle couvre trois risques : l'assurance maladie/maternité, les accidents du travail/maladie professionnelle pour les salariés, et le risque vieillesse. S’agissant de ce dernier risque, seule la CFE collecte en effet des cotisations pour le compte du régime général de la Sécurité sociale afin d’acquérir des trimestres dans ce régime. Malgré cette dimension de service public, il est facultatif d’adhérer à la CFE lorsque l’on réside hors de France. 

Depuis quelques mois, la CFE effectue une véritable mue pour mieux répondre aux attentes de ses clients et propose des tarifs particulièrement intéressants, notamment pour les jeunes actifs.


En ce qui concerne les retraites, vous pouvez décider de continuer à cotiser à la retraite française via la Caisse des Français de l’Etranger et Humanis.

 

5- Vérifiez que vous êtes en règle fiscalement
 

L’expatriation peut entraîner un changement de statut fiscal qui a des incidences sur la détention de certains comptes, placements et également sur l’imposition de votre épargne. Il est donc indispensable de vous renseigner sur votre statut fiscal (résident ou non-résident) dans votre pays d’accueil pour déterminer si vous êtes assujetti à la fiscalité locale, à la fiscalité française ou aux deux. 

Sachez que les règles qui fixent le domicile fiscal et les modalités d’imposition peuvent être modifiées par des conventions fiscales signées par la France avec des pays tiers, afin d’éviter les doubles impositions, ainsi que par des accords de coopération.

La réponse à la plupart de vos questions sont disponibles sur ce site

Vous n’êtes imposable en France en vertu d’une convention fiscale, que si vous avez des revenus de source française.

 

6 - Trouvez les bonnes applis qui vous faciliteront la vie


Le smartphone s’avère très utile lorsque l’on débute une nouvelle vie ! A chaque ville ses applis utiles, pour trouver votre chemin, traduire une expression, attraper un taxi, visiter, réserver un bon restaurant… Vous en trouverez une liste dans la plupart des pages pratiques de nos éditions locales.

 

En plus des applis, il existe également des sites très utiles pour tous les Français expatriés, comme par exemple Merci Facteur, qui vous permet d'envoyer vos courriers vers la France (lettre, courrier administratif, cartes illustrées, un recommandé ou même des photos). Où que vous soyez, votre courrier sera imprimé et posté depuis la France, donc plus fiable, plus rapide, et moins cher que si vous postez depuis votre nouveau pays de résidence.

 

7 – Réseautez !
 

Accueils francophones, Cercles des francophones, Conseillers du commerce extérieur, chambres de commerce… Dans la plupart des capitales du monde, des réseaux de francophones proposent bon nombre de services à destination des expatriés de la ville.

Notre conseil ? Ne vous coupez surtout pas de la communauté française qui a les mêmes habitudes que vous, donc les mêmes repères ! Profitez de leur expérience et faites de belles rencontres. 

 

8- Abonnez-vous à la newsletter du petitjournal.com 
 

C’est facile et c’est gratuit ! Vous aurez ainsi accès non seulement aux actualités de votre pays mais aussi à la liste des manifestations culturelles susceptibles de vous intéresser, aux petites annonces (dans Expat Guide)...

Afin de mieux comprendre les enjeux économiques, politiques et sociaux du pays, ne négligez pas non plus la lecture de la presse locale et/ou anglophone ainsi que la consultation des sites d'informations sur le Net. Il est donc important d'avoir rapidement une ligne téléphonique ainsi qu'une bonne connexion Internet à la maison !

 

Changer de vie est un bouleversement. L'important, c'est de rester zen et d'être méthodique ! Vous avez coché toutes les cases ? Votre situation administrative est en ordre et vos réseaux sont activés ? Détendez-vous, reprenez des forces… L’aventure ne fait que commencer ! Bonne installation !

 

Marie Pierre Parlange

Marie-Pierre Parlange

Diplômée de l'EM Lyon, de chinois et d’Histoire de l'Art, elle a vécu de nombreuses expatriations, de Milan à Singapour en passant par Istanbul, Casablanca, Pékin ou Bangkok. Elle a rejoint lepetitjournal.com en 2008 et en est la directrice éditoriale.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Jacke jeu 28/09/2017 - 22:56

Je ne reçois plus le journal de La Catalogne je souhaite m'expatrier avec ma femme en Mai 2018. Je suis actuellement expatriés au USA depuis 2013.comment faire pour trouver un logement à l'année sur La Costa Brava au environ de Llanca, port que je connaît bien. Qui contacter pour un devis de déménagement? Avez vous un révérend qui nous aide à faire les formalités pour estre non résident? Dans l'attente Cordialement Jacques Lopez

Répondre

Retour en France

REPATS

« Awesome Impats », la nouvelle communauté d’impatriés en France

Les expatriés français de retour dans l’Hexagone rencontrent souvent des difficultés pour trouver à nouveau leur place dans la société. La communauté « Awesome Impats » entend leur prêter main forte..

Sur le même sujet