Vendredi 3 juillet 2020
Édition Internationale
Édition Internationale

Prendre l’avion après le confinement, soulagement ou épreuve ?

Par Sandra Camey | Publié le 30/06/2020 à 18:00 | Mis à jour le 01/07/2020 à 17:22
prendre avion covid-19

L’été pointe son nez et les grandes vacances nous appellent. Malgré la pandémie, les frontières ré-ouvrent et avec elles les projets de vacances. Dans quels pays peut-on aller et comment les avions et les aéroports se sont préparés pour protéger les voyageurs du coronavirus ?


Toutes nos habitudes ont changé depuis l’apparition de la Covid-19 dans nos vies. Le port du masque est devenu une normalité et le gel hydroalcoolique un élément dont on ne se sépare jamais. Qu’en est-il des mesures prises dans les aéroports et les avions pour nos futurs voyages ?

L'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) a donné aux compagnies aériennes une série de recommandations sanitaires à suivre. Elles visent autant la sécurité des passagers que du personnel dans les aéroports et dans les avions. Ces règles ne sont pas strictes mais sont des recommandations fortement conseillées.
 

Quels sont les comportements à adopter à l’aéroport ?

A l’arrivée à l’aéroport, le voyageur devrait présenter une déclaration de santé et subir un premier contrôle de température. L’enregistrement en ligne avant d’arriver à l’aéroport est préconisé et les passagers sont invités à voyager aussi léger que possible, si possible sans bagage en soute. Le port du masque sera obligatoire dans l’enceinte de l’aéroport. Les distanciations physiques d’au moins un mètre devront être respectées et l’accès au terminal limité aux voyageurs uniquement et au personnel. Un marquage au sol sera appliqué et l’usage du Plexiglas sera autant que possible utilisé pour limiter les contacts. Des gels hydroalcooliques seront à disposition un peu partout dans l’aéroport.
 

Comment se passent les vols en avion pendant la crise de la Covid-19 ?

Pour rentrer dans l’avion, vous serez embarqué de l’arrière vers l’avant pour limiter les croisements à bord. Les passagers se verront attribuer une cabine de toilettes en fonction de leur siège et pour éviter au maximum les déplacements. En fonction du taux d’occupation, les voyageurs seront éloignés le plus possible les uns des autres mais il n’y aura pas de mesure de distanciation physique d’un siège sur deux. Les journaux et les magazines ne seront plus disponibles à bord et les ventes duty free seront limitées. Le port du masque sera obligatoire tout le long du vol excepté pendant les repas sur les longs courriers. Les cabines seront entièrement désinfectées régulièrement. Les avions seront équipés de systèmes de recyclage de l’air constitués de filtres permettant la filtration à 99% des virus et des bactéries, assurant ainsi la qualité de l’air en cabine et sa conformité avec les normes sanitaires.
 

Peut-on voyager autour du globe comme avant ?

Chaque pays a décidé d’ouvrir ses frontières ou non et a préconisé ses propres règlementations. Dans l'Union européenne par exemple, depuis le 15 juin les frontières intérieures sont ouvertes. Mais les pays sont libres d’appliquer leurs propres règles. Ainsi aux Pays-Bas il vous est demandé d’avoir réservé un lieu de séjour sur place pour être autorisé à entrer dans le pays. En Irlande et en Norvège dix à quatorze jours d’auto-isolation sont imposés pour tous les voyageurs. Au Danemark, toutes les entrées sur le territoire sont interdites sauf dans des cas exceptionnels. Dans les pays non européens comme en Tunisie, il vous est demandé de fournir un test PCR fait 72 heures avant votre départ. N'hésitez pas à lire notre article Réouverture des frontières : dans quel(s) pays voyager ?, régulièrement mis à jour, pour plus d'informations sur d'autres destinations.

La Commission Européenne a également préconisé la réouverture de l’espace Schengen aux ressortissants de pays tiers dès le 1er juillet. Cette décision s’est pour l’instant arrêtée sur uniquement 14 pays qui sont : l’Algérie, le Maroc, la Tunisie, l’Australie, le Canada, la Géorgie, le Japon, le Monténégro, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Corée du Sud, la Thaïlande, l'Uruguay, auxquels s'ajoute la Chine, sous condition de réciprocité, en d'autres termes si le pays accueille des voyageurs de l'UE sur son territoire. Selon les critères fixés par la Commission, les autres pays sont encore trop dangereux. La liste sera donc régulièrement révisée en fonction de la situation de chaque pays.

 

Dans un tweet, la députée des Français de l'étranger, Anne Genetet, revient sur les critères de sélection : 

 



Pour toutes informations en temps réel sur les frontières, les moyens de transport disponibles, les restrictions de voyage, les mesures de santé publique et de sécurité, ainsi que d’autres renseignements pratiques pour les voyageurs, vous pouvez vous rendre sur la plateforme web de la Commission européenne : Re-open EU.
 

92156619_221550398957456_3872276264203059200_n

Sandra Camey

De formation scientifique et journalistique, elle s'expatrie à Berlin où elle étudie la photographie et les sciences politiques du Moyen-Orient. Aujourd’hui en écriture de mémoire sur les politiques environnementales au Moyen-Orient
0 Commentaire (s)Réagir

Société

Sydney Appercu
ENVIRONNEMENT

Un mois de juillet sans plastique : êtes-vous prêt à relever le défi ?

Le mouvement global Plastic Free July revient cette année pour vous proposer conseils et astuces pour réduire votre consommation de plastique à usage unique et lutter contre la pollution plastique

Culture

Tunis Appercu
ART

ARTS & LOISIRS - A voir, à faire ce week-end

Chaque lundi : l'agenda de la semaine - Chaque vendredi : l'agenda du week-end : cinéma, théâtre, musique, événements, festivals, gastronomie, sorties, centres culturels